USA : Un membre du Congrès soutient un projet de loi pour l’immunité naturelle.


USA

Un membre du Congrès soutient un projet de loi pour l’immunité naturelle

Publié le 26.10.2021 par Zachary Stieber


La représentante Diana Harshbarger (Parti républicain-Tennessee) sur une photo d'archive non datée. (Avec l'aimable autorisation du bureau de la représentante Diana Harshbarger)
La représentante Diana Harshbarger (Parti républicain-Tennessee) sur une photo d’archive non datée. (Avec l’aimable autorisation du bureau de la représentante Diana Harshbarger)

Il existe de nombreuses preuves que les personnes qui se sont remises du Covid-19 sont protégées contre une réinfection, a déclaré la représentante Diana Harshbarger (Parti républicain-Tennessee).

« De nombreuses études scientifiques montrent que l’immunité naturelle est incontestablement l’une des meilleures choses que l’on ait – et certaines études montrent même qu’elle est plus efficace [que la vaccination] », a déclaré Mme Harshbarger lors d’une récente apparition dans le « Capitol Report » de NTD.

L’immunité naturelle fait référence aux anticorps qui préservent les personnes  de retomber malades une fois rétablies. Le virus du CCP (virus du Parti communiste chinois) ne fait pas exception et l’immunité naturelle peut tout à fait protéger d’une réinfection au Covid-19.

De multiples études ont indiqué que l’immunité naturelle des anciens patients atteints du Covid-19 est forte, égale ou supérieure à la protection offerte par les vaccins contre le Covid-19. Certains experts ont fait pression pour que les responsables fédéraux de la santé prennent en compte l’immunité naturelle lorsqu’ils émettent des recommandations et des règles. Mais les autorités fédérales recommandent actuellement la vaccination pour tous, y compris les personnes rétablies, arguant que la forte protection est encore meilleure lorsque ces personnes se font vacciner.

Mme Harshbarger affirme toutefois qu’un certain nombre d’Américains s’opposent à l’idée de se faire vacciner, tout en soulignant que l’immunité naturelle contre d’autres maladies est acceptée comme une alternative à la vaccination.

La semaine dernière, elle et 10 autres membres de la Chambre des représentants ont présenté la loi Natural Immunity Is Real Act (la loi sur la réalité de l’immunité naturelle), qui intègre le projet de loi du Sénat présenté par les sénateurs Mike Lee (Parti républicain-Utah), Tommy Tuberville (Parti républicain-Alabama) Mike Braun (Parti républicain-Indiana) et Dan Sullivan (Parti républicain, Alaska).

Il exigerait que les agences fédérales « reconnaissent, acceptent et s’engagent à présenter de manière véridique l’immunité naturelle relative au Covid-19 dans le cadre de la promulgation de certains règlements ».

Les membres du Congrès présentent ce projet de loi alors que l’administration du Président Joe Biden travaille à la finalisation d’une réglementation qui obligerait les entreprises privées de plus de 100 employés à présenter une preuve de vaccination contre le Covid-19 ou à faire subir aux membres du personnel un test hebdomadaire de dépistage de la maladie.

Il n’y a pas de dérogation pour l’immunité naturelle.

D’autres décrets sont déjà en place au niveau fédéral, étatique et local et ont conduit certains Américains à perdre leur emploi.

« J’ai lu certaines des études qui montrent que l’immunité naturelle, à bien des égards, peut être plus efficace. Et je sais qu’il y a une étude qui montre que le pourcentage de protection est même meilleur que deux doses de vaccin, dans certains cas. Il existe de nombreuses données scientifiques qui le montrent. Pensez-y. Nous avons une immunité contre la rougeole et la variole, et ils l’acceptent. Pourquoi ne le font-ils pas pour le Covid ? »

« Trop de responsablesConggrè médicaux refusent de reconnaître publiquement ce que des données écrasantes ont déjà démontré, à savoir que la protection offerte aux personnes ayant une immunité naturelle est réelle, robuste et durable », a ajouté le représentant Daniel Webster (Parti républicain-Floride) dans une déclaration écrite. « Nier la science ne fait que contribuer à la confusion existante, à la désinformation et à la méfiance du peuple américain. Ce projet de loi permet de restaurer la confiance et la foi dans le système de santé publique, tout en maintenant notre lutte contre le Covid-19. »

Les autres co-sponsors sont les Représentants Jeff Van Drew (Parti républicain-New Jersey), Chris Stewart (Parti républicain-Utah), Bill Posey (Parti républicain-Floride), Mary Miller (Parti républicain-Indiana), Mariannette Miller-Meeks (Parti républicain-Iowa), Dan Bishop (Parti républicain-Caroline du Nord), Mo Brooks (Parti républicain-Alabama), Madison Cawthorn (Parti républicain-Caroline du Nord) et Chip Roy (Parti républicain-Texas).

Zachary Stieber couvre l’actualité américaine, notamment la politique et les affaires judiciaires. Il a commencé pour Epoch Times en tant que reporter à New York.

Source