Q SCOOP – D. Trump prédit que le Parti républicain reprendra le Congrès américain en 2022, puis la Maison-Blanche en 2024.


Donald Trump prédit que le Parti républicain reprendra le Congrès américain en 2022, puis la Maison-Blanche en 2024

Publié le 12.04.2021 par JACK PHILLIPS


Le président Donald Trump arrive sur la pelouse sud de la Maison-Blanche, le 24 septembre 2017. (Samira Bouaou/Epoch Times)
Le président Donald Trump arrive sur la pelouse sud de la Maison-Blanche, le 24 septembre 2017. (Samira Bouaou/Epoch Times)

L’ancien président Donald Trump, dans un discours prononcé le 10 avril devant des donateurs républicains, a prédit que le Parti républicain récupérera les deux chambres du Congrès en 2022 et la présidence en 2024.

« Nous sommes réunis ce soir pour parler de l’avenir du Parti républicain – et de ce que nous devons faire pour mettre nos candidats sur la voie de la victoire », a déclaré Donald Trump, selon une copie de son discours préparé. « Je me tiens devant vous ce soir, rempli de confiance qu’en 2022, nous allons reprendre la Chambre et reconquérir le Sénat – puis en 2024, c’est un candidat républicain qui va gagner la Maison-Blanche. »

Donald Trump a fait ces remarques lors d’un discours d’ouverture d’un sommet des donateurs du Comité national républicain (RNC) en Floride. Dans ce discours, Donald Trump a également déclaré aux donateurs qu’il souhaitait élargir le Parti.

Plus tôt, le 10 avril, Jason Miller, collaborateur et porte-parole de Donald Trump, a déclaré à Newsmax que l’ancien président mettrait l’accent sur la reconquête du Sénat et de la Chambre des représentants lors des élections de mi-mandat.

« Évidemment, je suis partial par rapport à celui que j’espère voir y accéder, si le président Trump décide de se représenter », a déclaré le porte-parole à la chaîne. « Mais je pense aussi que vous allez voir le président Donald Trump se mesurer à nouveau à Joe Biden et en des termes très forts en ce qui concerne la frontière et la ‘cancel culture’ des entreprises et leur attitude ‘woke’. »

Jason Miller a noté que d’autres présidents, tels que George W. Bush, Barack Obama et Bill Clinton, n’avaient pas beaucoup d’influence politique lorsqu’ils ont quitté leur poste, contrairement à Donald Trump.

« Il est plus fort que jamais », a déclaré M. Miller à Newsmax, ajoutant qu’en 2024, Donald Trump serait « de loin le favori du côté républicain. »

Le conseiller de Donald Trump a déclaré que ce que le président Joe Biden « a fait à la frontière est une parodie absolue, non seulement avec le trafic humain, [mais] avec le trafic de drogue, avec le fait que nous avons des gens qui n’ont pas été testés pour le Covid qui entrent dans le pays ».

Il a ajouté que lorsque « Biden est monté sur la scène de ce débat pour les démocrates et a dit qu’il voulait donner la citoyenneté à 11 millions de sans-papiers, cela revient à envoyer par Western Union un télégramme à tout le monde dans le monde entier disant : ‘Hé, venez à notre frontière. Ne vous préoccupez pas de savoir si vous avez un laissez-passer pour entrer légitimement ou non, nous allons vous laisser entrer, et si vous arrivez ici, vous pourrez rester’ ».

Lors de son précédent discours à la CPAC, fin février, Donald Trump a déclaré qu’il « pourrait les battre une troisième fois », en faisant référence aux démocrates. « Je me demande qui ce sera », a-t-il dit sous les acclamations à propos du possible candidat du GOP (Grand Old Party, surnom donné au Parti républicain) « Qui, qui, qui sera-t-il ? Je me le demande. »

Joe Biden, la personne la plus âgée de l’histoire à occuper ce poste, a déclaré qu’il prévoyait de se représenter en 2024.

« La réponse est oui, mon plan est de me présenter à la réélection », a-t-il déclaré le mois dernier lors de sa première conférence de presse. « C’est ce que je prévois. »


Source