Ukraine : « Une attaque massive de l’armée de l’air russe contre les infrastructures ukrainiennes a commencé à 20 h 00 (heure de Moscou). »


« Une attaque massive de l’armée de l’air russe contre les infrastructures ukrainiennes a commencé à 20 h 00 (heure de Moscou). »

Publié le 7.12.2022


« Une attaque massive de l’armée de l’air russe contre les infrastructures ukrainiennes a commencé à 20 h 00 (heure de Moscou). »

« La Frappe de missiles a déjà été confirmé dans les régions d’Odessa, Nikolayev, Dnepropetrovsk, Lvov, Vinnytsa, Poltava, Zhytomyr, Cherkasy, Kirovograd et Zaporozhye. »

Bakhmut

Pourquoi ces frappes ?

  • Par vengeance des frappes directe sur le territoire russe ?
  • Pas que bien sûr, mais parce que depuis les attaques sur le sol russe par des anciens missiles soviétique remis en service par les Ukrainiens, l’Ukraine sera maintenant en mesure de frapper la base navale de Sébastopol. C’est ce qu’a déclaré le lieutenant général américain Ben Hodges.

Selon lui, les forces armées ukrainiennes sont désormais en mesure de frapper cette base avec les drones de l’ère soviétiques Tu-141 Swift, qui, le 5 décembre, ont pu voler à 650 km au-dessus du territoire de la Fédération de Russie et frapper des sites aéroportuaires.

Et nous pensons que les semaines qui arrivent seront très dures pour le régime de Kiev, car Moscou veut anéantir et empêcher ces vieux missiles de revenir en Russie ou d’autres villes importantes ukrainiennes.


BBC News Russian Service nous rapporte que : Nouveau coup dur pour l’Ukraine : des installations électriques endommagées dans trois régions, des débris de fusée tombent en Moldavie.

L’armée russe a lancé une nouvelle frappe massive de missiles contre l’Ukraine lundi après-midi. Le Premier ministre Denis Shmygal a déclaré que les missiles ont endommagé les infrastructures de trois régions, mais que le système énergétique du pays est resté intact. Pendant ce temps, le ministère moldave de l’Intérieur a déclaré que des débris de roquettes avaient été trouvés près de la ville de Briceni, près de la frontière avec l’Ukraine.

Киевское метро
Photo par Reuters. Légende de la photo, Les habitants de Kiev se réfugient dans le métro après la déclaration d’un raid aérien

M. Shmygal a indiqué que des installations énergétiques avaient été touchées dans les régions de Kiev, Vinnytsia et Odessa. « Dans certaines régions, des arrêts d’urgence ont dû être appliqués pour équilibrer le système et éviter les accidents. Les sauveteurs travaillent déjà à éliminer les conséquences de l’attaque afin de rétablir le courant dans tous les foyers », a écrit le Premier ministre sur sa chaîne Telegram.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a déclaré que la plupart des missiles tirés par la Russie ont été abattus par les forces de défense aérienne. « Je voudrais remercier les forces de défense aérienne – la plupart des missiles ont été abattus. Les ingénieurs en électricité ont déjà commencé à rétablir la lumière. Notre peuple n’abandonne pas ! », a déclaré Zelensky dans une courte allocution vidéo.

Plus tard, dans un discours quotidien adressé aux Ukrainiens, il a déclaré que quatre personnes avaient été tuées dans les frappes russes. « Malheureusement, nous ne pouvons toujours pas assurer une sécurité totale à nos cieux – il y a eu plusieurs frappes. Malheureusement, il y a des victimes. À cette heure, la liste des personnes tuées au cours de ces 24 heures par les frappes russes est de quatre », a déclaré le président.

Ракета упала в Молдове
Photo par NewsMaker. Légende de la photo, Découverte d’une épave de missile en Moldavie

Le commandement des forces aériennes ukrainiennes a annoncé que les Russes ont tiré 70 missiles lundi, dont plus de 60 ont été abattus. Selon l’armée de l’air ukrainienne, 38 missiles de croisière X-101 et X-555 ont été tirés par huit avions depuis les régions de la mer Caspienne et de Volgodonsk, 22 missiles de croisière Kalibr ont été tirés depuis des navires de la flotte de la mer Noire et dix autres missiles de croisière X-22, X-59 et X-31P ont été tirés depuis des avions de la région de la mer Noire. « Au total, plus de 60 missiles d’occupation ont été abattus », a indiqué le commandement de l’armée de l’air.

L’armée russe a déclaré lundi que des « armes aériennes et maritimes de haute précision » avaient frappé « le système de commandement militaire et les installations connexes du complexe de défense de l’Ukraine, les nœuds de communication, les unités énergétiques et militaires ». « L’objectif de la grève a été atteint. Les 17 installations désignées ont toutes été touchées », affirme le ministère russe de la défense. Il indique également qu' »en raison de la grève, le transfert par voie ferroviaire des réserves de l’AFU, des armes étrangères, des équipements militaires et des munitions vers les zones d’opérations de combat a été perturbé ». Lire la suite ici.


Traduction du Tweet ci-dessous ;

L’Allemagne 🇩🇪 a refusé de transférer les systèmes anti-missiles « Patriot » à l’Ukraine 🇺🇦 – Ministre polonais🇵🇱 de la Défense « Après une conversation avec le Ministère allemand 🇩🇪 de la Défense, j’ai décidé avec déception de retirer mon soutien à l’Ukraine » « Nous commençons donc à travailler pour déployer des lanceurs en Pologne 🇵🇱 et les connecter à notre système de commandement », a déclaré Mariusz Błaszczak

La Géorgie a refusé de fournir une assistance militaire à l’Ukraine.

« La Géorgie fournit une aide humanitaire au-delà de ses capacités et ne peut pas et ne fournira pas d’assistance militaire, car après l’Ukraine, le pays le plus à risque ne peut pas être enregistré comme soutien militaire », a déclaré le secrétaire exécutif du parti politique « Rêve géorgien », Mamuka Mdinaradze