Grande bretagne : Un navire de guerre de la Royal Navy heurte un sous-marin nucléaire russe « chasseur-tueur » lors d’un affrontement dans l’Atlantique.


Un navire de guerre de la Royal Navy heurte un sous-marin nucléaire russe « chasseur-tueur » lors d’un affrontement dans l’Atlantique.

Publié le 6.1.2022 par ALEKS PHILLIPS


Un navire de guerre de la Royal Navy aurait heurté un sous-marin russe « chasseur-tueur » immergé lors d’un affrontement inattendu dans l’océan Atlantique.

Le navire russe a percuté une ligne de sonar remorquée par le HMS Northumberland. La frégate Type 23 aurait été envoyée à la recherche du sous-marin russe à environ 200 miles au nord de l’Écosse.

Le sous-marin russe se serait écrasé sur le câble sonar du HMS Northumberland (photo) (Image : PA)

Le HMS Northumberland a déployé son câble sonar remorqué pour écouter les sons sous-marins et repérer l’endroit où le sous-marin aurait pu se trouver.

Cependant, lors d’une collision surprenante, le câble aurait été « traîné sur la coque du sous-marin ».

Le câble du sonar aurait été « traîné sur la coque du sous-marin » (Image : Getty).

Selon le Sun, l’équipage a alors été contraint d’abandonner la mission et de rentrer au port pour effectuer des réparations.

Une source a déclaré au journal : « Il était très abîmé et inutilisable. »

L’ancien capitaine de frégate, le commandant Tom Sharpe, a déclaré : « La question est de savoir si c’était délibéré ou si c’était un accident.

« La détection des navires et des sous-marins n’est pas une science exacte. Il pourrait s’agir d’une passe rapprochée qui a mal tourné. »

Une source de la marine a déclaré qu’il s’agissait d’une « chance sur un million ».

Elle a ajouté qu’il était hautement probable que le sous-marin russe ait également été endommagé.

Truss : Toute incursion militaire russe en Ukraine serait une erreur stratégique majeure  » (Image : Gov)

L’ambassade de Russie à Londres s’est refusée à tout commentaire lorsque le Sun lui a posé la question. Un porte-parole du ministère de la Défense a déclaré : « Fin 2020, un sous-marin russe suivi par le HMS Northumberland est entré en contact avec son sonar à réseau remorqué.

« La Royal Navy suit régulièrement les navires et les sous-marins étrangers afin d’assurer la défense du Royaume-Uni. » La nouvelle de cet affrontement intervient dans un contexte de tensions croissantes entre la Russie et l’Occident.

Il y a eu un grand rassemblement de troupes et d’équipements militaires russes à la frontière avec l’Ukraine (Image : Maxar Technologies).

Ces derniers mois, on a assisté à un important regroupement de troupes et d’équipements militaires russes à la frontière avec l’Ukraine.

Cette accumulation a fait craindre une invasion à grande échelle de l’Ukraine, suite à l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014. Dans une déclaration à la Chambre des communes plus tôt dans la journée, la ministre des affaires étrangères Liz Truss a expliqué aux députés ce que le gouvernement faisait pour lutter contre l’agression russe envers l’Ukraine.

Elle a déclaré : « Toute incursion militaire russe en Ukraine serait une erreur stratégique majeure et aurait un coût élevé. Nous n’accepterons pas la campagne que mène la Russie pour renverser ses voisins démocratiques.

« Elle s’accompagne d’une rhétorique sans fondement et de désinformation. Ils présentent faussement l’Ukraine comme une menace pour justifier leur position agressive. Ils accusent faussement l’OTAN de provocation.

« Cela ne pourrait être plus éloigné de la vérité. »

Mme Truss a ajouté que l’attitude de la Russie à l’égard de l’Ukraine « s’inscrit dans un schéma plus large de comportement du Kremlin, qui s’appuie sur la désinformation et la méfiance pour tenter de prendre le dessus ».

Le Royaume-Uni et ses alliés travaillent à l’élaboration de sanctions économiques contre la Russie si elle agit contre l’Ukraine, a-t-elle déclaré et donnent un « coup de pouce » de 1,7 milliard de livres sterling à la capacité navale de l’Ukraine.

Source