USA : James O’Keefe de Project veritas » : « 10 agents du FBI… m’ont menotté et jeté contre le couloir… partiellement habillé devant mes voisins. » [VIDÉO]


James O’Keefe de Project veritas : « 10 agents du FBI… m’ont menotté et jeté contre le couloir… partiellement habillé devant mes voisins. » [VIDÉO]

Publié le 9.11.2021


Samedi matin, James O’Keefe a été réveillé par le FBI frappant à sa porte pour effectuer un raid avant l’aube à son domicile dans le cadre de la poursuite d’une enquête autour du journal intime d’Ashley Biden. O’Keefe a été projeté contre un mur, menotté et forcé de permettre la confiscation de nombreuses notes confidentielles de journalistes et d’identités de sources.

Dans une interview à Fox News, O’Keefe a décrit les événements de ce raid :

« Il y avait 10 agents du FBI avec un bélier… ils m’ont retourné, menotté, et jeté contre le couloir. J’étais partiellement vêtu devant mes voisins. Ils ont confisqué mon téléphone, ils ont fait une descente dans mon appartement. Sur mon téléphone, il y avait beaucoup de mes notes de journaliste, beaucoup de mes sources sans rapport avec cette histoire, et beaucoup d’informations confidentielles sur les donateurs de notre organisation de presse ».

Regardez l’interview complète ici.

Le raid sur la maison de O’Keefe a suivi une série de raids du FBI sur les anciens et actuels journalistes de Project Veritas quelques jours auparavant.

Le FBI aurait mené ces perquisitions pour récupérer un journal intime qui appartiendrait à Ashley Biden, et que, selon O’Keefe, son organisation a remis aux forces de l’ordre après avoir été incapable de vérifier la validité du journal.

O’Keefe a exprimé son inquiétude face à la violation extrême et sans précédent de ses droits au premier amendement. « Les journalistes du monde entier doivent se lever », a imploré O’Keefe dans son interview sur Fox News, « car nous n’avons enfreint aucune loi ici. S’ils peuvent me faire ça à moi, ils peuvent le faire à n’importe qui ».