Q INFOS – D.Trump gagnant validé par le système de chaîne de blocs quantiques recomptage des votes.

Prenez le temps de lire jusqu’a la FIN.

La Garde Nationale a été vérifier les Bulletins de Vote, 78% sont frauduleux ce qui donne 72% des Voix pour Trump !

Le nouveau sondage Rasmussen confirme : Seuls 56 % des électeurs de Biden disent avoir voté POUR Biden. Parmi les électeurs de Trump, 90 % disent avoir voté POUR le président

Un des filigrane présent sur les bulletins de vote !

Le système de chaîne de blocs quantiques valide le succès du vote.

Publié par Judy Byington le 8.11.2020


Un recomptage des bulletins de vote dans tout le pays était effectué par des unités d’élite de la Garde nationale au petit matin du 8 novembre. Afin de prévenir la fraude, les bulletins officiels avaient été imprimés avec un filigrane à code invisible et incassable et enregistrés sur un système de chaîne de blocage quantique.

Au moment de la rédaction de ce rapport, dans cinq États, 14 millions de bulletins de vote avaient été passés au scanner laser 78 % d’entre eux n’ont pas été acceptés parce qu’il n’y avait pas de filigrane pour vérifier le bulletin. Parmi ceux qui ont échoué, 100 % avaient été vérifiés pour Biden.

Un premier test a montré que d’après les traces d’eau sur les bulletins validés introduits dans l’ordinateur quantique, M. Trump a été réélu à plus de 80 % des suffrages exprimés légalement. Le vote validé final a été comptabilisé dans ce test : 73,5 millions de votes pour Trump contre 25,9 millions pour Biden – et cela ne tient même pas compte des votes pour Trump que les gens ont observé être jetés et qui n’ont jamais été comptabilisés.

Il est intéressant de noter que ces chiffres correspondaient aux comptes Twitter des deux hommes : Trump avait 88,8 millions de followers, contre 16,6 millions pour Biden.

En utilisant des équipements « infra-rouge » qui permettent de lire quels bulletins sont vrais ou faux, les gardes nationaux d’élite ont été déployés dans les douze États ciblés, à savoir l’Alabama, l’Arizona, la Pennsylvanie, le Colorado, le Texas, le Wisconsin, le Tennessee, Washington, la Virginie, le Delaware, l’Illinois et le Kentucky. Au total, plus de 500 membres de la Garde nationale ont surveillé toutes les unités de dépouillement des bulletins de vote.

Les tests de fraude électorale n’étaient pas les seuls à être effectués. En plus du filigrane, ces bulletins officiels contenaient également de l’encre à base de maïs, qui créait un circuit électronique d’identification des radiations qui permettait de localiser ce bulletin par transmission GPS. En d’autres termes, ils pouvaient savoir si le bulletin de vote avait été rempli par la personne dont le nom figurait sur le bulletin.

L’équipe Trump allait intenter un certain nombre de poursuites le lundi 9 novembre. Elle s’y préparait depuis longtemps dans le cadre d’une enquête sur la fraude électorale appelée « Project Veritas ».

Veille judiciaire : Notre nouvelle étude montre un excès de 1,8 million d’électeurs, ou « fantômes », dans 353 comtés de 29 États. Les données mettent en évidence l’imprudence avec laquelle on envoie aveuglément des bulletins de vote ou des demandes de vote aux listes électorales ».

@TomFitton


Pour en savoir plus : ICI

A lire aussi ICI et Paul Starmer


Rien qu’en Pennsylvanie, le conseiller juridique de M. Trump, Rudy Guliani, a recueilli le témoignage de 50 à 60 observateurs du scrutin qui ont déclaré avoir été privés de la possibilité d’inspecter le courrier dans les bulletins de vote.

Au niveau national, le célèbre avocat Sydney Powell (qui serait le prochain directeur du FBI) a déclaré : « Hammer and Scorecard – le logiciel de sécurité de la NSA devenu un logiciel électoral illégal a exécuté un algorithme qui a donné à Biden un avantage de 3% des votes dans le Wisconsin, le Michigan, la Pennsylvanie, la Géorgie, le Nevada et l’Arizona ».

Rassurez-vous, toutes les questions juridiques seront résolues d’ici la réunion du Collège électoral du 14 décembre 2020. D’ici là, les résultats réels des élections et après les batailles judiciaires détermineront tous les bulletins de vote légalement déposés. La session conjointe du Congrès rendra l’élection officielle le 3 janvier 2021.


Source : Before It’s News