Q SCOOP – Rémy Daillet est arrivé en France et va être présenté à un juge.


Affaire Mia : arrivé en France, Rémy Daillet va être présenté à un juge.

Publié le 16.6.2021 par J.V/LCI


JUSTICE – Rémy Daillet, accompagné de sa famille, a atterri ce mercredi matin en France où il risque une mise en examen, soupçonné d’être impliqué dans l’enlèvement de la petite Mia en avril dans les Vosges.

Il est en France. Rémy Daillet, figure des milieux complotistes soupçonnée d’être impliqué dans l’enlèvement de la petite Mia en avril dernier, est arrivé sur le sol français, depuis la Malaisie, ce mercredi matin. L’avion à bord duquel se trouvait M. Daillet, avec sa famille, a atterri à l’aéroport de Roissy peu après 6h00 en provenance de Singapour, a indiqué une source aéroportuaire. Son « mandat d’arrêt est exécuté par la gendarmerie des transports aériens », a indiqué cette source.

L’avocat de la famille, Jean-Christophe Basson-Larbi, était présent à Roissy. Interviewé par LCI, il dénonce « une cabale médiatique » à l’encontre de son client. « Cette cabale médiatique a cédé la place à un scandale en termes de droit de l’homme, de traitement inhumain et dégradant de lui-même surtout de sa femme enceinte de 6 mois dans le cadre d’une grossesse à risque », dénonce-t-il.

À son arrivée à l’aéroport, Rémy Daillet s’est vu notifier le mandat d’arrêt du juge d’instruction de la Jirs (juridiction interrégionale spécialisée) de Nancy. Par la suite, cela qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international dans le cadre de l’enquête sur l’enlèvement de la petite Mia a été transféré vers le tribunal judiciaire de Nancy pour être présenté aux juges d’instruction dans la journée.

Un retour retardé

L’expulsion de Rémy Daillet vers la France a été interrompue dimanche à Singapour. Et pour cause, lors d’une escale, sa compagne, Léonie Bardet, enceinte, avait été hospitalisée. Madame Bardet et ses enfants « n’ont aucun rapport avec l’information judiciaire relative à l’affaire dite Mia », et « sont les inadmissibles victimes de la volonté française de n’avoir aucun égard pour leurs vies », a estimé Jean-Christophe Basson-Larbi, l’avocat de la famille dans un communiqué, mardi.

Rémy Daillet est soupçonné, selon le procureur de la République de Nancy, François Pérain, d’être l’« animateur » présumé de la « mouvance » anti-système des ravisseurs à l’origine du rapt de la petite Mia. Lui-même, sa compagne et ses trois enfants de 17, 9 et 2 ans, avaient été arrêtés fin mai sur l’île touristique malaisienne de Langkawi où ils résidaient.


Source