Q INFOS – Débriefing rapide du 10 Décembre sur la Situation au USA.

Jeudi 10 décembre

Traduction: « L’élection est loin d’être terminée »
  • 22h40 : Déclaration du procureur général républicain de l’Idaho, Lawrence Wasden, sur les raisons pour lesquelles il refuse de se joindre au Texas dans le cadre du procès électoral du SCOTUS :
  • 22h28 : Réponse de la Pennsylvanie au procès du Texas devant la Cour suprême : « La Cour ne devrait pas tolérer cet abus SÉDITOIRE de la procédure judiciaire… » C’est le genre de réponse qui vous fait cocher la case « condamné ».

    « La série de défauts en cascade dans les documents déposés par le Texas est seulement soulignée par la réalité alternative surréaliste que ces documents tentent de construire », poursuit la Pennsylvanie dans sa réponse au défi électoral du Texas.
  • 22h17 : 13 législateurs Républicains de l’Arizona ont également signé un mémoire d’amicus curiae soutenant l’affaire Paxton et affirmant qu’ »un groupe d’officiers d’élite Démocrates, en coordination avec le parti Démocrate, a modifié illégalement et inconstitutionnellement » les règles électorales.
  • 21h05 : voici le fin mot concernant le refus, par le Comité d’élection du comté de Coffee, en Georgie, de certifier les résultats électoraux dont nous parlions tôt ce matin.

    Dans une lettre, les responsables des élections ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas certifier les chiffres de recomptage électronique étant donné leur « incapacité à reproduire de manière répétée des résultats électoraux crédibles », c’est à dire que les recomptes donnent des résultats différents les uns des autres.

« Tout système, financier, de vote ou autre, qui n’est pas reproductible ou fiable ne devrait pas être utilisé », ont écrit les fonctionnaires dans la lettre.

« Exiger la certification de résultats manifestement inexacts ne sert pas l’objectif du système électoral et ne satisfait pas à l’obligation légale de certifier le recomptage électronique ».

  • En même temps que la lettre, les responsables des élections du comté de Coffee ont également envoyé au bureau du secrétaire d’Etat Raffenserger un document qui « montre que le recomptage électronique manque de crédibilité ».

    Les fonctionnaires électoraux ont également déclaré qu’aucun comité électoral n’a la capacité de « réconcilier les anomalies » qui figurent dans ce document.

    Dans la foulée, les superviseurs ont pris une vidéo montant que les mancies Dominion peuvent changer les votes, effacer des votes, ajouter des votes, compter le même bulletin plusieurs fois, et même compter des bulletins vides.
  • Le comté de Coffee, qui se trouve dans le sud de la Géorgie, a une population d’environ 40 000 personnes.
  • 21h01 : Républicain Jim Jordan : « nous n’avons jamais eu une élection où le président sortant obtient 11 millions de votes de plus et perd, cela ne s’est jamais produit en 150 ans ».
  • 20h43 : le ministre de la Justice de l’Ohio demande à la Cour suprême des Etats-Unis de se prononcer sur la question de la clause électorale présentée dans le procès du Texas contre la Pennsylvanie, expliquant qu’il est « inconstitutionnel pour les juges et les bureaucrates de modifier les règles fixées par les législatures des États pour la sélection des électeurs ».

    Ce 10 décembre, il y a 20 minutes, le procureur général Républicain de l’Ohio, Dave Yost, a déposé un mémoire auprès de la Cour suprême des États-Unis dans le procès Texas contre quatre États clés.

    Dans une motion visant à déposer un mémoire « en faveur d’aucune des parties », M. Yost a fait valoir que la Cour devrait résoudre la question fondamentale posée par le Texas – à savoir si la Constitution permet aux tribunaux et aux fonctionnaires des États de modifier les règles électorales adoptées par leurs législatures respectives.

    « Le peuple a également besoin d’une réponse », a déclaré M. Yost. « Tant qu’ils n’en auront pas, les élections continueront d’être entachées de doutes quant à savoir si le président a été choisi de la manière prescrite par la Constitution ».

    Yost a déclaré qu’il était d’accord avec l’interprétation de la clause électorale de la Constitution telle qu’elle est rédigée, à savoir que le pouvoir de fixer les règles électorales appartient uniquement aux législatures des États. Mais, a-t-il soutenu, cette interprétation devrait s’étendre à la Cour suprême, qui ne devrait pas être autorisée à accorder au Texas le redressement qu’il demande.

Le Texas cherche à obtenir un « renvoi aux législatures des États pour répartir les électeurs d’une manière conforme à la Constitution », a déclaré M. Yost.

« Un tel ordre violerait, et non honorerait, la clause électorale. Les tribunaux fédéraux, tout comme les tribunaux des États, n’ont pas le pouvoir de modifier la méthode choisie par la loi pour nommer les électeurs présidentiels. Et donc les tribunaux fédéraux, tout comme les tribunaux des Etats, n’ont pas le pouvoir d’ordonner aux législatures de nommer les électeurs sans tenir compte des résultats d’une élection déjà terminée », a-t-il poursuivi.

