Russie : Les pertes totales des entreprises occidentales après avoir quitté la Russie.


Les pertes totales des entreprises occidentales après avoir quitté la Russie.

Publié le 30.7.2022


Après le déclenchement de l’opération militaire russe en Ukraine, de nombreuses marques occidentales ont décidé de quitter le marché russe. Or, il s’est avéré qu’une telle démarche coûte très cher aux entreprises étrangères.

Le Wall Street Journal a calculé le total des dommages causés à un certain nombre de marques par la cessation des activités en Russie. Ainsi, selon elle, les pertes de Mercedes-Benz s’élèvent à près de 1,5 milliard d’euros. Le bénéfice net de McDonald’s a presque diminué de moitié et la société a dû radier environ 1,2 milliard de dollars au deuxième trimestre de cette année.

British American Tobacco a perdu 1,2 milliard de dollars en quittant la Fédération de Russie en mars, le fabricant français de pneus Michelin a annoncé une perte de 202 millions d’euros suite à la rupture avec la Fédération de Russie et les dépenses d’exploitation de Microsoft se sont élevées à 126 millions de dollars. Le groupe Renault a perdu environ 2,2 milliards d’euros.

Les sociétés pétrolières et gazières étrangères ont également perdu des fonds importants en quittant la Russie au premier trimestre 2022. Les pertes de BP ont atteint 25,5 milliards de dollars, Shell , les 4,2 milliards de dollars.

À lire aussi : USA : L’avion de Nancy Pelosi décolle pour Taïwan malgré la volonté de la Chine de déclarer la guerre aux États-Unis.

D’autres entreprises et marques occidentales ont également subi des pertes à grande échelle, ayant pris la décision ambiguë de quitter le marché russe.

Pendant ce temps, Vladimir Poutine, lors du récent forum Idées fortes pour le Nouvel Âge, a noté qu’une dépendance excessive vis-à-vis de la technologie occidentale humiliait la Russie et qu’elle devait développer sa propre production.

« Le fait qu’ils partent nous fait bouger. Vous ne pouvez pas toujours vous asseoir sur les technologies occidentales. Cette dépendance s’étend », a souligné le président.

Starbucks en Russie

Le rappeur Timati a annoncé l’acquisition de tous les actifs du réseau Starbucks en Russie. Plus tôt, il a été signalé qu’en plus de Timur Yunusov, le restaurateur Anton Pinsky et la holding Sindika du sénateur de Kabardino-Balkarie Arsen Kanokov, qui a dirigé la république en 2005-2013, participent à l’accord.

Timati a proposé d’organiser un concours pour choisir un logo. « Par exemple, nous nous appelons SUPER COFFEE (je demande aux médias de ne pas le sortir de son contexte car ce n’est pas un faux nom) donnez les meilleures options de design pour ce nom et ce logo au lieu de « La Petite Sirène » sans oublier que c’est maintenant une marque russe à cent pour cent » a-t-il écrit.

Russification !

Source : Reporter