USA, Sale temps pour CNN : L’hôpital confirme… Que la chaîne a diffusé de fausses informations sur la mort d’un homme du Texas liée à l’Omicron [VIDÉO].


USA, Sale temps pour CNN : L’hôpital confirme… Que la chaîne a diffusé de fausses informations sur la mort d’un homme du Texas liée à l’Omicron [VIDÉO].

Publié le 24.12.2021



Depuis le tout début, les médias exagèrent les décès et les hospitalisations liés au virus Covid-19 pour justifier des mesures autoritaires telles que les lockdowns et les passeports vaccinaux. Cette semaine, CNN a été surpris encore en train de rapporter un décès de la variante Omicron au Texas qui n’était en fait pas dû à la variante Omicron de Covid. Dan Cohen, de Mint Press News, a appelé le département de santé publique du comté de Harris au Texas pour confirmer que le patient en question était en fait décédé à cause de la Covid-19, voici une transcription de la conversation :

Martha Marquez, Santé Publique du Comté de Harris : Nous ne pouvons pas confirmer que la personne est morte de la COVID, mais nous pouvons dire qu’elle était Omicron positif au moment de sa mort.

Dan Cohen : Donc il est mort avec le COVID mais vous ne pouvez pas dire qu’il est mort du COVID.

Martha Marquez, Santé publique du comté de Harris : C’est exact. Ces informations proviennent de nos épidémiologistes qui sont ceux qui donnent les rapports.

Nouveauté sur CNN : USA : Enquête sur le journal CNN, un repère pédophile jamais autant divulgué alors « LES FAKE NEWS CNN SURVIVRONT-ELLES ? ».

Regardez :

Marquez a poursuivi en disant que les épidémiologistes ont fait une « enquête très méticuleuse » et qu’ils « ne peuvent pas dire que le covid est la cause absolue du décès ».

L’hystérie du covid se manifeste dans le monde entier pour justifier des mesures draconiennes visant à atténuer la propagation du virus. Le ministre britannique de la santé, Gillian Keegan, a été contraint d’admettre cette semaine qu’il n’y a eu qu’un seul décès lié à Omicron au Royaume-Uni jusqu’à présent (au moment de l’interview) et seulement dix hospitalisations, dont aucune sous ventilateur.

L’ancien journaliste du New York Times Alex Berenson a été banni de Twitter en août pour avoir diffusé des « fausses informations » liées au covid, et de nombreux autres comptes de médias sociaux ont également été bannis ou suspendus. CNN et d’autres organes de diffusion de fausses nouvelles seront-ils soumis aux mêmes normes ?