Q INFOS – La corruption en Macronie.

La corruption en Macronie

Publié le 13 août 2020



La corruption en Macronie, à la date du 12 septembre 2019, revue et corrigée assez régulièrement depuis puisque LREM a l’obligeance de nous en fournir la matière. Par ordre alphabétique : où l’on voit que si on veut faire de la grande politique, il vaut mieux être corrompu. Cela aide visiblement. La question est de savoir si être corrompu et corruptible n’est pas devenu la condition sine qua non pour faire de la politique. En tout cas, une chose est sûre : à chaque fois que je crois avoir fini de compléter le tableau ci-dessous, il faut que je rajoute des cases.

La Macronie ? Un puits sans fond de turpitudes, malhonnêtetés et corruption aggravée ! Il est bien entendu que ce tableau ne prend pas en compte ceux qui ne font pas partie de LREM et qui sont tout aussi corrompus ! Mais il est à noter qu’à ce jour, ce tableau comprend plus de 40 noms… dont celui de notre président « N’djekouale », le « faiseur de paix ».

Je remercie tous ceux, journalistes, internautes, blogueurs, citoyens et engagés anonymes ou non qui m’ont permis, au fil de mes lectures, d’affiner ce tableau.


NOMPOSTEAFFAIREDécision personnelle ou de justice
Véronique Avrilcandidate LREM militante humanitaireArrêté de péril de la ville de Saint-Denis pour location d’appartement dans un immeuble insalubre à un prix exorbitant. Selon Mediapart, cette ancienne membre du Conseil d’administration de Médecins sans frontières, aurait acheté en 2011 un appartement de 23 m² dans le centre de Saint-Denis, « alors que l’immeuble insalubre était déjà classé depuis des années en état de péril imminent » qu’elle aurait loué pour 650 euros (charges comprises) par mois, très au-dessus des tarifs pratiqués dans la ville.Réaction : «Je n’ai jamais été poursuivie. Je ne voyais pas pourquoi ne pas être candidate. »  
François Bayrouex-ministre de la Justicede MacronEn tant que garde des Sceaux il avait présenté son projet de loi de la moralisation de la vie publique. Soupçons d’emplois fictifs au Parlement EuropéenDémissionne de son poste. Mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics dans l’affaire des emplois présumés fictifs du MoDem. A ricané en disant que « tout le monde est mis en examen ou à peu près dans la vie politique française ».
Yassine BelattarProche du Pt Macron qui le nomme au Conseil présidentiel des Villes. Dénommé « Monsieur Banlieues »Bruno Gaccio, l’ex-auteur des « Guignols de l’info », accuse Belattar de l’avoir menacé de mort, ainsi que ses proches.Harcèlement au travail dans le monde du spectacle, menace contre le ministre de l’Education Nationale Blanquer, il estime aussi que la rue, ce n’est pas un espace public et donc la loi sur la laïcité n’a pas à s’appliquer. Mis en examen le 28 mars 2019. Laissé libre sous contrôle judiciaire, il démissionne de son poste au Conseil présidentiel des Villes, non à cause de sa mise en examen, mais en soutien aux femmes voilées (à ce qu’il écrit).
Le 31 décembre 2019, Belattar réitère ses menaces sur Twitter, cette fois à l’encontre de Zineb El Rhazoui : « Inch Allah, t’es plus là en 2020 ».
Alexandre BenallaGarde du corps, et ???violences volontaires, recel de détournement d’images issues d’un système de vidéo-protection, mensonges au Sénat, non restitution passeports diplomatiquesMis en examen, relâché, a ouvert sa propre compagnie au Maroc et commente l’actualité sur Twitter.
