Enquêtes : Des nouvelles du front de l’Est, V. Poutine face aux demandes de l’Europe concernant les migrants de Biélorussie, l’Est fait bloc contre l’Union européenne une situation plus complexe que prévu.


Des nouvelles du front de l’Est : V. Poutine face aux demandes de l’Europe concernant les migrants de Biélorussie…

L’Europe et les États-Unis tremblent, le boomerang est en train de revenir a grande vitesse.

L’Europe demande a V. Poutine de faire cesser la Biélorussie d’envoyer des migrants vers la Pologne.

La chancelière allemande Angela Merkel a téléphoné au président russe Vladimir Poutine pour lui demander de faire cesser l’instrumentalisation « inhumaine » des migrants par le Belarus, a déclaré mercredi son porte-parole. #Allemagne #Russia

Publié le 11.11.2021


Réponse de V. Poutine :

Le président russe Vladimir Poutine a appelé l’Union européenne à rétablir les contacts avec le Bélarus, a indiqué le Kremlin, au moment où Minsk est accusé par Bruxelles d’orchestrer une crise migratoire à sa frontière avec la Pologne #AFP


Dans la crise Bélarus-Pologne-Europe, Poutine est-il le problème ou la solution ? Ou Vladimir Poutine serait-il un peu l’otage de Loukachenko ? Ce qui pourrai peut-être l’arranger sur l’autre dossier Ukrainien ?

Pour la seconde fois, A. Merkel parle au téléphone avec #Poutine. Ça bloque sur plusieurs dossiers. #Bielorussia #Pologne,

La suite sur le journal allemand Spiegel.de ici


L’UE refuse catégoriquement de cofinancer la fortification de la frontière polonaise, mais donne 1 milliard € pour financer les talibans. C’est ça, les « valeurs européennes » ?





Poutine envoie des bombardiers nucléaires sur la Biélorussie des craintes de guerre éclatent aux portes de l’UE

Moscou a envoyé un nouveau signal de soutien à son allié biélorusse en envoyant deux bombardiers stratégiques pour patrouiller l’espace aérien biélorusse. Deux bombardiers russes Tu-160 à capacité nucléaire ont survolé le Belarus jeudi. C’est le deuxième jour consécutif que la Russie déploie ses bombardiers dans l’espace aérien du Belarus.



À écouter : Biélorussie, Éditorialiste sur Europe 1, VINCENT HERVOUET ou « le chantage terroriste de Loukachenko ».


Cette fois-ci, les choses semblent différentes par rapport au printemps dernier. Les États-Unis semblent plus inquiets et la situation au Biélorusse s’aggrave.

Dans une allocution vidéo, le président ukrainien, Zelensky, a déclaré que l’Ukraine a reçu des renseignements de ses partenaires sur des mouvements alarmants des militaires russes près des frontières.


15 députés républicains demandent à Biden d’envisager l’envoi de troupes américaines en Ukraine et d’envoyer immédiatement un soutien en matière de renseignements et d’armes.

Il est trop tôt pour le dire, mais compte tenu de la situation au Belarus, les choses pourraient être différentes cette fois-ci, et la Russie pourrai reprendre l’est de l’Ukraine, sur la carte de l’Ukraine tout ce qui se trouve à l’est du Dniepr pour relier la Crimée qu’ils ont déjà repris et pour annexer les provinces rebelles (Donetsk et Louhansk).

Il est trot tôt pour le dire, mais le secrétaire d’État américain avertit la Russie de ne pas « faire une grave erreur » et d’envahir l’Ukraine, sous un quelconque prétexte.

Le Bélarus et son président organise cela. La compagnie aérienne du Belarus, Belavia a mis un programme pour l’hiver de 55 vols/semaine pour le Moyen-Orient. Le quartier de Nemiga ( little Bagdad) à Minsk est devenue un transit pour l’UE. L’Irlande (membre de l’UE) prête en leasing ses avions à Belavia pour les manœuvres de Loukachenko.

Voir l’article sur : The irish Times

Les entreprises irlandaises qui louent des avions sont sous pression en raison de l’utilisation présumée de ces appareils par le Belarus pour le transport de migrants du Moyen-Orient vers les frontières de l’Union européenne.

La question est à l’ordre du jour alors que les ministres des affaires étrangères de l’UE se réunissent pour discuter d’éventuelles sanctions supplémentaires à l’encontre du régime bélarussien d’Alexandre Loukachenko, qui est accusé de transporter délibérément des migrants aux frontières de la Lettonie, de la Lituanie et de la Pologne afin d’exercer une pression politique sur l’UE.

Des pays comme l’Allemagne ont demandé que des mesures soient prises concernant la location d’avions à la compagnie aérienne nationale Belavia – accusée d’avoir joué un rôle dans l’orchestration des flux de migrants – et les diplomates suggèrent que l’importante industrie irlandaise de la location d’avions est sous le feu des projecteurs.

