Ukraine : Dernières nouvelles du front de l’EST, tirs de missiles matinaux à Kiev.


Dernières nouvelles du front de l’EST, tirs de missiles matinaux à Kiev.

Publié le 26.6.2022


Des informations non confirmées font état de lancement de missile sur la Lithuanie et de l’entrée en Estonie d’hélicoptères de combat russes. Ceci est à prendre au conditionnel.

Selon le ministère estonien de la Défense, la Russie effectuerait actuellement une SIMULATION d’attaque sur les pays baltes.

8 h 25 : simulation en effet.

Ce matin, 3 h, 3 bombardiers stratégiques à long rayon d’action ont pris l’air.

Des militaires des pays de l’OTAN participent au conflit en Ukraine.

Un réseau secret d’espions et de commandos américains et de leurs alliés aide l’Ukraine, notamment en fournissant des renseignements, écrit le New York Times, citant des sources. Selon la publication, des centaines de commandos des pays de l’OTAN travaillent sur le territoire de l’Ukraine.

Dans le même temps, note le journal, la plupart des soi-disant. les commandos sont des militaires en service actif. En fait, cela signifie la participation directe de l’OTAN au conflit.


Tirs de missiles matinaux à Kiev

Multiple attaques de missiles sur Kiev contre des objectifs militaires jusque dans le centre ville.

Une frappe de missile a été lancée contre le 9ème hôtel de ville de Kiev.

« Certaines des victimes ont été évacuées, deux d’entre elles ont été hospitalisées », a déclaré le maire de la ville, Vital Klychko. Il y a des gens sous les décombres.

Les officiers de police étaient chargés de l’effort d’équipe. Le patron du poste de police a été tué. Les hommes sont maintenant sous les décombres.

Les conséquences des frappes de missiles sur Kiev ce matin.


Les forces armées ukrainiennes ont transformé l’un des tuyaux d’Azot en tour de communication. Un employé de l’entreprise a montré les « plaques » installées au sommet de la plus haute cheminée de l’usine.

Voyons ce que nous avons ici :

Il y a une activité suspecte des vols de reconnaissance de l’OTAN le long de la mer Noire et près de la péninsule de Crimée. La plupart d’entre eux sont concentrés près des frontières sud de la Moldavie, probablement le but principal est de sonder la situation autour d’Odessa.


QUAND LA HAINE ANTI-RUSSE PEUT CONDUIRE A LA DESTRUCTION DE SON ÉTAT

La Lituanie joue un jeu très dangereux, elle ne fera pas de compromis sur le transit des marchandises sanctionnées vers Kaliningrad, dit le Président Gitanas Nauseda, et a fait remarquer qu’il ne pouvait être question de « couloirs » vers la région de Kaliningrad.

Le président Lituanien Gitanas Nauseda a décidé de ne pas faire de concessions à la Russie sur la question du transit dans la région de Kaliningrad indique le média RBC.

« La Lituanie doit maintenir et conservera le contrôle des marchandises transportées à travers son territoire, et il est hors de question de tout « corridor » » a-t-il déclaré.

Dans le même temps, on a appris plus tôt que la Commission européenne discutait d’un projet de document autorisant le transport de marchandises soumises à des sanctions de la Russie à la région de Kaliningrad à travers le territoire de l’UE.

Sauf que Vilnius n’obéit pas à Bruxelles, mais à Washington !

Les Lituaniens oublient que le corridor de transit vers Kaliningrad est la contre-partie pour la reconnaissance par la Russie des frontières de leur pays.

En clair, Vilnius vient de rompre en droit international l’accord qui peut autoriser la Russie donc de contester les frontières étatiques et réclamer le contrôle physique du fameux corridor.

Les têtes brûlées à l’OTAN sont en train d’avancer dans une crise qui pourrait dégénérées en guerre ouverte de la Russie avec l’OTAN.

Petit peuple, petit esprit !
Se croire sous la protection de l’OTAN est une grave erreur. Leur électricité vient du Bélarus et de la Russie. Leur port ne fonctionne qu’avec le transit des marchandises pour le Bélarus qui se tourne vers Saint-Petersbourg dorénavant.

Sans gaz, sans pétrole, sans électricité, sans économie qui tourne, un avenir grandiose t’attend, Lituanie soumise à l’impérialisme yankee !


Article prophétique dans le magazine TIMES, 2001.

