Q SCOOP – Nashville : une opération d’effacement de données…


Nashville : une opération d’effacement de données… nouveaux détails

Publié le 28.12.2020


Image: Situation Update, Dec. 27th – Nashville a data wipeout operation… new details

L’attentat de Nashville, qui visait un centre de données de la plate-forme d’espionnage AT&T / NSA, était clairement un effort pour détruire les systèmes matériels et les données stockées dans une installation renforcée sur le site.

Le spectacle de clown des faux médias veut vous faire croire que cet incident était un « poseur de bombe solitaire » (est-ce que « tireur solitaire » vous dit quelque chose ?) qui avait un désir de suicide et qui vient de garer son camion suicide devant un centre d’espionnage secret dans le centre-ville de Nashville.

De toute évidence, s’il avait voulu se suicider, il aurait pu simplement utiliser un pistolet dans son salon. Le récit officiel est une blague.

Dans le point de situation d’aujourd’hui, nous abordons les détails de l’opération de Nashville, l’État profond, le truquage des élections et ce que tout cela signifie pour l’Amérique.

Note : Depuis que ceci a été enregistré, nous avons de nouvelles informations qui indiquent que l’attaque est une arme à énergie directe plutôt qu’un missile. Ces détails seront communiqués dans la mise à jour du 28 décembre.

Voici ce qui se trouve dans la mise à jour du 27 décembre ICI :

  • Pourquoi Anthony Quinn Warner a-t-il donné sa maison à Michelle Swing ?
  • Mystérieusement, il n’y a pas de cratère dans la rue où la bombe aurait explosé.
  • Si c’était une bombe conventionnelle, pourquoi n’y a-t-il pas plus de dommages à tous les bâtiments, autres que des éclats de verre et des dommages structurels relativement mineurs ?
  • Il est confirmé que le site de l’explosion est un complexe secret de routage VoIP de l’AT&T/NSA, utilisé par l’État profond pour espionner tous les Américains.
  • Comment l’attentat a détruit FirstNet, qui est utilisé par les forces de l’ordre, la Garde nationale et les services d’urgence.
  • Comment les fédéraux recrutent des patsies pour porter le blâme sur leurs opérations secrètes.
  • Des détails sur la manière dont les services de police locaux peuvent être très rapidement débordés dans les villes lorsque de multiples attaques ont lieu lors d’émeutes ou de soulèvements.
  • Jerome Corsi dit que Sidney Powell a repris contact avec le Président.
  • Avertissement d’un ancien militaire autoproclamé de l’Antifa qui dit que le « camarade Biden » va mettre en place des barrages routiers communistes à travers l’Amérique et faire respecter les masques nationaux et l’obéissance de la gauche.

Brighteon