Q SCOOP – Selon le Premier ministre israélien, le vaccin Pfizer est « nettement moins » efficace contre le variant Delta.


Selon le Premier ministre israélien, le vaccin Pfizer est « nettement moins » efficace contre le variant Delta

Publié le 20.7.2021 par Jack Phillips


Les membres du public reçoivent une dose de vaccin Pfizer Covid-19 à l'intérieur d'un centre de vaccination temporaire installé à l'Emirates Stadium, siège du club de football d'Arsenal, dans le nord de Londres, le 25 juin 2021. (Daniel Leal-Olivas/AFP via Getty Images)
Les membres du public reçoivent une dose de vaccin Pfizer Covid-19 à l’intérieur d’un centre de vaccination temporaire installé à l’Emirates Stadium, siège du club de football d’Arsenal, dans le nord de Londres, le 25 juin 2021. (Daniel Leal-Olivas/AFP via Getty Images)

Les plus hauts responsables israéliens avertissent que le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer est « nettement moins » efficace pour combattre le variant Delta.

« Nous ne savons pas exactement dans quelle mesure le vaccin aide, mais il est nettement moins efficace », a déclaré le 17 juillet le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, aux journalistes et aux membres du cabinet. Il n’a pas donné plus de détails.

La souche Delta, identifiée pour la première fois en Inde, représente désormais une part importante des nouveaux cas de Covid-19 aux États-Unis et en Grande-Bretagne, selon les responsables de la santé.

M. Bennett a déclaré qu’au « Royaume-Uni, ces derniers jours, on a constaté une montée en flèche du nombre d’enfants hospitalisés quotidiennement ».

« C’est un développement dont nous sommes conscients ; nous y faisons face de manière rationnelle et responsable », a-t-il ajouté.

Depuis des mois, Israël administre massivement le vaccin de Pfizer contre le Covid-19, qui utilise la technologie à ARNm. Les autorités ont déclaré que plus de 5,7 millions d’Israéliens ont reçu au moins une dose du vaccin.

Les responsables de Pfizer n’ont pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaires d’Epoch Times concernant les affirmations de M. Bennett.

Le variant Delta, quant à lui, a suscité des inquiétudes quant à la réaction des gouvernements du monde entier, qui pourraient réimposer des mesures de confinement strictes ou exiger à nouveau le port des masques faciaux. Pendant des mois, les autorités des États-Unis et d’autres pays ont promis que les campagnes de vaccination massives mettraient fin aux confinements et aux autres contraintes liées au Covid. Aujourd’hui, avec l’augmentation des infections Delta chez les personnes vaccinées, personne ne sait quelles seront les prochaines étapes.

Le Covid-19 est la maladie causée par le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois).

Les mesures de confinement ont été signalées comme étant inefficaces dans plusieurs études récentes. L’une d’elles, menée par l’Université de Californie du Sud et la RAND Corp., a révélé que les quarantaines n’ont pas réellement sauvé de vies.

« Nous utilisons un cadre d’étude des événements pour quantifier les changements dans le nombre de décès excédentaires après la mise en œuvre d’une politique de confinement. Nous constatons qu’après leur mise en œuvre, la surmortalité augmente », écrivent les chercheurs dans un document de travail publié par le National Bureau of Economic Research.

Au Royaume-Uni, des chercheurs de plusieurs universités de premier plan ont déclaré qu’environ cinq fois plus d’enfants sont morts de suicide ou de traumatismes connexes que du Covid-19. Ils en ont conclu que les confinements sont bien plus préjudiciables à la santé des enfants que le virus lui-même.

Selon des rapports de source anonyme, Israël envisage un nouveau confinement en raison du variant.

Lors de son discours du 17 juillet, M. Bennett a déclaré : « Notre objectif est de pouvoir revenir à la vie normale en nous adaptant au coronavirus. » Il n’est pas clair s’il était question de confinement ou pas.

« Nous espérons tous voir un ralentissement, mais les faits actuels montrent qu’il n’y a pas de ralentissement, ni ici, ni dans le monde », a-t-il déclaré.

Un autre responsable israélien a déclaré que le reconfinement n’était pas à l’ordre du jour.

« Je ne sais pas comment nous en sommes arrivés à parler de confinements », a déclaré Sharon Alroy-Preis, le responsable de la santé publique en Israël, à Channel 12. « Nous n’en sommes pas au point d'[envisager] un confinement pendant la période des vacances [en septembre]. »

Dans d’autres parties du monde, des mesures de confinement sont à nouveau mises en œuvre. Le 18 juillet, le gouvernement thaïlandais a annoncé des restrictions, y compris des couvre-feu, à Bangkok et dans d’autres régions, tout en suspendant la plupart des vols intérieurs.

En Australie, le 17 juillet, la ville de Sydney a décrété de nouvelles restrictions sévères, interrompant la construction des bâtiments, interdisant la vente au détail non essentielle et menaçant d’infliger des amendes aux employeurs qui ne s’y plieraient pas.


Source