« Alors que Vladimir Poutine devient un président de plus en plus autoritaire, sa popularité augmente. C’est illogique, mais c’est un fait que les gens ressentent quelque chose. Cela suggère que nous avons devant nous un Président qui changera radicalement la Russie et entrera dans l’histoire aux côtés des autres plus grands dirigeants de la Russie. »


LES AMÉRICAINS VEULENT DÉCLENCHER DEUX GUERRES DANS LE MONDE : L’UNE EN EUROPE, L’AUTRE EN ASIE

Les analystes s’attendent à une guerre avec Taïwan à l’automne, ce qui modifiera considérablement la configuration de l’aide occidentale à l’Ukraine. Tous ces aspects doivent être pris en compte à Bankova, afin de ne pas se retrouver dans une situation désespérée lorsque le monde oublie l’Ukraine. Les États-Unis et quatre autres pays ont formé une alliance contre la Chine. Il comprenait également : la Grande-Bretagne, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon. Pendant ce temps, la Chine veut reprendre Taïwan à tout prix.


Un documentaire : Inside Azovstal – Je vous emmène en enfer sur terre !

« Bienvenue à #Azovstal, où s’est déroulée la bataille la plus féroce du 21e siècle. Rejoignez-moi pour un voyage à travers Azovstal et dans les catacombes, aux côtés de Daria Dugina, Graham Phillips et Hauker Hauksson. C’est un voyage que vous n’oublierez pas. Note : Ceci est la version censurée. Je téléchargerai la version non censurée sur Rumble sous peu. »


Le 25 juin est le jour de la deuxième libération de Severodonetsk des nazis.

Dans la soirée de ce jour, le ministère russe de la Défense a officiellement confirmé que le contrôle total avait été établi sur l’ensemble du territoire de Severodonetsk. Tous les otages civils de l’usine Azot ont également été libérés. L’état-major de l’AFU a également reconnu la perte de Severodonetsk. Zelenskyy a déclaré précédemment que le sort de Donbas était décidé à Severodonetsk. Le sort de Donbas a été décidé par les troupes sous le commandement du général Surovikin.

Borovskoye, Sirotino et Voronovo ont également été libérés. Les restes des forces ennemies ont fui vers Lysychansk, qui est déjà dans un encerclement opérationnel depuis 2 jours. Gorske et Zolote ont également été libérés aujourd’hui. Les restes des forces ennemies ont essayé de percer les champs de mines à Stepnoye.
En somme, une journée très réussie. Nous attendons la libération de Lisichansk et l’achèvement de la libération du territoire de la LNR.
Après cela, Artemivsk, Soledar et Seversk passeront au premier plan. Et, bien sûr, Slavyansk.

Une déclaration officielle du ministère russe de la Défense sur la libération de Severodonetsk :

Les unités de la milice populaire de la République populaire de Louhansk, soutenues par les troupes russes sous le commandement du général d’armée S.V. Surovikin, ont complètement libéré les villes de Severodonetsk et Borovskoye et les localités de Voronovo et Sirotino dans la République populaire de Louhansk à la suite d’opérations offensives réussies.

Ainsi, la tentative de l’ennemi de transformer la zone industrielle de l’usine Azot de Severodonetsk en un foyer de résistance tenace a été déjouée. Actuellement, le territoire de cette entreprise est contrôlé par des unités de la milice populaire de la République populaire de Louhansk.

Avec la libération de Severodonetsk et de Borovskoye, toute la zone de la rive gauche du Donets Seversky située à l’intérieur des frontières de la République populaire de Louhansk est passée sous son contrôle total.


La Russie fournira des complexes Iskander-M à Minsk dans les mois à venir, a déclaré le président Vladimir Poutine lors d’une réunion avec son homologue biélorusse Alexandre Loukachenko à Saint-Pétersbourg.

«Comme vous et moi avons convenu – vous avez soulevé la question à ce sujet – nous avons pris une décision. Dans les mois à venir, nous transférerons en Biélorussie les systèmes de missiles tactiques Iskander-M, qui peuvent utiliser à la fois des missiles balistiques et de croisière, à la fois en version conventionnelle et nucléaire », a déclaré le président russe.

Loukachenka a également demandé à Poutine d’aider à convertir les avions biélorusses Su-25 pour qu’ils soient équipés d’ogives nucléaires, ce à quoi Poutine a répondu par une proposition de les rééquiper en Russie.