Quelques infos du Monde en Bref.


Quelques infos du Monde en Bref.

Publié le 24.10.2021



J. ATTALI sur son profil LinkedIn : « On pourrait découvrir que les vaccins contre l’actuelle pandémie ont été autorisés trop tôt, sous pression politique, et qu’ils ont des effets secondaires désastreux »…

Je crois qu’il va être difficile de faire plus clair… Nous savons maintenant que quand le vieux hibou parle ce n’est jamais anodin ni par hasard. Il ne dénonce pas, il annonce…


Que peut-on espérer de 2021 ?

Jacques Attali

Il n’était pas facile, en novembre 2019, de prévoir l’année 2020. Et tous ceux qui s’y sont risqués, ont rarement évoqué les risques d’une pandémie, qui, en un an, contaminerait plus de 55 millions de personnes, tuerait plus de 1,5 millions de personnes, provoquerait la pire crise économique de l’histoire humaine, ferait réapparaitre la famine là où elle avait disparu, ruinerait un très grand nombre d’artisans, de commerçants, de restaurateurs, d’hôteliers, et tant d’autres.  

D’autres crises, moins planétaires qui n’avaient pas été prévues, ont eu lieu, en particulier entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Enfin, peu de gens avaient prévu il y a un an que le président Trump serait battu aux élections présidentielles et moins encore qu’il ferait tout pour rester au pouvoir, même de façon inconstitutionnelle. 

D’autres risques avaient été décrits mais ne se sont pas matérialisés : une guerre dans le Golfe Persique, une autre en mer de Chine, une explosion de la bulle financière aux Etats-Unis, une explosion de l’union Européenne.

De plus, bien des choses ont évolué positivement : l’Union Européenne s’est renforcée. L’Afrique subsaharienne a connu une croissance inégalée, en particulier dans sa partie francophone. La Corée du Sud et le Japon ont démontré, avec quelques autres démocraties d’Asie, une formidable capacité à répondre aux menaces du nouveau virus. Partout dans le monde, la mobilisation a été générale, pour la production de masques, de tests, et d’instruments médicaux. En un temps record, plusieurs vaccins qui semblent fiables, ont été rendu disponibles sur le marché.

 A cette occasion, le monde entier a compris que certains secteurs économiques étaient bien plus importants que d’autres et méritaient d’être développés ; ce sont ceux qui forment ce que je nomme « l’économie de la vie » : la santé, l’hygiene, l’éducation, la recherche, l’alimentation, l’eau potable, l’agriculture, le digital, la culture, la sécurité, les énergies propres, la gestion des déchets, la distribution, la logistique, le logement, l’assurance, le crédit, la culture. En particulier, le monde a compris l’importance de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Japon, la Chine et l’Union Européenne se sont engagés à ne plus émettre de carbone en 2050. Et l’administration Biden va rejoindre ce consensus.

Tout cela pourrait nous annoncer une année 2021 bien meilleure que 2020 : si les vaccins se révèlent efficaces et sans contrindications, cette pandémie pourra être derrière nous au plus tard à la fin de l’été prochain, redonnant un formidable optimisme à l’humanité toute entière.

 On pourrait profiter de cela pour repenser sérieusement nos organisations, et se préparer aux pandémies suivantes mieux qu’on ne s’est préparé à celle-là. C’est d’ailleurs l’objet d’une décision très importante, et passée relativement inaperçue, du G20 qui vient de se tenir à Ryad. On pourrait en particulier relancer la construction d’un multilatéralisme raisonnable, qui renforcerait l’Accord de Paris sur le Climat, et le rôle des principales organisations internationales : l’ONU, l’UNESCO, l’OMS, la FAO, qui ont fait cruellement défaut dans la gestion de la crise en 2020.

Bien sûr, les dangers qui pèsent sur 2021 restent gigantesques :

 On pourrait découvrir que les vaccins contre l’actuelle pandémie ont été autorisés trop tôt, sous pression politique, et qu’ils ont des effets secondaires désastreux, ce qui conduirait à interrompre leur usage, et ramènerait le monde à l’obligation du confinement, pour des années encore.

On pourrait aussi voir se matérialiser une des crises qui menaçaient au début de 2020 et qui n’ont pas encore eu lieu :

Une invasion de Taiwan par la Chine, une guerre entre l’Iran, la Turquie et leurs alliés, contre leurs autres voisins.   

Une crise politique mondiale quand on aura vraiment compris que les 1% les plus riches possèdent une part sans cesse croissante de la richesse mondiale, que les pauvres ne sortiront pas de la pauvreté, et que les classes moyennes se prolétariseront.

 Une crise financière aux Etats Unis, dont l’imminence ne fait que grandir avec la croissance spéculative de la valeur boursière de nombre d’entreprises.

 Une crise politique en Europe, si la Hongrie et la Pologne continuent d’exiger d’avoir le droit de ne pas respecter les règles communes, bloquant la mise en œuvre du plan de sauvegarde, pourtant absolument vital pour eux. 

