Q SCOOP – J. Trudeau nomme au Sénat canadien un membre du mouvement Boycott des Juifs (BDS) inspiré des nazis.


Justin Trudeau nomme au Sénat canadien un membre du mouvement Boycott des Juifs (BDS) inspiré des nazis.

Publié le 27.6.2021


Alors que les attaques antisémites contre la population juive du Canada ont atteint un niveau record, le Premier ministre Justin Trudeau nomme un partisan du mouvement BDS (Boycott des Juifs) au Sénat du Canada. Les élections ont des conséquences.

Un partisan du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël nommé au Sénat canadien

Mardi 22.6.2021, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé trois nominations au Sénat, dont celle de l’ancien président du Congrès du travail du Canada Hassan Yussuff, qui représentera l’Ontario.

Ce mardi, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé trois nominations au Sénat, dont celle de l’ancien président du Congrès du travail du Canada Hassan Yussuff, qui représentera l’Ontario.

La nomination de Yussuff a été remise en question mardi par la sénatrice conservatrice Linda Frum, qui représente également l’Ontario.

« Le Premier ministre Justin Trudeau vient de récompenser un partisan du BDS qui déteste Israël en le nommant au Sénat du Canada. C’est ça le Canada de Trudeau : un endroit où la haine des juifs est en train de se normaliser et où le dégoût d’un allié démocratique, Israël, est en train de se généraliser », a écrit Frum sur Twitter.

Le tweet de Frum était accompagné d’une lettre écrite l’année dernière par Yusseff, alors président du Congrès du travail du Canada, à Doug Ford, exprimant ses préoccupations concernant le projet de loi 168, intitulé « Loi visant à combattre l’antisémitisme ».

« Je vous écris aujourd’hui, au nom de plus de 3 millions de travailleurs canadiens, pour exprimer mon inquiétude quant à l’avancement du projet de loi 168, qui demande au gouvernement de l’Ontario d’être guidé par la définition pratique de l’antisémitisme adoptée par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) lorsqu’il interprète des lois, des règlements et des politiques « , commence la déclaration du CTC.


M. Yusseff affirme qu’en dépit du fait que le groupe « condamne avec véhémence l’antisémitisme et tous les actes de violence et de haine visant les personnes et les communautés juives », la définition de l’antisémitisme sur laquelle s’appuierait le projet de loi permettrait « de confondre la critique des politiques de l’État d’Israël avec l’antisémitisme ».
« Malheureusement, soutenir cette approche a pour effet de fermer le débat essentiel sur des questions difficiles et litigieuses. En particulier, appeler à une interdiction de la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), étouffe la critique et la protestation indépendantes et légitimes », a écrit Yusseff.


« Nous sommes surtout préoccupés par les limites à la liberté d’expression et à la protestation légitime lorsqu’on prétend que l’analyse critique des politiques publiques qui favorisent la suppression et l’oppression continues du peuple palestinien est qualifiée d’antisémite », a-t-il poursuivi.
M. Yusseff a évoqué une mission menée par la CVX en Israël et en Palestine en juillet 2019.


Pour comprendre cet article avant de critiquer qui sont les bons et les méchants, sachez que depuis toujours, ‘ils organisent la divisions des peuples et des religions, comme prévu dans le plan de Pike. Pour preuve le peuple palestiniens et le peuple israélien savent très bien eux qu’ils peuvent vivre en paix, mais ce sont les gouvernements sionistes qui organisent et déclenche ces guerres de religion, de civilisation et racial.

Pour preuvent au Canada ce n’est pas un hasard si Trudeau nomme au Sénat un nazi qui déteste les juifs. Justin Trudeau est devenu musulman en 2009 après avoir été conduit à la foi par son frère musulman Sacha Trudeau. Trudeau déteste toutes les religions à l’exception de l’islam et s’efforce de faire passer les autres religions pour des ennemis de l’islam. Trudeau le fait par un signal de vertu incessant favorisant l’Islam, la bonne religion… la vôtre est une religion moins bonne. Toute personne qui remet en question ce que fait Trudeau est taxée d’islamophobe. La situation a tellement empiré au Canada que si des Canadiens se plaignent de violences, d’agressions, de vols ou de viols, par des hommes musulmans, la police mène d’abord une enquête pour savoir si le plaignant est islamophobe. Cette méthode s’est avérée très efficace pour amener le public à cesser de se plaindre des crimes perpétrés par des musulmans.

Lire le Plan de Pike ci-dessous et l’article Qactus sur lui ici.

Pour agrandir clic sur image puis clic en bas à droite pour agrandir :