Bruno Bonnelldéputé LREM du RhôneSelon Mediacités, possède une société au Deleware ( paradis fiscal non officiel). A restructuré son patrimoine pour échapper à l’impôt sur la fortune (ISF) et l’impôt sur le revenu pendant deux ans. Ancien patron d’Atari, co-propiétaire d’un château dans le Beaujolais et propriétaire d’un autre dans le Gard, il aurait touché 2,4 millions d’indemnités de licenciement en 2007.Dément tout en bloc : « méthodes sournoises », « accusations infondées »
Jean-Jacques BrideyDéputé LREMEnquête pour concussion : le député se faisait rembourser 2 fois ses notes de frais+ cumul indemnités de différents mandats. Coût de l’opération : 100.000 euros.Réponse de l’intéressé : « on ne va pas en faire un fromage » et il promet de « rembourser ».
Agnès BuzynMinistre de la Santé LREMconflits d’intérêts. Ancienne présidente du conseil d’administration de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) et de l’INCa (Institut national du cancer) elle a été rémunérée par les labos privés (Sanofi, BMS, Novartis) pendant 14 ans !Bon, et alors ?
Chalus Aryprésident LREM de la Région Guadeloupeen garde à vue pour détournement de fonds publicsAffaire en cours
Elisabeth Borneministre des TransportsLREMConflit d’intérêts : Eiffage, son ex-employeur, veut décrocher le contrat dans l’attribution du marché de la future A79.Contacté par Le Monde, le cabinet d’Élisabeth Borne balaye toute accusation de conflit d’intérêts.
Christophe CastanerMinistre de l’IntérieurLe journal « Marianne » révèle qu’en juin 95 à Avignon, Castaner fit distribuer 35 000 tracts sous forme de BD porno titrée « Érections municipales» pour faire tomber les opposants au socialiste Guy Ravier. Il fut à Marseille l’ami de Christian Oraison, fiché au grand banditisme et a admis avoir été attiré par « l’argent facile ».Reconnu coupable et condamné pour « diffamations et injures publiques » suite à l’affaire d’Avignon, il va faire une brillante carrière politique. En défendant l’usage du LBD qui est une arme de guerre, il est co-responsable des centaines de blessés et de mutilés parmi la population civile.
Gérald DarmaninMinistre des Comptes PublicsAccusé de viol et d’abus de faiblesse par 2 femmes, affaire classée sans suite.Affaire classée.
Jean-Paul DelevoyeHaut-commissaire aux Retraites = statut ministre déléguéA omis de déclarer 13 mandats dont l’un à l’Ifpass, l’école de formation aux métiers de l’assurance, l’autre à la Fondation SNCF et 2 autres mandats comme président de l’Observatoire régional de la commande publique des Hauts-de-France et membre du conseil d’orientation de l’Institut de recherche et débat sur la gouvernance, ce qui prouve un conflit d’intérêts et une corruption patente : il n’est pas censé être rémunéré par le privé dès lors qu’il appartient au gouvernement.A aussi oublié de faire figurer dans sa déclaration d’intérêts sa participation jusqu’en 2017 au« Conseil consultatif »de la Fondation Brazzaville, créée à Londres par un proche du président congolais Sassou Nguesso.Regrette « une erreur » et « un oubli »… La nouvelle déclaration rédigée par le haut-commissaire aux retraites revoit à la hausse les salaires reçus avec plus de 50.000€ non déclarés. S’engage à rembourser les sommes perçues depuis sa nomination au poste de haut-commissaire chargé de la réforme des retraites en septembre 2017, ne démissionne pas, n’est pas mis en examen mais assure aux Français qu’il faudra importer 50 MILLIONS de nouveaux immigrants sur le sol européen pour que puissent nous être payé les retraites qu’il se charge de bousiller(ainsi que ses émoluments)
Paul DoliankiMaire d’Apatou, en Guyane, Divers Gauche, soutenu par LREMLe 15 août 2020 est arrêté à Orly avec en sa possession 2,5 kgs de cocaïne dans ses bagages. Il plaide son ignorance. « On » lui aurait remis un bagage et il aurait voulu rendre service.Arrêté, il est mis en détention puis relâché. Il ne sera pas mis en examen pour trafic de stupéfiants. Est simplement poursuivi pour infraction aux codes des Douanes. Affirme qu’il sera plus prudent dorénavant avant de rendre de petits services à des quasi-inconnus.
