Q SCOOP – 6 janvier : « La valse des députés a commencé. »

Publié le 30.12.2020 par DOMINICK MASTRANGELO


Non seulement le démocrate Jefferson Van Drew est devenu Républicain par soutien à Trump lors de cette élection, mais il ira jusqu’au bout en s’opposant au collège électoral au congrès du 6 janvier.

Le député Jefferson Van Drew (R-N.J.) a déclaré mercredi qu’il ne votera pas pour certifier les résultats de l’élection présidentielle de 2020 lorsque le Congrès se réunira après le premier de l’année.

« Je ne voterai pas pour certifier les électeurs », a déclaré M. Van Drew lors d’un entretien avec The Press of Atlantic City. « C’est ce dont je parle depuis le début. Il y a eu … un manque de respect de la part de millions d’Américains qui croient vraiment que quelque chose ne va pas. Il ne s’agit pas de savoir qui gagnerait ou perdrait – peut-être que les résultats seraient les mêmes – mais nous devrions respecter l’État de droit ».

Van Drew, qui a gagné son siège en tant que démocrate en représentant une grande partie du sud du New Jersey, y compris Atlantic City, a choqué de nombreux observateurs lorsqu’il a changé de parti en 2019 et a annoncé son soutien au président Trump.
« Je crois que cela me convient mieux », a déclaré Van Drew à l’époque. « C’est ce que je suis ».

Trump a remporté le 2e district du Congrès du New Jersey de près de 5 points en 2016. Van Drew a remporté une rude bataille de réélection contre un challenger démocrate le mois dernier, malgré la victoire du président élu Joe Biden dans le New Jersey.

Le président a affirmé que la fraude électorale généralisée a conduit à une élection « truquée » contre lui dans les principaux États du champ de bataille, ce qui a incité ses alliés du Capitole à avertir qu’ils contesteraient la victoire de Biden.

Le député Mo Brooks (Ala.) a été le premier républicain de la Chambre des représentants à lancer l’idée de contester les résultats de l’élection une fois qu’ils auront été envoyés au Congrès pour certification.

Mercredi, le sénateur Josh Hawley (R-Mo.) est devenu le premier républicain de la Chambre haute à dire qu’il contesterait lui aussi la victoire de Biden lorsque le Congrès se réunira pour certifier les résultats de l’élection le 6 janvier, une démarche qui déclencherait un débat et des votes individuels sur les résultats de l’élection.

« Je ne peux pas voter pour certifier les résultats du collège électoral le 6 janvier sans soulever le fait que certains États, en particulier la Pennsylvanie, n’ont pas respecté leurs propres lois électorales d’État », a déclaré M. Hawley. « Au minimum, le Congrès devrait enquêter sur les allégations de fraude électorale et adopter des mesures pour garantir l’intégrité de nos élections. Mais jusqu’à présent, le Congrès n’a pas agi ».

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi (D-Calif.), a indiqué qu’elle ne s’inquiétait pas d’une poussée des républicains de la Chambre ou du Sénat à contester les résultats des élections.

« Je ne doute pas que mercredi prochain, dans une semaine, que Joe Biden sera confirmé par l’acceptation du vote du Collège électoral comme 46e président des États-Unis », a déclaré Mme Pelosi aux journalistes mercredi.

M. Van Drew s’est dit satisfait de la manière dont le New Jersey a mené ses élections, mais a laissé entendre qu’une discussion sur l’intégrité des élections valait la peine d’être menée à l’échelle nationale. « Une chose qu’ils ont bien faite dans le New Jersey – ils ont organisé une réunion de l’Assemblée et du Sénat de l’État (pour voter sur les nouvelles règles électorales) », a déclaré M. Van Drew au journal. « D’autres États ne l’ont pas fait. « Je pense qu’il y a au moins une discussion digne d’être menée ici ».


Avec le député du Texas Randy Weber, ce sont maintenant 100 membres de la chambre des représentants qui ont annoncé leur volonté de s’opposer au collège électoral lors du congrès du 6 janvier.

Image

Source