Q SCOOP – A. Faucy a conseillé le gouvernement Français avec JF. Delfraissy.



Incroyable :

Donc le Conseil scientifique, qui est censé conseiller le gouvernement français, prend ses instructions auprès d’Anthony Fauci, alors chef de la cellule de crise américaine sur la covid. Et ce à travers Delfraissy jean François pour la France, eh bien on comprend mieux pourquoi Raoult a claqué la porte.


Traduction :

« Jean-Francois :
Fauci, Anthony (NIH/N IAID) [El
Wed, 25 Mar 2020 15:01 :21 +0000
DELFRAISSYJe an-fr ancois
(b)(6)
RE : Situation en France COVID-19
Je vous remercie pour votre note . Je ne vois pas de copie de Yazdan sur votre e-mail, et donc
veuillez lui transmettre cet e-mail. La position des NIH est que nous devrions de préférence
rendre les médicaments disponibles dans le cadre d’essais cliniques randomisés et contrôlés et ne pas les pas les distribuer librement.
Il y a une forte pression aux États-Unis, favorisée par le Président, pour
rendre certains de ces médicaments plus largement disponibles en dehors
d’un essai clinique randomisé en utilisant des mécanismes tels que « l’usage compassionnel ». Aux États-Unis, comme vous le savez, le HC
(plaquenil) est un médicament approuvé pour la malaria ainsi que pour certaines maladies auto-immunes
auto-immunes telles que le LED. Ainsi, les médecins peuvent prescrire le médicament pour un usage « hors étiquette ». Utilisation. C’est probablement la principale modalité de distribution de ce médicament aux États-Unis, du moins dans un avenir prévisible.
Je mets Cliff Lane en copie de cet e-mail. Veuillez l’inclure dans toute autre
correspondance sur ce sujet.
Meilleures salutations,
Tony »


Page 1840 : Document ici


Hydroxychloroquine : quand Jean-François Delfraissy affirmait subir des pressions politiques

Publié le 04/06/2021 par Claire Domenech

Hydroxychloroquine : quand Jean-François Delfraissy affirmait subir des pressions politiques
Godong / Getty Images

Dans un échange de mails diffusé par la presse américaine, le président du Conseil scientifique français raconte à l’immunologue américain Anthony Fauci subir des pressions pour faire autoriser le traitement plébiscité par Didier Raoult.

Dans le cadre du Freedom of Information Act, qui autorise les médias à publier des documents administratifs au nom du droit à l’information, BuzzFeedNews, le Washington Post ou encore CNN ont dévoilé un document de 3.200 pages de correspondances du docteur Anthony Fauci, le conseiller de Donald Trump sur la pandémie de Covid-19. Parmi ces mails, se trouvait un échange entre l’immunologue américain et le président Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, relate le Huffington Post. Dans ce courriel, en date du 25 mars 2020, le scientifique français lui explique les problématiques rencontrées dans l’Hexagone : le manque de tests ou encore le nombre de lits de réanimation qui risque de ne pas être suffisant « dans certaines régions de France ».

Autre sujet abordé par Jean-François Delfraissy : le traitement défendu par le professeur Didier Raoult. Le président du Conseil scientifique lui révèle subir « une énorme pression politique pour autoriser l’hydroxychloroquine et en donner à tout le monde ». « Mais j’y résiste pour le moment », indique-t-il au Dr Fauci. Le scientifique français émettant quelques réserves quant aux résultats présentés par Didier Raoult. « Ses données ne sont pas particulièrement convaincantes. Nous pouvons observer un signal légèrement positif, mais il doit être confirmé par un essai randomisé bien mené », poursuit-il dans son mail.


Source