Q SCOOP – Canal de Suez : Connaissiez-vous les tunnels de Suez ?


Cet article date de 2018, il donne matière à réflexion sur la situation en ce moment sur le canal de Suez ? À vous de juger!! Il n’y a pas de fumée sans feu!!

Construction d’un tunnel sous le canal de Suez à Port Saïd.

Publié le 05.2018 par Tunnel-Online


À l’avenir, le tunnel routier situé sous le canal de Suez au sud de la ville de Port-Saïd, dans le nord de l’Égypte, reliera le continent de Basse-Égypte à la péninsule du Sinaï. Le projet de tunnel fait partie du plan du gouvernement égyptien pour le développement économique de la région du canal de Suez présenté en 2014. À cette fin, le gouvernement du président Abdel Fattah el-Sisi se concentre sur le commerce international et la construction des villes de Suez, d’Ismaïlia et de Port-Saïd. La construction du tunnel routier doit permettre d’atténuer les retards importants actuels dus au trafic de poids lourds et de passagers sur les ferries. Cet article traite de la construction des deux tubes du tunnel, d’une longueur approximative de 2,9 km et d’un diamètre extérieur de 12,60 m, à proximité de Port Saïd, dans des circonstances quelque peu inhabituelles.

Dans le cadre du Masterplan datant de 2014, les projets d’Ismaïlia et de Port Saïd, qui sont situés au bord du canal de Suez, ont été exécutés presque simultanément. Par conséquent, deux tunnels routiers, comportant chacun deux voies plus une bande d’arrêt d’urgence, ont été percés à Ismaïlia alors que deux autres tunnels presque identiques étaient en cours de construction à Port-Saïd. À l’origine, les tunneliers (TBM) étaient destinés à creuser un autre tunnel à côté des deux tunnels nouvellement créés. Entre-temps, ce projet a été mis de côté.

Les quatre galeries (Ismaïlia et Port Saïd) ont été creusées au moyen de la méthode de l’hydrofuge…


Qui est Alice ?

Le tunnel de la ligne Evergreen : Alice va en faire un travail ennuyeux
Publié le 26 mars 2014

Qui est-elle ?

Elle mesure 85 mètres de long, mais avec son train de roulement qui assure le système de convoyage, elle s’étend sur deux kilomètres.

Sa tête fait 10 mètres de large et elle pèse 109 tonnes.

Elle nous est arrivée en pièces détachées et… elle aime manger de la terre.
Il s’agit d' »Alice », le tunnelier de la ligne Evergreen, qui travaille sur le tunnel de deux kilomètres entre Port Moody et Coquitlam, dans le cadre du projet de transport en commun rapide de la ligne Evergreen.

À vrai dire, le tunnelier n’a rien d’ennuyeux. En fait, il s’agit d’une avancée technologique impressionnante qui a été utilisée dans d’autres grands projets d’infrastructure dans la province.

La construction d’un tunnel foré signifie qu’il n’y a aucune perturbation pour les résidents, les entreprises et la circulation en surface. Le tunnel aura une profondeur allant jusqu’à 50 mètres, ce qui représente environ un immeuble d’habitation de 18 étages, dont la profondeur varie entre 17 et 50 mètres. Les matériaux excavés du tunnel seront transportés par un convoyeur à bande jusqu’à la zone de travail du tunnel nord, où des camions transporteront les déblais du tunnel jusqu’à un site désigné à Port Coquitlam.

Contrairement au tunnel foré de la Canada Line, où deux tunnels distincts ont été forés côte à côte, le tunnelier de l’Evergreen Line effectuera un seul passage, créant un grand tunnel qui sera ensuite divisé en tunnels d’entrée et de sortie.

Le tunnel a été lancé au début du mois de mars près de l’autoroute Barnet et de la rue View à Port Moody. Alice devrait progresser à un rythme moyen de huit mètres par jour, et il lui faudra un peu moins d’un an pour atteindre le portail sud du tunnel, situé juste au sud de l’avenue Kemsley, du côté ouest de la route Clarke à Burquitlam.