  • Six autres procureurs généraux républicains – de l’Alaska, de l’Idaho, du Kentucky, du New Hampshire, de l’Ohio et du Wyoming – n’ont pas déposé de mémoire à l’appui du Texas ni de requête pour joindre l’affaire.
  • 20h39 : La Pennsylvanie, le Michigan, la Géorgie et le Wisconsin déposent un mémoire pour s’opposer à la poursuite électorale du Texas par le SCOTUS.
  • 20h36 : De mieux en mieux : Le Missouri, l’Arkansas, la Louisiane, le Mississippi, la Caroline du Sud et l’Utah ont déposé une requête pour rejoindre le procès du Texas à la Cour suprême, au lieu de simplement le soutenir.
  • 18h36 : Trump prépare sa sortie pour le cas où les procès ne soient pas concluants :
    • Il vient d’obtenir la normalisation des relations entre le Maroc et Israël : jamais aucun diplomate, des plus expérimentés aux plus arrogants, des plus grands donneurs de leçons aux plus imbus d’eux-mêmes, des plus méprisants pour Trump aux plus inutiles d’entre-eux n’ont jamais réussi en 70 ans ce que Trump a obtenu en 4 ans dans le rapprochent entre les pays arabes et Israël.
    • Le Pentagone a déclaré à la CIA qu’il prévoit de mettre fin à la majorité du soutien militaire qu’il apporte aux missions antiterroristes de l’agence d’ici le 5 janvier, dans le cadre de la désescalade interventionniste des Etats-Unis dans des conflits où tous les précédents présidents ont engouffré l’Amérique sans aucun autre bénéfice que pour l’industrie de l’armement.
    • Trump vient d’envoyer un message clair à l’Iran en envoyant deux bombardiers géants, ls bombardiers B-52H de la strato forteresse au dessus du Moyen-Orient.
  • 18h32 : Avec tous les procès en cours, et parce qu’il est très difficile de s’y retrouver, Dreuz prépare un récapitulatif aussi exhaustif que possible, et espère pouvoir le publier ce samedi 12 décembre.
  • 18h31 : Fraude électorale, que s’est-il passé à Atlanta le soir des élections : lisez notre article détaillé.
  • 17h08 : Biden fait appel à Susan Rice pour diriger le Conseil de la Politique intérieure. Rice est celle qui a menti concernant le drame de l’ambassade de Benghazi. En terme de corruption, on fait difficilement pire.
  • 13h32 : Rudy Giuliani est « de retour à 100% » après avoir été contaminé.

Témoignage à 11h devant le parlement de Géorgie sur les vidéos supplémentaire montrant le vol des élections « en direct d’Atlanta ». Aucune preuve de fraude (humoristique). Regardez les vidéos et faites-vous votre propre opinion.

  • 11h24 : Le Michigan va réaliser un audit dans le comté d’Antrim.
  • 11h20 : Le Parti Républicain de l’Arizona poursuit les responsables des élections du comté de Maricopa pour tenter de forcer un nouveau comptage manuel des bulletins de vote d’une manière qui, selon eux, « pourrait aboutir à un échantillonnage plus précis des votes ». Mais le bureau du procureur général, dirigé par le Républicain Mark Brnovich, affirme que le parti n’a aucun fondement juridique pour sa plainte.
  • 06h36 : Cette information vient de tomber, et nous ne la comprenons pas – nous allons creuser le sujet, mais nous vous la livrons : Un comté de Géorgie dit « non » à la certification des résultats des élections de 2020.

    Les responsables du Coffee County Board of Elections and Registration ont refusé de certifier les résultats électroniques des élections générales de 2020 cette semaine, affirmant que les machines ne peuvent pas être testées pour « dupliquer » un recomptage crédible.
  • Voici le communiqué qu’ils ont publié :

« Le Coffee County Board of Elections ne peut pas certifier les numéros de recomptage électronique étant donné son incapacité à reproduire de manière répétée des résultats d’élections crédibles », écrit une lettre du comté.

  • 06h33 : Le FBI confirme qu’il a saisi 8 serveurs Dominion du comté de Maricopa, dans l’Arizona, dans le cadre d’une enquête sur une fraude électorale. Il y a tout à craindre que le FBI enterre ces serveurs de la même manière qu’il a enterré l’ordinateur portable de Hunter Biden.
  • 06h23 : C’est reparti : Une caravane de centaines de migrants illégaux part du Honduras vers les États-Unis. Ils seront des milliers, voire des dizaines de milliers, en arrivant à la frontière. Qui paye leur transport ?
  • 06h18 : Tous les 50 Etats américains et DC ont maintenant certifié les élections, et 19 Etats poursuivent 4 Etats devant la Cour suprême : Alabama, Arizona, Arkansas, Caroline du Sud, Dakota du Nord, Dakota du Sud, Floride, Indiana, Kansas, Louisiane, Mississippi, Missouri, Montana, Nebraska, Oklahoma, Tennessee, Texas, Utah, et Virginie de l’Ouest.
  • 05h25 : YouTube vient d’INTERDIRE à la chaîne RSB la diffusion de la tournée March for Trump qui se dirige vers DC, parce que les intervenants critiquent l’élection.
  • 05h19 : Un tribunal de Pennsylvanie, effrayé de devoir prendre position, déclare : « Cette Cour n’est pas compétente pour la demande et, par conséquent, les requérants ne peuvent pas l’emporter sur le fond ». Le juge nie toute tentative de forcer le gouvernement de Pennsylvanie, Tom Wolf, à retirer la certification du résultat de l’élection présidentielle.
  • 05h12 : Un 18e Etat américain, l’Arizona, s’est joint à la plainte du Texas devant la Cour suprême.
  • 04h58 : 66 législateurs du Missouri, à l’initiative du député Justin Hill, signent une résolution pour que le Michigan, le Wisconsin, la Pennsylvanie, la Georgie, l’Arizona et le Nevada lancent une enquête sur les fraudes électorales généralisées, ou qu’ils fassent invalider leus grands électeurs.

© Team 100 jours pour Dreuz.info.