Q SCOOP – D. Trump déclare que les États-Unis et le monde entier devraient exiger des réparations pour la pandémie auprès du PCC.


D. Trump déclare que les États-Unis et le monde entier devraient exiger des réparations pour la pandémie auprès du PCC.

Publié le 6.6.2021 par IVAN PENTCHOUKOV


Le président Donald Trump s’adresse à la convention d’État du NCGOP à Greenville, en Caroline du Nord, le 5 juin 2021. (Melissa Sue Gerrits/Getty Images)

Le président Donald Trump a déclaré le 5 juin que les États-Unis et le monde entier devraient exiger du Parti communiste chinois (PCC) des réparations en cas de pandémie, et a exhorté l’administration Biden à porter à 100 % les droits de douane sur les produits chinois.

Le président a fait ces remarques lors de la convention annuelle du parti républicain de l’État à Greenville, en Caroline du Nord.

« Le temps est venu pour l’Amérique et le monde d’exiger des réparations et la responsabilité du Parti communiste chinois. Nous devrions tous déclarer d’une seule voix unifiée que la Chine doit payer. Ils doivent payer », a déclaré M. Trump. « Les États-Unis devraient immédiatement prendre des mesures pour introduire progressivement un tarif ferme de 100 % sur tous les produits fabriqués en Chine. »

Le PCC a contribué à la pandémie de COVID-19 en omettant d’informer les autorités sanitaires mondiales de l’apparition de l’épidémie à Wuhan, en Chine. Le régime avait verrouillé la mégapole de l’intérieur, mais autorisait les vols internationaux à l’entrée et à la sortie de ses aéroports. Le COVID-19 est la maladie causée par le virus CCP.

« L’année dernière, la Chine a infligé aux États-Unis des dommages économiques estimés à 16 000 milliards de dollars avec un virus que j’appelle le virus chinois parce que je veux être précis, qui a coûté la vie à des centaines de milliers de nos concitoyens », a déclaré l’ancien président.

M. Trump a déclaré que la pandémie avait modifié l’accord commercial qu’il négociait avec la Chine. À l’époque, son administration avait imposé d’importants droits de douane sur les produits chinois et le PCC avait répondu en imposant ses propres droits de douane. L’administration du président Joe Biden a maintenu les droits de douane en place. Trump a noté que « des milliards et des milliards de dollars affluent » en conséquence.

« C’est la première fois depuis longtemps que je mentionne l’accord commercial », a déclaré Trump. « Il a vraiment été très bénéfique. Mais c’est tellement minuscule par rapport à la dévastation qui a été causée. Nous devrions réinvestir 100 % de tout cet argent que nous collectons grâce aux droits de douane pour aider à ramener des emplois et des usines de Chine et d’autres endroits en Amérique et dans le grand État de Caroline du Nord, où ils ont leur place. »

Tout en faisant reculer de nombreuses politiques de Trump, l’administration Biden a largement maintenu en place les tarifs douaniers et autres mesures imposées par son prédécesseur.

Le discours de Greenville a marqué la deuxième grande apparition publique de M. Trump depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche en janvier. L’ancien président s’est engagé à rester actif en politique et a fait allusion à une autre course à la présidence en 2024.


Source