USA : Où les États-Unis transfèreront les programmes d’armes biologiques inachevées en Ukraine ?


Où les États-Unis transfèreront les programmes d’armes biologiques inachevées en Ukraine ?

Publié le 5.9.2022


Sputnik rapporte : Plus de mille conteneurs contenant des agents pathogènes de l’anthrax et du choléra exportés d’Odessa en Ukraine vers les États-Unis, selon la Défense russe. Elle estime que le Pentagone déménage les expériences en cours sur des armes biologiques vers d’autres pays. Reste à savoir lesquels exactement. Voir les articles sur le sujet clic ici

« Le Pentagone planifie de transférer dès que possible les programmes inachevés en Ukraine vers d’autres pays post-soviétiques, ainsi que vers des États d’Europe de l’Est, dont notamment la Bulgarie, la République tchèque et les États baltes », a expliqué le général Igor Kirillov, du ministère de la Défense, lors d’un briefing.

Le réseau de biolaboratoires, qui pourrait être utilisé pour créer et stocker des composants d’armes biologiques, représente une menace pour la sécurité, estime la Défense russe.

Qui plus est, l’accumulation d’agents pathogènes dangereux remet en question le caractère pacifique des activités entreprises, a-t-il conclu.

Accords États-Unis/Ukraine

M.Kirillov a rappelé que le total des dépenses américaines pour les programmes biologiques en Ukraine dépassait les 250 millions de dollars, selon la Défense russe. Les travaux ont été coordonnés par l’Agence de réduction des menaces de la défense américaine. Toutes les études ont été menées en secret et l’accès des spécialistes ukrainiens aux informations et aux installations a été restreint.

Selon le général, les recherches ont été menées conformément à l’accord signé par le Pentagone et le ministère ukrainien de la Santé en 2005. Les préoccupations de la Russie concernant d’éventuelles violations des articles de la Convention sur les armes biologiques et à toxines par les États-Unis et l’Ukraine se sont accrues après l’ordre du ministère ukrainien de la Santé du 24 février 2022 de détruire d’urgence des collections de micro-organismes pathogènes.

« Les matériaux obtenus ont servi de base à la Russie pour mener une enquête sur les activités biologiques américaines sur le territoire de l’Ukraine », a ajouté le haut gradé.