USA : Flash, D’AUTRES documents classifiés trouvés dans la maison de Biden au Delaware.


Flash, D’AUTRES documents classifiés trouvés dans la maison de Biden au Delaware.

Publié le 15.1.2023


La Maison-Blanche de M. Biden est en crise, car une enquête sur la mauvaise gestion de documents classifiés par M. Biden, qui se poursuit rapidement, a débouché sur la nomination d’un conseiller spécial par le procureur général Merrick Garland, qui pourrait entraîner des poursuites civiles ou pénales.

Pour aggraver la situation de Biden, la nouvelle Chambre des représentants républicaine a déclaré qu’elle allait superviser l’enquête.

Même si les avocats de Biden affirment qu’ils coopèrent pleinement avec le ministère de la Justice, de nouveaux lots de documents classifiés continuent d’être trouvés à la résidence personnelle de Biden.

Samedi après-midi, un document supplémentaire de cinq pages a été trouvé par le conseiller spécial de Biden, Richard Sauber.

Il n’a pas encore été révélé quel était le niveau de classification du document ou quel était son contenu.

Tendance : USA : « PÈRE DE L’ANNÉE », Hunter Biden demande à un juge de refuser à sa fille de 4 ans le droit de porter son nom de famille corrompu.

Traduction du Tweet :

Déclaration du bureau du conseiller de la Maison Blanche clarifiant une déclaration antérieure, publiant des informations supplémentaires sur le processus, et soulignant la coopération directe et continue avec le DOJ et le conseiller spécial :

The Daily Caller Rapporte : Cinq pages supplémentaires de documents classifiés ont été découvertes au domicile du président Joe Biden, a annoncé samedi son avocat spécial, Richard Sauber.

Ces pages ont été trouvées par Sauber jeudi à Wilmington, dans le Delaware, alors qu’il facilitait la remise d’un autre document classifié trouvé mercredi au ministère de la Justice (DOJ), a indiqué Sauber dans un communiqué.

Les avocats de M. Biden effectuaient une perquisition dans les résidences du président dans le Delaware à la suite de la découverte de documents classifiés dans le bureau privé de M. Biden au Penn Biden Center en novembre, et ont trouvé des documents classifiés dans son garage le 20 décembre et un document supplémentaire dans sa résidence mercredi, a déclaré le DOJ jeudi.

Lorsque le document supplémentaire a été trouvé mercredi, les avocats de M. Biden ont suspendu leurs recherches dans les environs immédiats et ont contacté le ministère de la Justice, car ils n’avaient pas d’habilitations de sécurité, a déclaré M. Sauber.

Ces documents, qui datent de la vice-présidence de Joe Biden, de 2009 à 2017, ont été retrouvés dans une pièce adjacente au garage, après la venue jeudi soir de l’avocat de la présidence Richard Sauber, précise ce dernier dans un communiqué publié le samedi 14 janvier, rapporte l’AFP.

Il indique s’être rendu dans cette résidence cossue de Wilmington (Delaware) afin de superviser la transmission à la justice d’un premier ensemble de documents confidentiels, retrouvés sur place mercredi.

Richard Sauber, qui est autorisé à consulter des documents confidentiels, a découvert cinq autres pages lors de sa venue, soit six pages au total, et indique que les représentants du ministère de la Justice qui l’accompagnaient en ont « immédiatement » pris possession.

En plus des dossiers trouvés dans cette résidence privée, d’autres documents classés avaient été découverts en novembre dernier au Penn Biden Center, un cercle de réflexion de Washington où Joe Biden avait autrefois un bureau, et confiés également à la justice. Jeudi, le ministre de la Justice Merrick Garland a nommé un procureur indépendant pour enquêter dans ce dossier.

La Maison Blanche a communiqué sans attendre à propos des dossiers trouvés à Wilmington, mais n’a reconnu que lundi dernier, deux mois après, la découverte de ceux qui se trouvaient à Washington.

Une loi de 1978 oblige les présidents et vice-présidents américains à transmettre l’ensemble de leurs emails, lettres et autres documents de travail aux Archives nationales.

L’affaire est très délicate pour Joe Biden, au moment où celui-ci envisage de briguer sa réélection. Elle rappelle en particulier, malgré de nombreuses différences sur le fond, que l’ancien président Donald Trump est lui aussi dans le viseur de la justice pour avoir emporté des documents officiels dans sa résidence de Floride.

Une occasion pour les Républicains

La Maison Blanche s’efforce d’empêcher tout parallèle : les avocats de Joe Biden ont « agi immédiatement et volontairement », a assuré Richard Sauber samedi, là où Donald Trump est accusé d’avoir dissimulé des dossiers, en grand nombre.

L’opposition républicaine, fragilisée par des dissensions internes, voit là l’occasion de retrouver un peu d’élan. Elle entend enquêter sur le sujet, au travers en particulier d’une commission de la Chambre des représentants présidée par l’élu républicain James Comer.

Dans une interview à la chaîne Fox samedi, il a estimé que la « famille Biden (était) un risque pour la sécurité nationale », en référence aux documents retrouvés à Wilmington et au fils cadet du président, Hunter Biden, une cible récurrente de la droite.