Iran : des membres de Daech et du parti Komala arrêtés lors des émeutes à Mazandaran.


Des membres de Daech et du parti Komala arrêtés lors des émeutes à Mazandaran.

Si vous connaissez, qui a mis en place et qui pilote Daesh, alors pour ceux qui savent, vous comprenez l’article de ce matin sur le sujet, Iran : Média israélien, les USA sont derrière les récentes émeutes en Iran, « malheureusement » avortées… et pourquoi pas « Israël ».

Publié le 25.9.2022


Divers médias nous rapporte que, le bureau du procureur général de la ville de Sari, dans la province de Mazandaran, au nord de l’Iran, a arrêté des membres de Daech et du parti Komala, lors des récentes émeutes dans la ville.

Et d’ajouter :  » les suspects seront remis aux autorités judiciaires compétentes pour être jugés avec ceux qui ont provoqué et dirigé ces perturbations. »

Il a rapporté que « 450 personnes ont été arrêtées lors des récentes émeutes dans la province de Mazandaran, et que « les émeutiers ont attaqué des sites gouvernementaux et des biens publics, dictés par les instructions des ennemis de la révolution islamique ».

Selon le parquet, « les agressions commises par des émeutiers contre la police et les forces de sécurité ont provoqué 76 blessés, sans compter un certain nombre de civils innocents ».

Simultanément, le département des relations publiques de l’imam Hassan Mujtaba, siège des gardiens de la révolution dans la province d’Alborz, a signalé que  » l’arrestation des chefs d’émeutiers et des émeutiers qui ont violé la sécurité dans certaines zones de la ville de Karaj et de la ville de Rajai Shahr ».

Il a expliqué qu’ »un certain nombre d’émeutiers de Karaj étaient déguisés en femmes et avaient en leur possession des cocktails Molotov ».

De son côté, le chef de la justice iranienne, Mohsen Ejei, a souligné lors d’une visite de la préfecture de police, qu’ »un accord décisif avec les principaux éléments des fauteurs de troubles est nécessaire ».

Il a ajouté : « Les personnes concernées au sein de l’autorité judiciaire devraient étudier avec précision les données sur le terrain avant de rendre des jugements ».

Le chef du pouvoir judiciaire a également précisé que « les forces de sécurité et la police ont subi des attaques des plus violentes au cours des événements récents, mais la propagation du mensonge et de la sédition n’a pas affaibli la détermination et la volonté de ces forces ni leur travail inlassable pour maintenir la sécurité et la stabilité ».

D’autre part, des manifestations populaires massives ont eu lieu dans les rues des villes iraniennes, dimanche matin, en soutien au régime en Iran et en opposition aux émeutes. Les manifestations ont inclus plusieurs villes, à savoir : Mashhad, Shiraz, Qom, Gilan, Bojnord, Qazvin, Ispahan et Yasuj.

Ces manifestations sont venues comme un rejet des émeutes, des insultes aux saintetés et au Saint Coran, et des attaques contre les biens publics, qui ont eu lieu ces derniers jours dans le contexte de la mort de Mme Mahsa Amini.

Il y a deux jours, l’état-major général des forces armées iraniennes a publié une déclaration concernant les événements survenus dans le pays ces derniers jours, mettant en garde  » les organisations hostiles contre les tentatives de sabotage de la stabilité ».