Françoise DumasDéputée LREM du GardL’élue a construit sa piscine sans autorisation et sur le domaine public de la ville de Nîmes.La députée LREM (ex-PS) reconnaît un « manque de vigilance » et plaide en même temps la bonne foi. La ville de Nîmes lui cédera le terrain pour une bouchée de pain, i-e 16 000 euros
Olivier DussoptMinistre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics.Alors Secrétaire d’état et maire d’Annonay, en 2017,  Olivier Dussopt s’est fait offrir des œuvres d’art par la Saur, le n°3 français du marché de l’eau, selon les infos de Médiapart. Au même moment, la Saur signait un partenariat avec la municipalité dirigée par Olivier Dussopt.En récompense de sa débrouillardise, de Secrétaire d’état, Olivier Dussopt est promu ministre délégué trois ans plus tard, dans le gouvernement Castex, en juillet 2020. 
M’Jid El GuerrabDéputé, ex-LREMfrappe violemment à coups de casque Boris Faure, un cadre du PS, et lui cause un traumatisme crânien.Exclu du groupe LREM, mais demeure député, mis en examen pour violences volontaires avec arme. A reçu un petit message personnel de soutien de Macron par texto. En février 2020, il publie un livre « Déconstruire la haine ». Macron le félicite.
Ismaël EmelienConseiller spécial du Présidenta sorti illégalement de la préfecture de police le CD-Rom de la vidéosurveillance des incidents du 1e Mai et l’a diffusé avec photomontage pour dédouaner BenallaEntendu par l’IGPN, démissionne de son poste de conseiller et écrit un livre.
Richard FerrandPrésident Assemblée Nationale, LREMMis en examen pour l’affaire des Mutuelles de Bretagne : prise illégale d’intérêtsReste à son poste.
Laura FlesselMinistre des Sports LREMFisc saisi, possible plainte pour fraude.Démissionne.
Sylvie GoulardCommissaire Européenne, ex-MoDem, LREMEmplois fictifs au MoDemA remboursé les 45 000 euros et accepté le poste de commissaire européenne. Proposée par Macron pour le poste de commissaire en charge du marché intérieur, sa candidature est rejetée par le Parlement Européen.
Monique Iborradéputée LREM de la Haute Garonne, ex-PSComme candidate a fait faire sa pub par la société de communication de sa fille lors des législatives de 2012. Sur les 50.527 euros engagés, elle en a d’ailleurs perçu ensuite 35.348 au titre des remboursements de campagne, d’après Médiacités. Puis a embauché sa fille comme assistante parlementaire pendant les cinq ans qui ont suivi.A répondu : « Il n’y a pour moi rien de choquant. »
Alexis KohlerBras droit du président MacronEnquête pour conflits d’intérêts, corruption passive et  trafic d’influence. est visé par une enquête sur un éventuel conflit d’intérêts entre ses postes dans la fonction publique et ses liens avec l’armateur italo-suisse MSC, client important des chantiers navals de Saint-Nazaire et par une plainte de l’association anticorruption Anticor qui lui reproche notamment d’avoir entretenu des relations étroites avec l’entreprise familiale MSC et ses fonctions à l’Élysée.Le Parquet National Financier classe l’affaire sans suite.
Mustapha LaabidDéputé LREMEnquête pour abus de confiance, soupçonné d’avoir « utilisé à des fins personnelles des fonds de l’association Collectif Intermède »Condamné à 6 mois de prison avec sursis, 3 ans d’inéligibilité et 10 000 euros d’amende, il fait appel, sentence non exécutoire. Laabid reste député.
Jean-Claude Leclabartdéputé LREM de la Sommemis en examen pour faux en écriture publique en tant que président de la communauté de communes du Val de Noye.Il encourt une peine maximale de 10 ans d’emprisonnement .
