Nouvelle dinguerie des forces de l’ordre : « La pause pipi en France et aux États-Unis quelle différence?? »


Une fois n’est pas coutume de rire un peu dans ces temps de folie. Oui, nous glissons bien vers un contrôle total de nos vies à la Chinoise. Voici la nouvelle dinguerie de nos pauvres, car oui nous allons finir par avoir pitié d’eux tellement nos gendarmes et policiers sont devenu encore plus manipulés et robotisés que tout le reste de la population comment peuvent-ils vivre dans cette matrice qui leur fait faire n’importe quoi, même le fondement de base d’eux même humain qui est d’uriner quand l’envie vous prend, et ce, en pleine nature, champ, etc. Ils sont les premiers à le faire en bordure de ceux-ci, quand ils sont en plein contrôle, radar, etc.. Gageons s’en faire de jeux que ce soit la goutte qui fasse déborder le vase non ??

Eure : un soixantenaire verbalisé par les gendarmes pour avoir fait un « arrêt-pipi » au bord d’un champ

Publié le 5.9.2021 par Emmanuelle Bourdy

Illustration  (PHILIPPE LOPEZ/AFP via Getty Images)
Illustration (PHILIPPE LOPEZ/AFP via Getty Images)

Le 30 juin dernier, un habitant de Neaufles-Saint-Martin (Eure) s’est fait verbaliser pour avoir soulagé une envie pressante.

Claude Conejero, un homme âgé de 64 ans, a été contrôlé et verbalisé par les forces de l’ordre, dans l’après-midi du 30 juin 2021, pour avoir voulu faire une pause pipi, rapporte Actu.fr. Cet habitant de Neaufles-Saint-Martin, commercial de métier, travaille pour une société de vente de peinture et a l’habitude d’arpenter les routes du nord de la France.

« Je veux bien que l’on nous verbalise. Mais quelles sont les solutions proposées ? »

Ce 30 juin dernier, pris d’une envie pressante d’uriner alors qu’il était au volant de son véhicule, le commercial s’est arrêté sur une voie de stationnement située le long de la nationale, entre Luzarches et Chaumontel (Val-d’Oise).

L’endroit semblait idéal, entre bois et champ, et après avoir soulagé sa vessie, l’homme est remonté dans son véhicule. Juste avant de redémarrer pour poursuivre sa route, il a cependant été stoppé net par la gendarmerie, qui est arrivée à son niveau.

Les militaires ont procédé au contrôle des papiers du véhicule et posé enfin la question fatidique au commercial. Ils lui ont demandé en effet s’il venait d’uriner avant de remonter dans sa voiture, ce à quoi Claude Conejero a répondu par l’affirmative. Les gendarmes l’ont informé que le déversement de liquide insalubre en dehors des emplacements autorisés est passible d’une contravention.

« Je veux bien que l’on nous verbalise. Mais quelles sont les solutions proposées ? Il n’y a pas d’endroits dédiés pour se soulager sur ce type de routes », précise le commercial. « Comment font ceux qui comme moi doivent faire de la route ? Et les hommes âgés qui souffrent de leur prostate », se demande-t-il encore, passablement énervé par la situation.

« J’avoue que depuis cette histoire, je suis beaucoup plus méfiant »

D’autant plus que le commercial a toujours eu du respect pour les forces de l’ordre. « Mais j’avoue que depuis cette histoire, je suis beaucoup plus méfiant », confie Claude Conejero, qui a reçu l’amende en question, d’un montant de 135 €. « Au départ, ils m’avaient dit que l’amende était d’une soixantaine d’euros, mais lorsque je l’ai reçue chez moi, j’ai constaté qu’elle était nettement plus chère », poursuit le soixantenaire.

À la suite de cet incident, Claude Conejero souhaitait porter plainte, mais il s’est ravisé. « Finalement, je ne le ferai pas. Mais je souhaite alerter tous ceux qui un jour ou l’autre se retrouveront dans cette situation. Attention : ça peut vous coûter cher ! » avance-t-il. « J’aurais moi-même aimé être averti, car je n’en avais pas connaissance », conclut le soixantenaire auprès d’Actu.fr.

Source


Uriner en France peut vous coûter cher tandis ?? 

Alors qu’aux États-Unis : ils font une pause pipi sur une aire d’autoroute et gagnent 2 millions de dollars

Publié le 5.9.2021 par Léonard Plantain


Samedi 24 juillet, en rentrant de vacances, une famille américaine s’est arrêtée sur une aire d’autoroute dans le Maryland pour aller aux toilettes et faire quelques courses. En passant à la caisse, ils en ont profité pour acheter quelques tickets de loterie et, depuis, leur vie a changé.

De retour de vacances, une famille américaine a décidé de faire une petite pause sur une aire d’autoroute possédant un magasin 7-Eleven, situé vers la ville de Germantown dans le Maryland. Et, le temps de se dégourdir les jambes, d’aller au petit coin et d’acheter des snacks, la famille en a également profité pour prendre quelques tickets de loterie, a rapporté Détours.

Ils ont ensuite repris la route, sont arrivés chez eux, et ont fini par oublier l’achat de ces tickets de loterie. Ce n’est que 3 semaines plus tard, au mois d’août, que la famille s’en est souvenue. Et après vérification, la surprise !

Un de leurs tickets avait les 5 bons numéros du tirage du 24 juillet. Seul le numéro complémentaire n’était pas le bon, mais peu importe, car leur gain s’élevait malgré tout à 2 millions de dollars, soit 1,7 million d’euros !

« Je ne pouvais pas croire que nous avions tous les numéros, à l’exception du numéro complémentaire. J’ai dû télécharger l’application pour pouvoir scanner le ticket et en être sûre », a déclaré la mère. « J’ai dû regarder le billet plusieurs fois. C’est incroyable que nous ayons tout eu, à un numéro près », a partagé le père, qui n’en revenait toujours pas.

Depuis, selon le média CNN qui a contacté la famille, les heureux gagnants ont déclaré qu’une partie de l’argent allait servir à rembourser leurs dettes, tandis que le reste serait épargné.

Source


Autres