Q SCOOP – Des courriels montrent que la campagne de Biden a demandé à Facebook de censurer des messages sur l’intégrité des élections.


FRAUDE ÉLECTORALE US 2020

Des courriels montrent que la campagne de Biden a demandé à Facebook de censurer des messages sur l’intégrité des élections.

Publié le 27.6.2021


Un certain nombre d’e-mails vus par CNN qui les utilise pour démontrer que la plateforme ne censure pas assez montrent que la campagne de Biden a fait pression à plusieurs reprises sur Facebook pour qu’il censure les messages de la campagne de Trump et de ses partisans concernant l’intégrité des élections.

Le reportage de CNN confirme que Facebook a modifié sa politique à la suite de l’échange de courriels avec les responsables de Biden, mais cite ensuite des militants démocrates qui se plaignent que la plateforme ne censure toujours pas suffisamment les contenus conservateurs.

L’un des messages que la campagne de Biden a tenté de faire censurer pendant l’élection de 2020 était une vidéo de Donald Trump Jr. en septembre 2020, appelant ses partisans à surveiller les bureaux de vote anticipé et de dépouillement.

Les responsables de la campagne Biden ont essayé de caractériser la vidéo comme un appel à la violence, car Don Jr a utilisé le terme « armée » pour désigner l’effort bénévole, des revendications qui ont été rejetées par Facebook.

Via CNN :

Des courriels montrent la frustration suscitée par la gestion des mensonges électoraux par Facebook.

Après qu’un responsable de Facebook ait répondu en expliquant que la vidéo ne violait pas les politiques du site qui justifieraient sa suppression, le responsable de Biden a répondu avec exaspération.

« La campagne Trump a reçu le message qu’elle peut mettre des vidéos sur votre plateforme disant que des millions de votes frauduleux seront utilisés pour voler l’élection. Et la solution à cela est que les ‘personnes valides’ s’enrôlent dans une ‘armée’. Ainsi, leurs cris de fraude s’intensifient et leurs appels à l' »enrôlement » se multiplient. Grand Dieu », a écrit le responsable de Biden. « J’ai du mal à croire que c’est le précédent que vous avez l’intention de créer ».

CNN poursuit en admettant que Facebook et Twitter ont ajouté des étiquettes « désinformation » à la vidéo, et que Facebook a ensuite institué une nouvelle règle qui interdirait les futures vidéos de ce type.

La vidéo de Trump Jr. a également été postée sur Twitter, qui a également autorisé la vidéo à rester sur son site. Les deux sociétés ont apposé des étiquettes sur les vidéos indiquant des informations précises sur le vote.

Le mois suivant, Facebook a mis en place une nouvelle politique contre le langage militarisé et les lieux de vote, mais cette politique ne s’appliquait pas rétroactivement, ce qui signifie que la vidéo de Trump Jr. pouvait rester sur la plateforme.

Mais cette soumission évidente à la pression des démocrates ne suffit apparemment pas aux militants du parti, dont l’un est cité par CNN comme qualifiant Facebook – qui a banni le président Trump, potentiellement de manière permanente, ainsi que de nombreux autres conservateurs très en vue – de « machine de propagande de droite ».