Le ministre des Affaires étrangères, Simon Coveney, a déclaré que l’Irlande était consciente de sa responsabilité et qu’elle soutiendrait des sanctions supplémentaires à l’encontre de la Biélorussie et la limitation des futurs contrats de location d’avions, mais que la rupture des contrats existants pourrait être juridiquement complexe. La suite ici

Bélarus Liste des vols entre Minsk et Damas qui montre une accélération de leur fréquence (sachant que Loukachenko et Poutine ont aussi organisé des vols au départ d’autres aéroports du Moyen-Orient pour amener les réfugiés à Minsk directement ou via Moscou).

Migrants : la Pologne dénonce l’arrivée de plusieurs centaines de personnes depuis la Biélorussie.

Pour en parler, André Bercoff reçoit Patrick Edery, éditorialiste pour le journal Solidarnosc en Pologne.


Des images satellites prisent aujourd’hui par @Maxar au-dessus de la frontière entre la Biélorussie et la Pologne.

Un convoi militaire à Hrodna au #Bélarus, en direction de la frontière avec l’UE. Loukashenko a déclaré qu’il avait demandé à la Russie de l’aide pour sécuriser les frontières de l’État de l’Union.

L’Ukraine va déployer des milliers d’hommes à sa frontière avec le Bélarus: L’Ukraine a annoncé jeudi son intention de déployer des milliers de gardes-frontières et de policiers à sa frontière avec le Bélarus, sur fond de crise migratoire à la frontière…

A #Minsk d’autres migrants se rassemblent. Les taxis les amènent directement à la frontière avec l’Europe. Près de 10.000 étrangers, venus avec des visas touristiques du #Bélarus, s’apprêtent à rejoindre l’UE. Il fait payer très cher l’ingérence européenne et notamment celle de Macron sur les dernières élections Biélorusse et des sanctions prises contre son pays par l’union Européenne, la première porte d’entrée sur l’Europe est la Pologne qui paie le double prix celui d’être aux bottes des Américains de Biden et du PCC et celle d’avoir profité de l’union Européenne pour se développer plus vite pour mieux la quitter maintenant, Loukachenko ne reculera pas et fera plier l’Europe avec l’appui de V. Poutine à qui les affaires de l’Ukraine arrange, le retour du Boomerang pour l’Europe va faire mal.

En attendant ce sont des humains qu’ils soient migrants ou européens qui vont souffrir des actes idiots de l’union Européennes encore sur le Monde, et pour une fois ils sont au bords d’être mis en état de nuire par le bloc de l’est et des peuples Européens réunis.

Retour en arrière Le 28.10.2020

A Vilnius, Macron va rencontrer l’opposante au président biélorusse

Publié le 28 sept. 2020 par Les Echos

Emmanuel Macron doit rencontrer mardi Svetlana Tikhanovskaïa, l’opposante au président biélorusse Alexandre Loukachenko, à Vilnius (Lituanie), première étape de son voyage dans les pays Baltes. L’entrevue n’était pas prévue dans le programme initial mais sous la pression de la société civile et de la candidate malheureuse à l’élection présidentielle, qui a insisté mardi pour le voir, il a fini par accepter. Il sera le premier dirigeant mondial important à la rencontrer, marquant ainsi son désir de s’impliquer davantage dans ce bras de fer avec les dirigeants biélorusses, en prenant le risque de faire monter la tension avec Moscou.

Lors d’une conférence de presse avec son homologue lituanien, Gitanas Nauseda, Emmanuel Macron a invité à « entendre l’aspiration à liberté et à la démocratie des manifestants » qui défilent depuis des semaines en Biélorussie. « Les autorités biélorusses doivent mettre un terme sans délai aux arrestations arbitraires […] Elles doivent libérer les personnes détenues arbitrairement et respecter la vérité des urnes », a déclaré le chef de l’État.

Rappeler vous les intelligents de Président Français !!

Vous avez eu le Talmudiste Sarkozy humilié en 2007 : « Je t’écrase » : en 2007 face à Poutine, Sarkozy n’était pas ivre, mais choqué. En 2007, la presse avait évoqué l' »ivresse » du président français pour expliquer son comportement erratique à l’issue de son entretien avec Vladimir Poutine au cours du G8. Bilan calmé…

Il y a eu F. Hollande sanctionnant la Russie avec le blé Français, bilan la Russie a produit elle-même son blé sur son sol en quantité exceptionnel et est maintenant en excédent a tel point que les quantités en France non jamais été aussi basses et qu’elle doit maintenant l’importer de Russie ?? Bilan nul…

Et vous avez maintenant E. Macron qui nous rejoue la même avec la Biélorussie sous le regard de Moscou, seulement la sortie sera beaucoup plus dure pour Macron, car en janvier 2022, c’est au tour de la France avec le nôtre de dictateur qui devrait prendre la présidence de l’union Européenne pour 6 mois, bref les ennuis ne font que commencer pour lui, alors même qu’il n’est pas encore en poste. Bilan, il pourrait subir 2 chutes de présidence avec tout l’Est contre lui, affaire à suivre.