USA : America First Legal demande au ministère de la Justice de publier les enregistrements vidéo du raid de D. Trump


America First Legal demande au ministère de la Justice de publier les enregistrements vidéo du raid de D. Trump.

Publié le 19.8.2022 par Jack Phillips


The Epoch Times Rapporte : « America First Legal » a déposé une demande en vertu de la loi sur la liberté d’information exigeant que le ministère de la Justice publie des enregistrements vidéo et audio ainsi que des images de caméras corporelles du raid du FBI sur Mar-a-Lago du président D. Trump.

« La diffusion de l’intégralité des séquences vidéo et des enregistrements audio bruts et non édités sera la meilleure chance pour le peuple américain de savoir ce qui s’est réellement passé lorsque des agents fédéraux sont descendus et ont passé près de douze heures au domicile du président Trump la semaine dernière », a déclaré le groupe mardi en annonçant la demande FOIA.

L’ancien président américain Donald Trump lève le poing tout en marchant vers un véhicule à l’extérieur de la Trump Tower à New York, le 10 août 2022. (Stringer/AFP via Getty Images)

America First Legal a déposé une demande en vertu de la loi sur la liberté d’information exigeant que le ministère de la Justice publie les enregistrements vidéo et audio ainsi que les images des caméras corporelles de la descente du FBI au Mar-a-Lago de l’ancien président Donald Trump la semaine dernière.

« La publication de l’intégralité des séquences vidéo et des enregistrements audio bruts et non montés sera la meilleure chance pour le peuple américain de savoir ce qui s’est réellement passé lorsque des agents fédéraux ont débarqué et passé près de douze heures au domicile du président Trump la semaine dernière », a déclaré le groupe mardi en annonçant la demande de FOIA.

L’ancien chef de cabinet de la Maison Blanche, Mark Meadows, et le principal conseiller de l’administration Trump, Stephen Miller, ont fondé le groupe l’année dernière.

Le groupe demande tous les enregistrements du ministère de la Justice et du FBI concernant le mandat de perquisition et tous les documents relatifs à sa demande, selon plusieurs requêtes FOIA.

« Alors que nous nous attendons – et avons été témoins – de malhonnêteté et d’obscurcissement à presque chaque tournant de la part de cette administration, les séquences vidéo et les enregistrements audio bruts qui ont été pris pendant le raid peuvent être la meilleure chance pour le peuple américain de connaître la conduite du ministère de la Justice et du Federal Bureau of Investigation pendant le raid », a déclaré John Zadrozny, directeur adjoint des enquêtes à American First Legal, dans la déclaration.

Déclaration sous serment scellée

La semaine dernière, plusieurs organisations, dont des organes de presse et des organismes de surveillance, ont demandé à un juge chargé de l’affaire de publier le mandat de perquisition du FBI et le reçu de propriété, qui ont été descellés par le tribunal le 12 août. Aujourd’hui, les républicains et Donald Trump demandent la publication de l’affidavit, qui permettrait de mieux comprendre les raisons invoquées par le gouvernement fédéral pour obtenir un mandat.

Lundi, le ministère de la Justice a fait valoir dans un document judiciaire que l’affidavit – même sous sa forme expurgée – ne devrait pas être rendu public. Selon les avocats de l’agence, la publication de ce document juridique nuirait à leur enquête.

L’affidavit contiendrait des « faits d’enquête détaillés et d’une importance cruciale » et sa publication nuirait à une « enquête policière en cours qui met en cause la sécurité nationale ».

« Si elle était divulguée, la déclaration sous serment servirait de feuille de route à l’enquête en cours du gouvernement, en fournissant des détails spécifiques sur son orientation et son déroulement probable, d’une manière qui risquerait fort de compromettre les futures étapes de l’enquête », indique le dépôt.

Néanmoins, le juge d’instance américain Bruce Reinhart a ordonné une audience jeudi après-midi pour déterminer si la déclaration sous serment devait être publiée.

Ni le FBI ni le ministère de la justice n’ont donné de détails sur la nature de l’enquête dans des déclarations publiques, seul le procureur général Merrick Garland ayant annoncé lors d’une conférence de presse qu’il avait personnellement approuvé la demande de mandat de perquisition du FBI.

Les républicains et l’équipe de M. Trump affirment que l’affidavit devrait être publié, en partie, en raison du raid sans précédent du FBI sur un ancien président et un possible candidat à la présidence de 2024.

The Epoch Times a contacté le ministère de la Justice et le FBI pour tout commentaire.

La date du raid coïncide avec le dernier jour où le FBI devait rendre l’ordinateur de Hunter Biden à la justice. Le FBI fait donc obstruction à la justice et la justice ne le dénonce pas. C’est tout ! Il n’y a rien d’autre à dire en réalité !

Dernièrement Hunter vendait une Française de 18 ans sur son laptop 150KF de mise de départ. On comprend que traquer Trump soit plus important !!!