USA : Le fonctionnaire non binaire du département de l’énergie de Biden a été licencié après de multiples accusations de vol de bagages à l’aéroport.


Le fonctionnaire non binaire du département de l’énergie de Biden a été licencié après de multiples accusations de vol de bagages à l’aéroport.

Les malades mentaux en déroute.

Publié le 13.12.2022


Sam Brinton, le fonctionnaire non-binaire du département de l’énergie de Biden, a été licencié après de multiples accusations de vol de bagages dans les aéroports.

Lundi, un porte-parole du ministère de l’Énergie a confirmé que M. Brinton avait été libéré de son poste de secrétaire adjoint adjoint du Bureau de l’élimination du combustible usé et de l’eau au ministère de l’Énergie des États-Unis.

Sam Brinton, le gourou des déchets nucléaires non binaires de Biden, a été licencié après avoir volé des bagages dans 2 aéroports. Si seulement il y avait eu des signes avant-coureurs…

Psychothérapeute : J’ai mis en garde contre Sam Brinton, un officiel non binaire de Biden maintenant arrêté pour vol, mais personne ne l’a écouté

Le porte-parole a déclaré au Daily Beast : “Sam Brinton n’est plus un employé du DOE. Selon la loi, le Département de l’énergie ne peut pas commenter davantage les questions de personnel.”

En septembre, Sam Brinton, 35 ans, a été accusé d’avoir volé la valise d’une femme à l’aéroport international de Minneapolis-St. Paul, après avoir été filmé par une caméra de surveillance en train de soulever le bagage à la réception, alors qu’il n’avait même pas enregistré de bagage sur le vol. Le contenu de la valise volée dépassait 2 300 $.

Brinton a été vu en train d’utiliser le sac volé au moins deux fois après le vol présumé.

Tendance : WOW ! Elon Musk trouve le nom parfait pour les brutes de la COVID en réponse à un ancien astronaute qui a essayé de lui faire honte pour avoir tweeté ses “pronoms” hilarants.

Lorsque la police a interrogé Brinton au sujet des bagages, le fonctionnaire du DOE a nié tout méfait, déclarant : “Si j’avais pris le mauvais sac, je serais heureux de le rendre, mais je n’ai pas de vêtements pour une autre personne. C’étaient mes vêtements quand j’ai ouvert le sac”.

Cependant, deux heures après avoir fait cette déclaration à la police, Brinton a appelé le policier chargé de l’enquête et s’est excusé de ne pas avoir été “complètement honnête”, puis il a changé sa version initiale. Brinton s’est rétracté et a déclaré qu’il avait en fait pris le bagage de quelqu’un d’autre, sous prétexte qu’il était “fatigué et qu’il a pris la valise en pensant que c’était la sienne”, même s’il n’avait pas apporté de bagage enregistré sur le vol.

Selon Brinton, il a menti sur les circonstances parce qu’il était “nerveux” et craignait que les gens pensent qu’il avait volé le sac et ne “savait pas quoi faire”.

Après avoir menti à la police sur le vol du sac, Brinton a été accusé de vol de biens meubles et a été mis en congé par le département de l’énergie.

La semaine dernière, Brinton a été accusé d’un deuxième vol de bagages à l’aéroport international Harry Reid de Las Vegas. L’homme de 35 ans a ensuite fait l’objet d’un mandat d’arrêt pour vol qualifié d’une valeur comprise entre 1 200 et 5 000 dollars.

L’audience de Brinton pour le premier vol présumé est prévue pour le 19 décembre. S’il est reconnu coupable de vol grave, Brinton pourrait être condamné à cinq ans de prison, à une amende de 10 000 $, ou aux deux.