Q SCOOP – Les conflits internes de Black Lives Matter s’intensifient, les membres demandent des comptes à leur cofondatrice.


Les conflits internes de Black Lives Matter s’intensifient, les membres demandent des comptes à leur cofondatrice.

Publié le 16.6.2021 par Jack Phillips


Manifestation du mouvement "Black Lives Matter" (Illustration) (Photo by Nathan Howard/Getty Images)

Manifestation du mouvement « Black Lives Matter » (Illustration) (Photo by Nathan Howard/Getty Images)

Les luttes intestines entre les différents groupes de Black Lives Matter semblent s’intensifier après qu’une coalition de sections de Black Lives Matter a exigé plus de transparence de son réseau mondial, alors que des rapports indiquent que sa cofondatrice Patrisse Cullors a dépensé des millions de dollars pour des maisons et biens immobiliers.

Patrisse Cullors, qui se décrit elle-même comme une « marxiste de formation », s’est retirée du groupe le mois dernier, mais a nié les allégations selon lesquelles elle aurait détourné des dons et a déclaré que ces allégations – ainsi que les rapports sur ses biens immobiliers – faisaient partie d’une campagne de désinformation de la droite visant à la discréditer, elle, et Black Lives Matter.

Un groupe se faisant appeler BLM 10 Plus, comprenant les 10 signataires initiaux de Black Lives Matter, a déclaré qu’il voulait des réponses du BLM Global Network, de Mme Cullors et d’autres sur la façon dont les dons ont été dépensés, alléguant que la direction de l’organisation de gauche n’a pas été transparente avec les autres groupes.

« Le nombre de sections qui se sont alignées pour soutenir notre déclaration a presque doublé. Certaines de ces sections ont fait leurs propres déclarations faisant écho non seulement à notre appel à la responsabilité, mais aussi à nos expériences alors que nous recherchions la transparence, la démocratie et la transformation interne depuis des années », a déclaré BLM 10 Plus, dans une déclaration datée du 11 juin.

Affirmant que certains groupes militants « de la base » « ont été désignés dans le monde entier », BLM 10 Plus a déclaré qu’il exigeait « la transparence et, plus important encore, la responsabilité de principe, dans les infrastructures du mouvement ».

Les salaires de Mme Cullors et d’autres membres de la direction du Black Lives Matter Global Network « n’ont jamais été communiqués » aux sections individuelles, a déclaré BLM 10 Plus. Ils ont également allégué que Mme Cullors « s’est installée comme directrice générale » de la fondation, ce qui a « immédiatement fracturé le réseau » et conduit à la création de BLM 10 Plus.

Parmi les signataires de la déclaration de BLM 10 Plus figure Michael Brown Sr, le père de Michael Brown, 18 ans, un homme noir qui a été tué lors d’une rencontre avec un officier à Ferguson, Missouri, en 2014 – ce qui a déclenché de longues émeutes généralisées dans la banlieue de Saint-Louis.

Cette déclaration intervient après que les mères de Tamir Rice et de Breonna Taylor ont récemment attaqué les dirigeants de Black Lives Matter, y compris Mme Cullors, en affirmant qu’ils ne leur ont apporté que peu d’aide.

Patrisse Cullors assiste à un événement à West Hollywood, en Californie, le 13 février 2020 (Tommaso Boddi/Getty Images for The West Hollywood Edition)

« Ils profitent du sang de nos proches, et ils ne veulent même pas nous parler », a déclaré Samaria Rice, la mère de Tamir, au New York Post. « Je ne crois pas que [Cullors] aille quelque part. Ce n’est qu’une façade. Elle ne dit ça que pour qu’on ne l’énerve pas en ce moment. »

Tamika Palmer, la mère de Taylor, a écrit dans une publication Facebook désormais supprimée que la section Black Lives Matter de Louisville, dans le Kentucky, aurait « collecté de l’argent au nom de la famille de Breonna, qu’elle n’a jamais fait la moindre chose pour nous, et nous n’en avons jamais eu besoin ou demandé, alors parlons de fraude ».

« C’est incroyable de voir combien de personnes ont perdu leur vigilance », a-t-elle écrit.

Le 27 mai, Mme Cullors a annoncé qu’elle se retirait de son poste de directrice générale de Black Lives Matter et a déclaré qu’elle se concentrerait sur la télévision et d’autres projets, notamment un contrat pluriannuel avec Warner Bros. Cette annonce est intervenue à un moment que certains ont qualifié de précipité pour elle, à la suite d’un article du New York Post publié en avril, qui expliquait comment elle avait acheté plusieurs « maisons haut de gamme d’une valeur de 3,2 millions de dollars », dont une dans une station balnéaire du sud de la Californie où se trouvent des maisons appartenant au chanteur Justin Timberlake et au golfeur Tiger Woods.

À la suite de l’article du New York Post, Mme Cullors a déclaré dans une interview à la mi-avril que le fait de posséder plusieurs maisons coûteuses ne contrevient pas à ses points de vue idéologiques en tant que « marxiste de formation ».

Mme Cullors a noté dans l’interview qu’elle a un enfant et un frère atteints de maladie mentale qu’elle doit soutenir, bien qu’elle n’ait pas expliqué ses prétendues possessions immobilières.

« La façon dont je vis ma vie est un soutien direct aux Noirs, y compris aux membres de ma famille noire, avant tout », a-t-elle déclaré, notant que « beaucoup de Noirs » investissent dans « leur famille ».

Le Global Network de BLM n’a pas répondu à une demande de commentaires à l’heure de la mise sous presse.


Source