RAPPORT : Des membres de la distribution de « Rust » ont utilisé des faux pistolets avec des munitions réelles pour tirer sur des canettes de bière quelques heures avant que Baldwin ne tire et ne tue le directeur de la photographie.


RAPPORT : Des membres de la distribution de « Rust » ont utilisé des faux pistolets avec des munitions réelles pour tirer sur des canettes de bière quelques heures avant que Baldwin ne tire et ne tue le directeur de la photographie.

Publié le 27.10.2021


La semaine dernière, nous avons rapporté la mort accidentelle de la directrice de la photographie Halayna Hutchins, âgée de 42 ans, abattue par Alec Baldwin, l’acteur hollywoodien d’extrême gauche, à la tête brûlée et opposée aux armes à feu.

Halayna Hutchins – AP Photo

Baldwin a également blessé le réalisateur Joel Souza sur le plateau de tournage de « Rust », un film tourné dans le sud de Santa Fe, au Nouveau-Mexique.

Baldwin était le principal producteur de l’émission.

Tendance : Biden se montre tactile avec des enfants d’âge préscolaire… Il chevauche un jeune garçon lors d’une apparition maladroite [Vidéo].

Son Twitter était également rempli d’iconographie occulte

  • Jack Posobiec 🇺🇸 (@JackPosobiec) 24 octobre 2021

Un collègue de travail l’a décrite comme « jeune et inexpérimentée », allant jusqu’à donner une arme à un enfant acteur sans la vérifier.

Alec Baldwin risque maintenant d’être confronté à une montagne de défis juridiques y compris d’éventuelles accusations criminelles à la fois en tant qu’homme ayant appuyé sur la détente et en tant que producteur exécutif responsable de la sécurité du plateau, ont déclaré des experts juridiques.

« Chargée ou non, une arme ne doit jamais être pointée vers un autre être humain », a déclaré au Post Bryan Carpenter, consultant en armes à feu à Hollywood, de Dark Thirty Film Services.

Pour des raisons de sécurité, toutes les armes à feu réelles utilisées dans les productions télévisées et cinématographiques sont généralement pointées sur un point fictif, et non sur l’équipement, les acteurs ou l’équipe, a noté Bryan Carpenter. Les armes à feu, a-t-il ajouté, ne sont jamais dirigées vers une personne.

Vous ne laissez jamais le canon d’une arme viser quelque chose que vous n’avez pas l’intention de détruire », a déclaré Carpenter, dont la société basée à la Nouvelle-Orléans a travaillé sur les plateaux de nombreuses productions télévisées et cinématographiques. « Toutes les armes sont toujours chargées. Même si elles ne le sont pas, traitez-les comme si elles l’étaient ».

Peter Lake, ancien cinéaste et ancien membre de l’équipe nationale américaine de tir, a rejeté la faute sur Baldwin.

« La responsabilité incombe à Alec Baldwin à tous les niveaux », a-t-il déclaré au Post. « Ça se présente très mal pour lui. Au moins, le capitaine du Titanic a eu le bon sens de sombrer avec le navire. »

Fox News rapporte – Selon un mandat de perquisition exécuté par le bureau du shérif du comté de Santa Fe, obtenu par Fox News, l’armurière Hanna Gutierrez Reed a manipulé le pistolet d’accessoire, le laissant parmi d’autres sur un chariot à l’extérieur du lieu de tournage où ils étaient en train de tourner. L’assistant réalisateur Dave Halls a ensuite récupéré le pistolet et l’a remis à l’acteur Alec Baldwin en annonçant qu’il s’agissait d’un « pistolet froid« , un terme utilisé pour indiquer qu’un pistolet factice peut être manipulé sans danger et qu’il n’est pas chargé de munitions réelles.

Cependant, quelque part, il y a eu une erreur de communication et une balle réelle a été placée dans l’arme qui s’est déclenchée lorsque Baldwin a appuyé sur la détente, tuant Hutchins et blessant le réalisateur Joel Souza. TMZ avait précédemment émis l’hypothèse, après que des sources proches du plateau aient rapporté que les armes étaient parfois utilisées pour des exercices de tir en dehors des heures de tournage, que ce passe-temps avait contribué à la confusion des balles réelles.

Les membres de l’équipe de « Rust » racontent la suite de cette incroyable histoire…

Un certain nombre de membres de l’équipe avaient pris des armes accessoires sur le plateau de tournage du western indépendant au Nouveau-Mexique – y compris l’arme qui a tué Hutchins – pour s’adonner au « plinking », un passe-temps qui consiste à tirer sur des canettes de bière avec des munitions réelles pour passer le temps, selon l’initié.

La fusillade a eu lieu quelques heures plus tard lorsque l’acteur principal et producteur Alec Baldwin a déchargé un revolver après que le premier assistant réalisateur David Halls a confirmé qu’il s’agissait d’une « arme froide », c’est-à-dire que l’arme ne contenait pas de munitions réelles.

Quelqu’un de cette équipe hollywoodienne imprudente sera-t-il tenu responsable de la mort par balle du jeune directeur de la photographie ?