Gilles LegendreChef de file des députés LREMnomination de Raphaële Rabatel, son épouse comme directrice de la communication de La Française des jeux (FDJ), juste avant l’adoption définitive du Pacte qui prévoit sa privatisation.Commentaire de son entourage :  « Une femme doit pouvoir poursuivre sa carrière indépendamment de l’activité politique de son conjoint »C’est à lui aussi que l’on doit le fameux : « « Notre erreur est d’avoir probablement été trop intelligents, trop subtils dans les mesures de pouvoir d’achat. »
Bruno Le MaireLREM Ministre de l’Economie et des Financesépouse rémunérée aux frais de l’Assemblée Nationale. Elle aurait touché plus de 220.000 euros pour un emploi fictif d’assistante parlementaire pendant sept longues années.Bon, et alors ??
Roland LescureLREM Député des Français d’Amérique du NordD’après Mediapart, Lescure, à la tête d’un des plus gros fonds de pension nord-américains, a doublé les investissements dans les paradis fiscaux. « assume totalement », mais promet qu’il n’agira pas en « député investisseur ».
Emmanuel MacronPrésident de la France, créateur du mouvement LREMC’est Olivier Marleix, député LR, qui le 1e soulève le pacte de corruption : vente d’Alstom, un des fleurons français, contre financement de sa campagne. Macron est donc élu président.enquête a été ouverte par l’Office Centrale de Lutte contre la Corruption de Nanterre . Affaire en cours. De toute façon, Macron ne risque rien. Le délit de Haute Trahison a été aboli en 2007.
Roxana MaracineanuRemplaçante de FlesselOccupait un logement social depuis 2012.Déménage.
Ludovic Mendesdéputé LREM MoselleEn tant que chef d’entreprise, a un passif de 108 812 euros. Principalement des dettes auprès d’organismes sociaux et publics. Mis en examen, interdit par le tribunal de Metz de diriger, gérer, administrer ou contrôler une entreprise. Condamné par la justice, compte faire appel.
Lilla Mérabetvice-présidente LREM de la région Grand Est En 2018, Lilla Merabet est accusée par Le Canard Enchaîné d’avoir favorisé la startup de son compagnon grâce à l’investissement de 600 000 euros financé par la Région via Capital Grand Est. En septembre 2019, le tribunal correctionnel de Strasbourg la condamnait à 6 000 euros d’amende pour avoir omis de notifier la Haute autorité de la transparence de changements intervenus dans sa situation personnelle.Bof ! Après tout, qu’est-ce que 600 000 euros de nos jours ?
Sandrine Morchdéputée LREM de Haute-GaronneConflit d’intérêts. A produit un rapport accablant sur France Télévisions alors que ses fonctions à France Télévisions en tant que journaliste sont suspendues le temps de son mandat.On ne va pas en faire un fromage !
Jean-Jacques MouradLREM conseiller du Présidentconflit d’intérêt. Il conseillait Emmanuel Macron sur les thématiques de santé… mais avait effectué des prestations rémunérées pour le groupe pharmaceutique Servier.Annonce son départ de l’équipe de campagne de Macron le 7 mars 17.
Françoise NyssenMinistre de la Culture LREMAvait fait réaliser les travaux sans autorisation, ni déclaration au fisc dans immeuble parisien classé.A l’occasion du remaniement ministériel, n’est pas reconduite.
Claire  O’Petitdéputée LREM de l’EureL’ancienne chroniqueuse des Grandes Gueules est célèbre pour avoir dit au sujet des APL des étudiants :  «Ouuuuh, ça va messieurs-dames ! Si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer parce qu’on vous enlève 5 €… Qu’est-ce que vous allez faire de votre vie ? »Sanctionnée pour des « fautes de gestion » de l’Agence de développement et de proximité (ADCP), placée en liquidation judiciaire. Ancienne commerçante, elle n’a pas le droit de diriger une entreprise pendant 5 ans. Condamnation qui ne l’empêche pas d’exercer son mandat parlementaire,
Moussa Ouaroussdéputé suppléant REM des Yvelines et grand copain de Macronmis en examen pour trafic de stupéfiants, impliqué dans un trafic de drogues international.Crie au complot. LREM affirme que Moussa Ouarouss n’a plus aucune fonction au sein du mouvement.
