France : Exportations d’énergie, la France perd la première place en Europe.


Exportations d’énergie, la France perd la première place en Europe.

Publié le 17.8.2022 par Andrei Stiru


Business Am rapporte : La France a perdu sa position de premier exportateur européen d’énergie. Cela est dû à une série de pannes dans le parc nucléaire, à la suite desquelles seule la moitié des réacteurs produisent actuellement de l’énergie.

La situation est aujourd’hui si mauvaise qu’au premier semestre, la France a même dû importer plus d’énergie qu’elle ne pouvait en exporter. Le pays dispose de 56 réacteurs nucléaires, qui lui permettent normalement de produire un surplus d’électricité. Le pays produit environ 70% de son électricité via la filière nucléaire.

C’est en partie grâce à cette industrie nucléaire forte qu’elle a pu exporter quelque 30,9 térawattheures (TWh) au cours du premier semestre de l’année dernière, contre seulement 16,4 TWh au cours de la même période en 2022. Pour compenser, le pays a dû importer 2,5 TWh entre janvier et juin.

À lire aussi : Allemagne : Coup de théâtre, l’Allemagne déclare la guerre à l’Europe et refuse d’interdire les Russes d’entrer dans son pays.

La moitié des réacteurs hors service

En effet, la moitié de ces réacteurs est à l’arrêt, en partie pour des travaux de maintenance, mais aussi en raison de la vague de chaleur persistante, l’eau des rivières normalement utilisée pour refroidir les réacteurs étant actuellement trop chaude.

La France a perdu sa place de premier exportateur au profit de la Suède, qui est désormais le leader européen. Le pays a exporté 16 TWh au cours du premier semestre de cette année, principalement vers les pays voisins, le Danemark et la Finlande. Le Danemark est aussi normalement un exportateur d’énergie, mais le pays scandinave est actuellement confronté à ses propres problèmes de production.

Crise énergétique

La pénurie d’énergie en France est un nouveau coup de massue sur le marché européen de l’énergie, qui a été frappé par des prix exorbitants en raison de la guerre en Ukraine et des conséquences de la pandémie.

Depuis que la Russie a envahi l’Ukraine voisine, le monde occidental a imposé un grand nombre de sanctions au régime. En conséquence, Vladimir Poutine a riposté en fermant en grande partie le robinet du gaz à l’Europe. En outre, en février 2023, un embargo européen sur le pétrole russe entrera en vigueur.

Les pays de l’UE ont donc commencé à se préparer à une véritable crise énergétique. Pour ce faire, ils complètent leurs stocks par du gaz provenant d’autres sources, comme l’Algérie, mais aussi d’autres pays africains et les États-Unis. De nombreux pays européens mettent également en place des mesures visant à limiter la consommation d’énergie.

Source