France : 150 milliards d’euros : les importations d’énergie font plonger le solde commercial de la France.


150 milliards d’euros : les importations d’énergie font plonger le solde commercial de la France.

Publié le 9.11.2022


RT nous rapporte : 150 milliards d’euros de déficit sur un an ! Le solde du commerce extérieur de marchandises de la France n’en finit plus de plonger. La hausse du cout des sources d’énergie est la première cause de ce dévissage.

Le méthanier Flex Volunteer, naviguant sous pavillon des Îles Marshall, navigue près du terminal de gaz naturel liquéfié de Montoir-de-Bretagne, près de Saint -Nazaire, ouest de la France, le 12 avril 2022 (illustration)

Le déficit commercial français sur les biens a battu un nouveau record mensuel en septembre avec 16,8 milliards d’euros selon les douanes, toujours plus plombé par la facture des importations énergétiques. 

En cumul sur douze mois fin septembre, le déficit commercial français s’affiche même au niveau jamais vu de 149,9 milliards d’euros, dans le sillage d’une dégradation continue des chiffres mensuels depuis la fin 2020. 

Il a par ailleurs déjà largement dépassé sur les neuf premiers mois de l’année le record historique déjà établi l’an dernier à 85 milliards d’euros, ainsi que la barre symbolique des 100 milliards d’euros. 

Dans leur document de synthèse, les Douanes précisent qu’en septembre, «des importations qui continuent d’augmenter nettement et une croissance modérée des exportations […] expliquent ce recul». La valeur des biens et marchandises importées a ainsi culminé à 68,5 milliards d’euros, soit une hausse de 1,6 milliard d’euros, pendant que les exportations ont progressé de 700 millions d’euros, à 51,7 milliards. 

L’inflation accentue la hausse du déficit

Les douanes précisent que «la hausse des importations et exportations en valeur est majoritairement portée par la croissance des prix des biens échangés», à une période où l’inflation a nettement augmenté en France et dans le monde. 

Sur les neuf mois écoulés, les prix ont augmenté par rapport aux neuf premiers mois de 2021 de 24,4% à l’importation et de 16,8% à l’exportation, pour des valeurs qui progressent respectivement de 27,5% et 16,7%, selon ses projections. 

S’agissant de l’énergie, le solde de la balance commerciale s’est creusé à 12,5 milliards d’euros contre 11,7 milliards le mois précédent, sous l’effet d’une nouvelle hausse des importations de 6,7% après +9,6% le mois précédent.