Q SCOOP – D. Trump s’en prend aux fédéraux au sujet du tireur mystérieux d’Ashli Babbitt…


VIDÉO : D. Trump s’en prend aux fédéraux au sujet du tireur mystérieux d’Ashli Babbitt… et dénonce le traitement des prisonniers du 6 janvier lors d’une interview avec Maria Bartiromo.

Publié le 11.7.2021



Le Président Trump s’est entretenu avec Maria Bartiromo dans l’émission Sunday Morning Futures pour expliquer comment il pense que les fédéraux cachent l’identité du tireur d’Ashli Babbitt. Il décrit l’événement du 6 janvier et demande pourquoi il y a deux poids, deux mesures : l’absence de punition de BLM/Antifa et la punition sévère des manifestants du 6 janvier.

Dans le clip ci-dessous, Trump explique pourquoi il pense que l’événement du 6 janvier était un coup monté :

L’interview complète est ci-dessous :

PLUS SUR LE MYSTÈRE ENTOURANT LE MEURTRE D’ASHLI BABBITT :

Aaron Babbitt est le veuf d’Ashli Babbitt, la manifestante non armée qui a été abattue alors qu’elle tentait de passer par une fenêtre menant à l’étage du Capitole. Il s’est entretenu avec Tucker Carlson lundi, où il a exprimé son chagrin et sa frustration d’avoir perdu sa femme de 35 ans et le refus de la part du Metropolitan Police Department de nommer l’officier qui l’a tuée.

« Je ne m’attendais pas à perdre ma femme à cause de la violence politique ». Un M. Babbitt désemparé a déclaré à Tucker Carlson.

M. Babbitt a obtenu un avocat et poursuit maintenant la police pour avoir gardé secrète l’identité de l’assassin de sa femme. Des rumeurs circulent sur le fait que l’officier non identifié est probablement le même que celui qui a précédemment laissé son Glock 22- chargé dans les toilettes du Capitole en 2019. Un autre agent a trouvé l’arme lors d’un balayage de sécurité de routine.

Une porte-parole du ministère avait alors déclaré : « Le ministère prend ces questions très au sérieux et dispose d’un processus étendu pour enquêter et examiner les incidents de ce type, et tient le personnel responsable de ses actes. » L’officier incriminé a été placé sous surveillance mais a pu, d’une manière ou d’une autre, conserver son emploi. On ignore quelles mesures disciplinaires ont été prises à son encontre, le cas échéant.

Tucker Carlson a demandé à l’avocat de Babbitt, Terrell Roberts, s’il pensait que l’incident du pistolet chargé et le fait que le département n’ait pas licencié l’officier était la raison pour laquelle son identité était cachée au public.

Je ne sais pas, mais je pense que l’une des raisons pour lesquelles ils cachent son identité est qu’ils n’ont pas de bonne explication pour cette fusillade », a déclaré M. Roberts. « Je pense que si Ashli Babbitt avait brandi une arme à feu et qu’elle avait été abattue, l’officier aurait été identifié à l’heure qu’il est, et ils lui auraient décerné une médaille. » L’avocat de M. Babbitt a poursuivi : « Je ne pense donc pas qu’ils aient une bonne explication pour cette fusillade, et c’est pourquoi ils ne l’ont pas identifié. »

Sans révéler son identité, le ministère de la Justice a annoncé en avril qu’il ne poursuivrait pas de poursuites pénales contre l’officier responsable de la mort du vétéran Ashli Babbitt.