D’autres crises encore sont possibles : une autre pandémie venue d’un moustique, d’un poulet ou d’un cochon ou d’un autre animal pourrait s’ajouter celle du Covid-19. Une crise climatique aiguë en Afrique Subsaharienne est possible. Des attaques terroristes de grande ampleur, utilisant des armes sophistiquées, tels que des drones armés, ou des armes chimiques, ou des armes bactériologiques sont toujours à craindre.

A tout cela, bien des solutions existent. Mais qui, dans le monde, s’y prépare sérieusement ?   

j@attali.com

Ces Types-là disent que l’on est trop nombreux sur Terre, mais ils visent l’Immortalité (leur grande quête). Vous comprenez le problème qu’ils ont donc ?



Chine

Camps de quarantaine, l’horreur qui nous attend ici aussi si nous laissons faire !

Beaucoup même parmi les éveillés ont du mal à croire que ces camps existent tant il y a peu d’informations à ce sujet… Et bien c’est sous nos yeux…

L’histoire se répète. Des humains en cage pour une pandémie inexistante.

La Chine ouvre un centre de quarantaine ultramoderne pour se prémunir de la Covid-19.

Publié le 22.10.2021 par Sébastien Falletti

Cette immense structure en construction à Canton est présentée comme une vitrine de la stratégie «zéro Covid».

(210920) — QUANZHOU, 20 sept. 2021 (Xinhua) — Une photo aérienne prise le 20 sept. 2021 montre le site de construction d’un centre de quarantaine temporaire dans le district de Quangang de Quanzhou, dans la province chinoise du Fujian (sud-est). Plus de 300 ouvriers sont occupés à travailler ici pour la construction du centre de quarantaine temporaire. (Xinhua/Lin Shanchuan) (Photo de Lin Shanchuan / XINHUA / Xinhua via AFP)

Tel un droïde échappé de Star Wars, le robot blanc sur roulettes surgit dans le couloir désert aux murs blafards, un clignotant orange sur son nombril, et crache une vapeur mystérieuse à l’aide d’une trompe télescopique. L’engin intelligent peut asperger 1,6 litre de liquide désinfectant par heure, travailler sans relâche une journée et même prendre l’ascenseur tout seul, s’enthousiasme la télévision cantonaise. Il en aura besoin pour asperger inlassablement les kilomètres de couloirs du nouveau centre de quarantaine géant, grand comme 46 terrains de foot, que la Chine bâtit à Canton afin d’isoler les voyageurs atterrissant dans l’empire du Milieu, toujours barricadé face à la Covid. Ce complexe de 5000 chambres, où sera strictement confiné pendant trois semaines chaque arrivant de l’étranger, est piloté par l’intelligence artificielle. Truffé de technologie pour réduire au maximum les contacts humains, il vise à prévenir les contaminations par un virus redouté comme la covid.

Source


Monde

4 volcans qui se réveillent en un rien de temps. Volcan Aso au Japon, Etna en Italie, Cumbre Vieja, Espagne et Kilauea à Hawaï


Europe

Voici la conférence de presse (sous titrée) de députés européens, qui découvrent qu’ils vont être virés avec le personnel non vacciné. Eux ont été élus par nous, pensez-y… En Italie aussi députés et sénateurs ne pourront plus représenter leurs électeurs…Et au fait les médias ont parlé de cette conférence de presse, surréaliste ?


USA

Un nombre record de 100 navires auraient été ancrés au large du port de LosAngeles et du port de LongBeach mardi, alors que la crise du fret se poursuivait, malgré les allégations de progrès de l’administration Biden

Ce nombre bat le record du mois dernier de 97 Vessels (Porte conteneur). Pour le mettre en contexte, il y aurait généralement environ 17 navires au mouillage avant la pandémie. Les 2 ports du sud de la Californie représentent 40 % de tous les conteneurs maritimes entrant aux États-Unis.


USA

Des étagères vides pouvaient être vues dans des images enregistrées samedi à #Astoria, #NewYork. La pandémie a fait des ravages dans la chaîne d’approvisionnement mondiale, rendant difficile l’importation de marchandises par les fournisseurs.

Les denrées périssables, les puces informatiques et automobiles, les articles ménagers, les vêtements, les pièces de machines, les produits d’entretien et les matières premières sont piégés dans l’effondrement de la chaîne de distribution.

Désormais, les experts prédisent que la situation pourrait se prolonger jusqu’à l’été prochain.

La plupart des Américains disent avoir été « personnellement » touchés par les pénuries de la chaîne d’approvisionnement lorsqu’ils ont essayé d’acheter des produits de consommation de base, selon une enquête de la State Action Convention.

Une catastrophe écologique est en cours en Californie. Une marée noire touche le sud de l’État américain : plus de 3000 barils de pétrole se sont déversés près de Los Angeles. De nombreux poissons et oiseaux morts ont déjà été retrouvés sur la côte.


Roumanie

Un village en CS. Voici ce qui se passe en octobre. On a dit au maire que c’était du « parfum ». Plus tard, des gens sont tombés malades dans le village.

« On a peut-être du souci à se faire… ou donner une réponse en musique à la afghanaïse »