Marie-Luce Penchardvice-présidente LREM de la Région Guadeloupe et ex-ministreen garde à vue pour détournement de fonds publics.Affaire en cours
Muriel PénicaudMinistre du TravailSoupçon de favoritisme + 671 infractions au Code du travail relevées chez Business France dirigé à l’époque par Pénicaud qui organise le voyage à Las Vegas de Macron alors Ministre de l’Economie pour la modique somme de 381 000 euros sans appel d’offres, ce qui est contraire à la loi. Pénicaud a fait une plus-value boursière de + 1 million d’€ en vendant ses stock-options suite à un plan social chez Danone. 900 emplois furent supprimés.Et alors ? Rien.Mais c’est sûr qu’appointer Ministre du Travail une femme dont le boulot dans le privé, c’était de violer le Code du Travail et de mettre les travailleurs au chômage, il n’y a que Macron pour y avoir songé !
Jérôme PeyratConseiller politique de Macron de mai 2019 à janv.20Poursuivi pour violences conjugales. Le 30 décembre 2019, il frappe sa compagne laquelle se vit délivrer 14 jours d’ITT pour blessures et choc post-traumatique.Démissionne de ses fonctions, est renvoyé en correctionnelle pour violences conjugales.
Edouard Philippe1e MinistreTrès vague déclaration du patrimoine, à la limite du néant. Député, il s’était érigé avec l’opposition de droite contre les lois de transparence post-Cahuzac. En tant que maire du Havre, la dette de la ville a progressé de plus de 15% pour dépasser les 268 millions au 31 décembre 2017. A pris un vol privé de Nouvelle-Calédonie à 350 000 euros qu’il « assume » mais que le contribuable devra payer.Bon, et alors ??En revanche, pour les gueux, c’est austérité, moins d’hôpitaux, moins de retraites, moins de sécurité sociale, moins de routes décentes et un salaire a minima.
Laurent
Pietraszewski
Nouveau M. Retraites. Il remplace Delevoye.A touché 71.872 € en 2 mois chez Auchan en tant que DRH alors qu’il était député. Mais tout va bien, ce n’était pas un salaire mais des indemnités de licenciement ! C’est lui aussi qui a fait arrêter et placer en GAV pour vol une caissière qui avait offert un pain au chocolat trop cuit (80 centimes) à une cliente.Ne juge pas que les critères de pénibilité doivent être prises en compte pour la retraite. Les vieux n’ont qu’à changer de boulot. « Moi je préfère qu’on regarde comment aider une personne à faire autre chose plutôt que de la laisser dans un métier pénible » dit-il. Bien entendu il ne dit pas comment. Si ce n’est les placer en GAV, peut-être ?
François de RugyLREM Ministre transition écologique lors de l’affaire, ex-Président de l’Assemblée Nationale, ex-PSTravaux trop coûteux dans l’appartement de fonction, 3 chauffeurs, dîners privés à l’Assemblée Nationale payés par le contribuable.Démissionne de son poste de ministre et réintègre l’A.N comme député. Ne comprend pas qu’on puisse faire un scandale « scandinavisé » pour quelques pétales de rose.
Agnès Saalex-présidente de l’Institut national de l’audiovisuel français (INA)détournement de fonds publics portant sur 40 000 euros dont 6700 pour son fils pour frais de taxis indus.L’ancienne patronne de l’INA, qui avait été suspendue et condamnée pour des frais de taxis indus, nommée au ministère de la culture en 2018.
Marielle de SarnezMinistre des Affaires EuropéennesSoupçons d’emplois fictifs au Parlement EuropéenDémissionne
Thierry SolèreDéputé LREM, ex-LREnquête pour fraude fiscale, détournements de fonds publics, trafic d’influence, abus de biens sociauxReste député
Alain Tourretdéputé LREM du Calvadosutilisation de son indemnité de frais de mandat à des fins personnelles comme, selon Mediapart, des places de cinéma, des parties de golf mais aussi une facture de près de 5 000 euros chez Darty ou des dépenses au Club Med lors d’un voyage avec son épouse au Sénégal.A remboursé la somme de 16 000 euros.

Source : esbuiee