Inde : Violentes manifestations contre une réforme du recrutement dans l’armée. Explication de l’union Russie/Inde et Chine, ce qui met les États-Unis, en panique totale.


Violentes manifestations contre une réforme du recrutement dans l’armée. Explication de l’union Russie/Inde et Chine, ce qui met les États-Unis, en panique totale.

Sommaire :

Publié le 18.6.2022 par Sébastien Farcis


D’importantes émeutes éclatent en Inde ou des jeunes se révoltent après l’annonce d’une réforme du recrutement dans l’armée. 12 trains et des bureaux du parti au pouvoir ont été incendiés. Les autorités ont coupé internet dans plusieurs zones du pays.

La réforme vise à recruter plus de jeunes avec des contrats courts et plus précaires. Les manifestations ont commencé dans les États les plus pauvres de l’Inde où des dizaines de milliers de jeunes préparent chaque année les examens de l’armée afin d’échapper au chômage de masse.

Les manifestations ont commencé dans les États du Bihar et de l’Uttar Pradesh, des régions pauvres de l’Inde où des dizaines de milliers de jeunes préparent chaque année les examens de l’armée afin d’échapper au chômage de masse.

Ils se mobilisent contre le plan pour engager un grand nombre de jeunes dans l’armée, annoncé par le gouvernement mercredi. Mais ce plan ne convainc pas car l’essentiel des effectifs recrutés ne pourraient rester que 4 ans en service, ce qui semble avoir alarmé les candidats à la recherche d’emploi fixe. Ces jeunes manifestants ont donc brulé des dizaines de trains et attaqué le bureau du parti au pouvoir du BJP.

Des cheminots tentent d'éteindre un train de voyageurs en feu après qu'il a été incendié par des manifestants lors d'une manifestation contre le "programme Agnipath" pour le recrutement de personnel pour les forces armées, à Secunderabad dans l'État méridional d'Andhra Pradesh, en Inde, le 17 juin 2022.
Des cheminots tentent d’éteindre un train de voyageurs en feu après qu’il a été incendié par des manifestants lors d’une manifestation contre le « programme Agnipath » pour le recrutement de personnel pour les forces armées, à Secunderabad dans l’État méridional d’Andhra Pradesh, en Inde, le 17 juin 2022. REUTERS – STRINGER

Et le mouvement gagne maintenant le Bengale voisin, le Rajasthan, et même le Telangana, dans le sud du pays. Ils sont révoltés par cette réforme, qui permet, certes, de recruter plus de jeunes dans l’armée, mais pour une période insuffisamment longue car ce qu’ils recherchent, c’est un travail permanent, la sécurité de l’emploi avec protection sociale et pension de retraite.

À lire aussi : Russie : Au Forum de Saint-Pétersbourg, Poutine peut compter sur la présence indienne.

Cette rage est aggravée par le fait qu’aucun recrutement n’a eu lieu depuis deux ans à cause de la pandémie de Covid-19. Le gouvernement a fait une première concession jeudi soir, en augmentant l’âge maximum de recrutement à 23 ans, mais cela n’a pas calmé les foules. Et les autorités devront certainement aller plus loin, surtout que l’Uttar Pradesh et le Bihar comprennent une énorme proportion d’électeurs favorables au BJP. Il serait donc périlleux de les fâcher. 

Des affrontements de masse avec la police, les citoyens détruisent les marchés et les infrastructures de transport public.

Des centaines d’incendies criminels.

Source

Retour au Menu


UNION RUSSIE / INDE / CHINE

🔹️Introduction :
▪️ En mars 2020, l’Inde et la Russie prévoyaient de collaborer main dans la main afin d’ouvrir une nouvelle route commerciale via l’Iran.
▪️ Nous imaginons très aisément, que ce projet est pensé depuis très longtemps… Puisqu’un des buts de cette magnifique association est de dézinguer la suprématie européenne ; et l’autorité et les menaces de l’OTAN ! Donc des USA !

Rappelez-vous, lors de sa campagne présidentielle de 2016 ; cette [email protected]é de [email protected] Clinton prévoyait, ouvertement, qu’une fois élue, elle s’empresserait de faire la guerre à l’Iran…

Nous savons tous depuis, le scénario qui s’en est suiviEt ce, FORT HEUREUSEMENT POUR L’HUMANITÉ!!!

À lire aussi : Russie : Au Forum de Saint-Pétersbourg, Poutine peut compter sur la présence indienne.

