USA : Flash, le président Trump préparerait son retour sur Twitter et Facebook… Voici ce que nous savons.


Flash, le président Trump préparerait son retour sur Twitter et Facebook… Voici ce que nous savons.

Publié le 18.1.2023


Alors que le président Trump s’apprête à reprendre un combat politique en cage contre les médias grand public menteurs et malhonnêtes et la sale machine démocrate, dans sa candidature à la présidence en 2024, le populaire conservateur, qui a promis de débrancher les dirigeants véreux du DOJ et du FBI, va avoir besoin de tous les outils à sa disposition pour vaincre l’armée du mal qui le combattra à chaque étape. Atteindre le public américain avec son message non filtré sera essentiel pour ce diseur de vérité au franc-parler et sans peur.

Selon NBC News, qui est un grand acteur de la cabale des médias corporatifs malhonnêtes, le président Trump a demandé à Facebook de débloquer son compte et de lui permettre de revenir sur leur plateforme de médias sociaux hautement censurée. Ironiquement, beaucoup pensent qu’il y a suffisamment de preuves pour prouver que l’ingérence du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, dans l’élection de 2020 était la raison principale de la « perte » stupéfiante et très contestable de Trump. »

Le compte Twitter du président Trump, qui compte plus de 87 millions de followers, a été le premier à être supprimé par les hackers d’extrême gauche en charge qui l’ont rendu responsable de l’incident du 6 janvier, qui semble avoir été mené et orchestré par des forces extérieures. Facebook a rapidement suivi le mouvement.

Tendance : USA : Que signifie le mot « WOKE » ? Voici la vraie définition que la gauche ne veut pas que vous voyiez.

Traduction du Tweet :

BREAKING 🇺🇲 : Donald #Trump se prépare à revenir sur Twitter et Facebook – rapport de NBC News.

« Nous pensons que l’interdiction du compte du président Trump sur Facebook a dramatiquement déformé et inhibé le discours public », a écrit la campagne de Trump dans sa lettre à Meta mardi, selon une copie examinée par NBC News.

Bien que Facebook ait faussement accusé le président Trump d’être responsable des violences survenues le 6 janvier au Capitole, ses deux dernières publications sur Facebook avant le gel de son compte racontent une histoire bien différente.

Le président Trump a plus de 34 millions de followers sur Facebook.

Son dernier message du 6 janvier était une demande à tous ceux qui se trouvaient au Capitole de « rester pacifiques ». Trump a réitéré sa demande : « Pas de violence ! » a-t-il écrit, ajoutant : « Rappelez-vous, NOUS sommes le parti de la loi et de l’ordre – respectez la loi et nos grands hommes et femmes en bleu. Merci ! »

Dans son avant-dernier message sur Facebook, M. Trump a demandé aux personnes présentes au Capitole de soutenir la police du Capitole et les forces de l’ordre et leur a rappelé qu' »ils sont vraiment du côté de notre pays », ajoutant : « Restez pacifiques ! »

Twitter a rétabli le compte du président Trump le 19 novembre, mais à ce jour, rien n’a été publié sur son compte.

Le dernier tweet du président Trump, le 8 janvier 2021, informait simplement ses followers qu’il n’assisterait pas à la fausse investiture de Joe Biden.

Traduction du Tweet :

À tous ceux qui ont demandé, je n’irai pas à l’investiture du 20 janvier.

La plateforme de médias sociaux Truth Social du président Trump a explosé en popularité, mais pour qu’il puisse toucher un maximum d’Américains, il devra probablement utiliser tous les médias sociaux à sa disposition et à celle de sa campagne.