Q SCOOP – Interview explosive du procureur du MI : « Nous avons la preuve que ‘Élection Source’ accédait aux machines et que l’élection a été subvertie »… « Les votes ont été échangés »


Interview explosive du procureur du MI : Nous avons la preuve que « Élection Source » accédait aux machines et que l’élection a été subvertie… « Les votes ont été échangés » [VIDÉO].

Patty McMurray et Jim Hoft du Gateway Pundit ont interviewé l’avocate du Michigan Stefanie Lambert, ancienne procureure, qui s’efforce de découvrir la fraude électorale dans le Michigan depuis l’élection de 2020.

Pubié le 14.7.2021


Stefanie Lambert, avocate du Michigan

Toute personne qui croit les fausses informations selon lesquelles il n’y a pas eu de fraude électorale lors des élections de novembre doit regarder cette interview. Nous avons inclus quelques-uns des points saillants. La vidéo de l’interview est disponible ci-dessous.

La secrétaire d’État du Michigan, Jocelyn Benson, est tenue de conserver les mots de passe des machines à voter dans un compte séquestre… mais selon Benson, seul Dominion avait accès aux codes de passe.
Bien qu’elle soit tenue de conserver les mots de passe des machines à voter du Michigan, la secrétaire d’État Jocelyn Benson a admis dans un récent interrogatoire dans l’affaire du comté d’Antrim qu’elle n’avait pas accès au mot de passe (qui donne accès aux machines). Selon Benson, seules les machines Dominion Voting ont accès aux codes, même si elle est censée les garder en dépôt et effectuer des tests réguliers et fréquents. Lambert nous a dit : « Cela peut vous surprendre, mais le code de passe utilisé dans le comté d’Antrim, Michigan, était 1,2,3,4,5,6 ».

Pourquoi Élection Source, le sous-traitant de Dominion pour les machines à voter, gère-t-il nos élections et avait-il un accès à distance aux machines pendant et après l’élection ?

« Ce que les preuves montrent, et ce que les greffiers nous ont dit, c’est qu’ils [Élection Source] dirigent essentiellement les élections ». Lambert nous a dit, ajoutant, « Vraiment, c’est le fournisseur qui a tout le contrôle » des élections. Le fournisseur a accès au système de gestion des élections et peut y accéder à distance. Donc, en réalité, ce que nous constatons, c’est que les fournisseurs qui n’ont pas été élus par le peuple américain contrôlent nos élections. » Nous avons demandé : « Ont-ils, en fait, accédé aux machines ? » Stefanie a répondu : « Nous en avons la preuve dans le Michigan. Nous avons des connexions anonymes et nous avons la preuve que l’Élection Source a accédé aux machines et que l’élection a été subvertie. »

Un ancien cadre de Dominion est maintenant le responsable de l’EAC (Commission d’assistance électorale des États-Unis).

Mme Lambert a lâché une autre bombe : « Une personne du nom de Jennifer Bowers a été cadre chez Dominion jusqu’en 2019. Elle est maintenant chargée à l’EAC de déterminer qui doit être certifié et quelle entreprise doit venir vérifier les machines électorales et les certifier. Donc, à mon avis, nous avons essentiellement maintenant Dominion qui surveille Dominion. »

Election Source a récemment envoyé une lettre à tous les secrétaires municipaux du Michigan (voir ci-dessous) leur indiquant qu’ils devaient effectuer une « maintenance préventive » de leur matériel de vote. Dans sa lettre aux secrétaires municipaux du Michigan, Election Source explique qu’elle remplacera les batteries des machines qui ne leur sont plus d’aucune utilité. En ce qui concerne le remplacement des batteries, Election Source écrit : « donc, en substance, la batterie n’est pas nécessaire. »

Donc, si les piles ne sont pas nécessaires, pourquoi Election Source fait-elle le tour des bureaux de la ville pour les changer ? Selon Stefanie Lambert, changer les piles dans les machines efface toute la mémoire microélectronique des machines. Nous avons parlé à un secrétaire municipal adjoint ce soir dans le Michigan qui nous a dit que Election Source était venu dans son bureau hier et avait changé la batterie. Il nous a également dit qu’ils ont fait passer une série de bulletins de vote dans leur machine pendant qu’ils étaient là pour « changer la batterie ».

« J’ai travaillé en étroite collaboration avec Matt DePerno et avec d’autres avocats et experts comme je l’ai dit. Et nous avons obtenu beaucoup de preuves. En fait, un procès va être intenté très prochainement contre Election Source, qui est un sous-traitant de Dominion. Matt Deperno a envoyé une lettre de cessation et d’abstention à Election Source aujourd’hui, car cette société a envoyé une lettre à tous les greffiers du Michigan pour leur annoncer qu’ils venaient faire des mises à jour préventives concernant le retrait de la batterie de la plupart des équipements électoraux, ce qui pose problème car cela effacerait les données [de ces machines]. C’est un élément de ce qui se passe avec Election Source. »

Regardez l’interview explosive ici :

EN DIRECT A 17 H CDT : REPORTAGE BOMBE ! L’AFFAIRE DE L’ÉLECTION 2020 AU MICHIGAN AVEC L’AVOCATE STEFANIE LAMBERT