Ukraine : La Russie a réussi à capturer un système de guidage HIMARS GMLRS intact à partir d’une fusée M31.


La Russie a réussi à capturer un système de guidage HIMARS GMLRS intact à partir d’une fusée M31.

Publié le 12.11.2022


La Russie a réussi à capturer un système de guidage HIMARS GMLRS intact à partir d’une fusée M31 (Image1)

Les équipes d’ingénierie russe l’analysent et voient comment cela fonctionne.

Ce nez de guidage spécifique semble correspondre à la fusée M31 qui n’a pas explosé il y a plusieurs semaines.Et recueilli le 22 Octobre dernier lors d’une frappé de HIMARS sur une position russe (Images 2-4)

L’Iran dispose également d’un MLRS guidé similaire appelé Fath 360, récemment testé en septembre (Images 5-6)

Mais ils aimeraient certainement en savoir plus sur le système de guidage HIMARS

Les services de renseignement russes ont obtenu l’accès par des canaux secrets à un missile HIMARS MLRS entier qui a été introduit en contrebande en Russie via un pays tiers. Un bureau d’études militaire russe a déjà obtenu un accès complet au missile HIMARS entièrement armé et mène des travaux d’ingénierie pour l’étudier.

Dmitri Medvedev a publié une vidéo de Kurganmashzavod, qui montre des BMP-3 améliorés avec des capots blindés caractéristiques.

Le MOD russe confirme que ses unités de drones Orlan-10 mènent des missions ISR, ainsi que EW sous la forme « d’envoi de SMS aux téléphones portables des combattants ukrainiens avec un appel à déposer les armes ».

Auparavant, un tel ciblage par téléphone portable était effectué par un Leer-3, une version EW d’Orlan-10, et une telle mission a eu lieu dans l’est de l’Ukraine entre 2015 et 2019.

Voici une capture d’écran de soldats russes chargeant apparemment des messages vers des téléphones portables ukrainiens (images 2).

Voici une autre capture d’écran (image 3). La colonne de gauche avec des flèches bleues désigne les « SMS entrants ».

Une photo des ogives guidées de missiles balistiques iraniens Qiyam-2

Avec 650 kg d’explosifs, ces ogives ont une portée allant jusqu’à 1000 km sur le missile Qiyam-2.

Vidéos de drones marins ukrainiens qui ont attaqué des navires russes à Sébastopol (Crimée)

En octobre, le missilier européen MBDA et la marine nigériane ont repris les discussions visant à trouver un accord financier sur la vente de missiles Exocet qui n’ont jamais été utilisés par la marine. Un contrat qui remonte à 1992.