USA : Un légendaire analyste des cycles financiers et géopolitiques, nous a fait une déclaration le 5.11.2022 qui s’avère proche du résultat des Midterms que nous vivons actuellement. [vidéo]


Un légendaire analyste des cycles financiers et géopolitiques, nous a fait une déclaration le 5.11.2022 qui s’avère proche du résultat des Midterms que nous vivons actuellement. [vidéo]

Publié le 12.11.2022


Nous suivons cette analyste qui nous apporte souvent des réflexions assez pertinentes et qui se réalise dans un ensemble assez cohérent des choses, nous avons trouvé intéressant de vous retransmettre sa dernière concernant les Midterms que nous vivons aujourd’hui.

Son analyse politique a été faite le 5.11.2022, bien avant le 8.11.2022 voici ce qu’il en est ressorti de son point de vue : « Il n’y aura peut-être pas d’élections en 2024 », « Martin A », légendaire analyste des cycles financiers et géopolitiques, déclare : « Les tricheries lors des élections de mi-mandat de la semaine prochaine seront si importantes qu’il est presque impossible de faire une prédiction. . . . Dans une élection de mi-mandat équitable, les Républicains gagneraient la Chambre et le Sénat. »

Alors, que prévoit son programme Socrates pour la semaine prochaine ?

Martin dit : « Ce sera serré, et les Républicains ont une chance de remporter la Chambre. Techniquement, ils devraient prendre la Chambre et le Sénat. Mais je n’en suis pas sûr. La corruption est si grave, c’est fou. La Pennsylvanie a envoyé des centaines de milliers de bulletins de vote à des gens qui n’ont pas de papiers ou qui ne sont même pas américains. J’ai reçu des e-mails de gens au Canada, ils reçoivent des bulletins de vote par correspondance. Ils les ont envoyés au Canada. …Où cela va-t-il finir, qui sait ? C’est tellement corrompu, c’est exagéré. Peu importe qui gagne. Personne ne va accepter cette chose, et c’est là le problème ».

La tricherie sera tellement visible que le président Trump ne pourra peut-être même pas se présenter à la présidence dans deux ans. Martin soutient que « nous pourrions même ne pas avoir d’élection en 2024. Les choses ne s’annoncent pas très bien, et c’est probablement parce que cette élection ne sera pas acceptée. Lorsqu’elle est si excessivement corrompue, que faites-vous pour la prochaine ? Les États-Unis n’existeront plus après 2032. Après 2028 et 2029, nous allons devoir redessiner un gouvernement à partir de zéro. L’Amérique est en train d’être détruite. Les républiques finissent toujours par une corruption absolue. Nous venons de voir la même chose se produire au Brésil. Ils ont mis en scène un effort majeur pour éliminer Bolsonaro. . . .

C’est un effort mondial. Ils devaient se débarrasser de Trump. L’autre qui s’est mis en travers de leur chemin est Bolsonaro. Puis, il y a Poutine (Russie) et Xi Jinping (Chine). Je pense que les historiens se pencheront sur cette situation dans 50 ans et qu’ils appelleront cette période « les guerres du changement climatique ». Ils essaient d’éliminer autant de capacités énergétiques pétrolières que possible ».

Martin continue de percevoir partout des signaux très forts sur la violence domestique, et explique : « Notre ordinateur montre que cela va être un lancement de fusée pour la volatilité et les troubles civils l’année prochaine. »

Il soutient également qu’il y aura une perte majeure de confiance dans les gouvernements du monde entier. Cela signifie que l’or commencera à être très demandé par les grosses fortunes.

Il prédit également que « l’ensemble du système monétaire tel que nous le connaissons est en train de s’effondrer.

C’était l’objet de la crise des obligations au Royaume-Uni ».

Les gens se moquent de Donald Trump pour avoir remis en cause les résultats de l’élection présidentielle américaine de 2020, où Joe Biden a obtenu plus de voix que n’importe quel autre président de l’histoire américaine.

Comme ils oublient vite que l’ensemble du DNC a rejeté la nomination de Trump pour la durée de sa présidence. Ils ont nié les élections précédentes pour chaque niveau politique, et certains ont refusé de concéder.

Ils ont dit que Trump a incité la manifestation du 6 janvier en remettant en cause les résultats des élections, comme s’ils n’avaient jamais remis en cause l’authenticité d’une élection.

Regardez ci-dessous 12 minutes de démocrates niant les résultats des élections.