🔹️Explications :
▪️ La société d’État indienne : Concor (« Container Corporation of India »); et la Russie : RZD (« Russian Railways Logistics Joint Stock Company ») ont ainsi signé un protocole d’accord pour le transport de marchandises entre l’Inde et la Russie sur une seule et même route via le couloir de transport international Nord-Sud ( INSTC).

Cet extraordinaire projet représente un réseau de transport multimodal de… 7200 km!!!

Le tout traversant l’Asie centrale ;

▪️ commençant en Iran et se terminant à Astrakhan, en Russie.
▪️ Comme nous vous le disions, ce projet est, en effet, pensé depuis la défaite électorale de la [email protected]!!!

Entre fin 2016 et 2002, l’INSTC voit le jour.

Ce projet trilatéral (Russie, Iran et Inde) comporte donc :
▪️ D’opérationnaliser une nouvelle route de transit stratégique qui contourne le Pakistan .
▪️ L’Inde connecte cette route au port iranien de Chabahar.
▪️ Une nouvelle route existe reliant 4 grandes villes d’Afghanistan.

Pour rappel, en 2017 marque la fin de la guerre en Afghanistan et que cette même année, l’Inde avait déjà initié cette route commerciale en expédiant du blé depuis chez elle par Port Kandla (Gujarat) vers l’Afghanistan ; via Chabahar.

▪️ Il faut savoir, que malgré l’embargo de l’Europe sur le pétrole russe, la Russie ; qui est, nous le rappelons, le géant mondial en pétrole et en gaz, n’a pas trainé pour organiser de nouvelles alliances et cette nouvelle route est prévue pour faciliter tous ces transits !
▪️ Son 1er client s’appelle la Chine ! En effet, l’an dernier, la Chine a acheté 1,6 million de barils/jour ; à la fois via les pipelines transitant par leur frontière commune ; que par pétrolier.
▪️ Son 2e client est bien-sûr l’Inde !

L’Inde consomme 5 millions de barils/jour !
Elle a vu ses importations en provenance de Russie exploser depuis le début de l’opération militaire russe, ce 24 février 2022.

À lire aussi : Russie : Au Forum de Saint-Pétersbourg, Poutine peut compter sur la présence indienne.

Le tout, à un prix réduit de 35 $ seulement par rapport au Brent!

🔹️Inauguration du pont :
▪️ Le 10 juin 2022, le 1er pont routier entre la Russie et la Chine a été ouvert au trafic de fret… Il relie Blagovechtchensk, capitale de la région de l’Amour, à la ville chinoise Heihe.
▪️ Et c’est officiel ! Moscou se tourne ouvertement vers Pékin et tourne le dos à l’Occident !

Le ministre russe des Transports, Vitaly Savelyev, a déclaré :
▪️ « Ce lancement devrait porter le commerce bilatéral entre la Russie et la Chine à 1 million de tonnes de marchandises par an ».

🔹️Conclusion :
▪️ Nous assistons à une totale restructuration des routes commerciales mondiales et grâce à ce fait, SURTOUT, par l’importance de poids dans l’échiquier mondial !
▪️ Les amis, vous la sentez comme nous cette énorme « Fuck » que la Russie envoie à l’Europe, à l’ONU et à l’OTAN?!!!

Les merdias européens ne cessent de véhiculer des fake news ; mais la vérité est que l’Europe et l’Occident sont en pleine et totale débâcle.

Nous vous le disions déjà, en février 2022, grâce à Tonton Poutine, nous assistons à la chute de l’Europe et de l’Occident… Et même à sa mort !

On peut très clairement affirmer que Tonton Poutine est le seul et le véritable rempart contre les actions destructrices et criminelles de l’Europe et de l’OTAN, ces criminels qui sévissent depuis +70 ans!!!

Il n’y aura plus d’autres Khadaffi assassinés injustement!!!
Nous le souhaitons de tout cœur…!!!

Retour au Menu


Par conséquence, à la suite de cela, les États-Unis, en panique totale, avertissent l’Inde des risques d’une coopération avec la Russie.

À lire aussi : Russie : Au Forum de Saint-Pétersbourg, Poutine peut compter sur la présence indienne.

Le secrétaire adjointe du Trésor des États-Unis, Elizabeth Rosenberg, s’était envolée d’urgence pour l’Inde au mois de mai. Sa tâche était d’avertir New Delhi des risques d’une coopération avec Moscou. Après avoir poussé le président Poutine à envahir l’Ukraine à cause des provocations de l’Otan, rien ne va plus du côté de l’administration Biden. La suite du plan était de sanctionner la Russie pour la détruire économiquement… mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Lire la suite de l’article ici

Retour au Menu