Voici une courte vidéo d’elle se préparant à prendre une bouchée.



Égypte

Quatre percées pour les tunnels routiers sous le canal de Suez.

Lors du week-end de Noël 2017, le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi a inauguré des projets de développement très importants au niveau du canal de Suez. Il s’agissait notamment de deux gigantesques tunnels routiers bitubes sous l’artère commerciale internationale. Au total, quatre tubes de tunnel ont été creusés en un an et demi environ pour les nouvelles liaisons de transport efficaces sous la voie navigable artificielle. Le gros œuvre est maintenant presque terminé : deux tunnels routiers ont été construits au nord d’Ismaïlia et passent sous l’ancien et le nouveau canal de Suez. Deux autres passent sous le canal au sud de Port Saïd.

Avec ce projet clé à grande échelle, l’Égypte développe son infrastructure. La connexion efficace des villes du canal à la rive orientale de la voie navigable simplifiera les activités commerciales, facilitera le trafic et soutiendra le développement économique de la région.

Quatre percées en un mois
Le 23 décembre 2017, la troisième Mixshield S-960 d’Herrenknecht, d’un diamètre de 13,02 m, a réalisé le dernier avancement du projet de tunnel routier à Ismaïlia sur le canal de Suez. Pour les nouvelles traversées de Suez, le président al-Sisi a commandé à Herrenknecht un total de quatre tunneliers identiques (TBMs S-958-S-961). Sous la direction des entreprises de construction Joint Venture Arab Contractors/Orascom et Joint Venture Petrojet/Concord/CMC, ces tunneliers géants ont réalisé, au cours des 19 derniers mois, les tunnels près des villes égyptiennes d’Ismaïlia et de Port Saïd à des profondeurs allant jusqu’à 60 m et à une pression d’eau allant jusqu’à 6 bars. Au total, les machines de haute technologie de Schwanau ont foré et construit 15,3 km de nouveaux tunnels pendant cette période.

Pour permettre un déroulement harmonieux du projet pendant les opérations très complexes du tunnel, Herrenknecht AG a formé 40 ingénieurs égyptiens à Schwanau et sur les chantiers. Pour un soutien optimal des processus de creusement de tunnels, Herrenknecht a également fourni aux équipes de creusement des services complets et a fourni des équipements périphériques clés par l’intermédiaire des filiales Herrenknecht VMT, MSD, Formwork, H+E et TMS.

Le tunnel routier dans le bief d’Ismaïlia a une longueur de 4,8 km et un diamètre intérieur de 10,6 mètres. Chaque tube aura deux voies de 3,75 m de large pour les véhicules. Le tunnel routier bitube de Port Saïd a les mêmes paramètres géométriques, la seule différence étant sa longueur de 2,8 km.

Les entraînements au tunnelier pour la construction des quatre forages du tunnel ont commencé avec le premier des forages d’Ismaïlia en novembre 2015. Ce tunnelier (S-958) a réalisé le percement le 3 décembre 2017. Les tunneliers suivants ont suivi au rythme d’une à deux semaines de percement le 14 décembre 2017 (S-959), le 23 décembre 2017 (S-960) et le dernier le 4 janvier 2018 (S-961).

Le président égyptien al-Sisi et le Dr.-Ing. E.h. Martin Herrenknecht, président du conseil d’administration de Herrenknecht AG, étaient personnellement présents lors du percement final du tunnelier Mixshield S-960 à Ismaïlia. Al-Sisi a souligné que ce projet était crucial pour l’avenir de l’Égypte. L’économie de la péninsule du Sinaï, auparavant négligée, pourra ainsi se développer. Les tunnels permettront de raccourcir considérablement le temps de traversée du canal de Suez : actuellement, cette opération peut prendre jusqu’à cinq jours, les files d’attente vers le ferry s’étendant sur des kilomètres. Avec les nouvelles liaisons par tunnel, il ne faudra bientôt plus que 10 minutes.


Source 1

Source 2