Canada : Ezra Levant, journaliste, éditeur de Rebel News et opposant déclaré à Trudeau, exaspéré de voir le comportant des Médias qui relai de fausse information sur le convoi de la liberté, a décidé de mettre tous les moyens, pour couvrir complètement l’actualité du convoi.


Ezra Levant, journaliste, éditeur de Rebel News et opposant déclaré à J. Trudeau, exaspéré de voir le comportant des Médias qui relai de fausse information sur le convoi de la liberté, a décidé de mettre tous les moyens, pour couvrir complètement l’actualité du convoi.

Merci à toi Ezra et toute ton équipe, bravo pour ce magnifique travail que nous relayons bien sûr, pour ces patriotes de la liberté.

Publié le 5.2.2022


Il a décidé de couvrir l’entièreté médiatique avec son équipe du Convoy2022, suivez le si vous voulez avoir les infos directement du Canada, sur Twitter ou sur son site Rebel News.

« S’adressant à une foule massive à Ottawa, la capitale du Canada, samedi, l’éditeur de Rebel News, Ezra Levant, un opposant déclaré au Premier ministre canadien Justin Trudeau, a déclaré que les médias ne rendraient pas compte avec exactitude de ce qui s’était passé et a exhorté les participants au rassemblement à « témoigner de ce qu’ils ont vu » ».

Traduction du Tweet ci-dessous :

RAPPORT : La police d’Ottawa a ordonné aux hôtels de toute la ville de ne pas louer de chambres vides — le gouvernement a acheté toutes les chambres vides pour empêcher quiconque de venir dans la capitale.

Traduction du Tweet ci-dessous :

« Les journalistes vidéos de Rebel News sont déployés à Vancouver, Milk River, Coutts, Toronto, Ottawa et Québec. Personne ne couvre mieux les camionneurs ! Suivez-nous sur http://ConvoyReports.com ! »

Ezra Levant devant la colline du Parlement à Ottawa :

« Il fait -22°C et ils ont éteint la Flamme du centenaire parce qu’ils ne veulent pas que les manifestants aient chaud. »

Ezra Levant fustige la réponse du premier ministre canadien Justin Trudeau au convoi 2022 des camionneurs pour la liberté : « Très, très fan de Castro… C’est le premier défi pour lui qui est vraiment organique et il ne peut pas l’acheter. »

Trudeau fait appel à des centaines de policiers pour « surgir et contenir » ces manifestants pacifiques. Il utilise les agences de renseignement nationales pour les cibler, comme s’il s’agissait d’espions étrangers ou de terroristes. Trudeau prouve qu’il ne mentait pas lorsqu’il a dit qu’il admirait la « dictature de base » de la Chine.

#TruckersConvoy2022 à Ottawa, Canada hier soir, malgré les chutes de neige et les températures froides : des familles dansent sur la Conga, du chocolat chaud et une chaleureuse hospitalité canadienne #HonkHonk @JustinTrudeau @fordnation

La police de Trudeau fait un tour d’honneur avec GoFundMe. Ils n’ont arrêté ni inculpé personne lié aux camionneurs. Pas de tribunal, pas de preuves, pas d’audience. Beaucoup plus facile de salir secrètement les camionneurs aux gauchistes de la Silicon Valley. Pas besoin d’une procédure régulière, de preuves ou d’un avocat adverse.

Traduction du Tweet ci-dessous :

La meilleure fête absolue en Amérique du Nord en ce moment est à Milk River, au Canada. J’aurais aimé être là. Mais nos reporters de Rebel News le sont !

Regardez : Il fait froid aujourd’hui. Presque aussi froid que le cœur de Justin Trudeau  » : L’ennemi de Trudeau, Ezra Levant, s’en prend à P.M. lors du rassemblement massif de convois de camionneurs.

Un discours à Ottawa, celui d’Ezra LEVANT.  » Il fait froid aujourd’hui, exactement aussi froid que l’est le cœur de Justin Trudeau « 

Traduction du Tweet ci-dessous :

« J’ai été invité par les camionneurs à faire un petit discours. Voici ce que j’ai dit : »

S’adressant à une foule massive à Ottawa, la capitale du Canada, samedi, l’éditeur de Rebel News, Ezra Levant, un opposant déclaré au Premier ministre canadien Justin Trudeau, a déclaré que les médias ne rendraient pas compte avec exactitude de ce qui s’était passé, et a exhorté les participants au rassemblement à « témoigner de ce qu’ils ont vu ». Il s’est opposé à l’argument avancé par certains selon lequel le rassemblement serait composé d’une foule non diversifiée et pourrait devenir violent, affirmant : « Je n’ai jamais vu un groupe de Canadiens aussi diversifié. Ils sont loin de la violence ; les gens veulent ne plus être violés. Justin Trudeau dit que vous êtes extrêmes, mais c’est lui qui a violé nos droits civils. »

Dans le froid brutal, Levant a commencé par lancer : « Il fait froid aujourd’hui. Presque aussi froid que le cœur de Justin Trudeau. »

« Je veux vous dire ce qui m’excite le plus dans cette foule, a-t-il poursuivi, je vois beaucoup de caméras, beaucoup de journalistes indépendants. Parce que quand les gens disent ce qu’il faut faire avec les médias, je dis, vous devenez les médias, c’est ce que vous faites. … Les médias d’information sont un parti : le parti des médias. C’est une filiale du parti libéral. Donc vous devez raconter l’histoire vous-mêmes. Tous ceux qui sont ici, tous ceux qui sont autour de la route, doivent témoigner et attester de ce qu’ils ont vu, parce qu’il y a deux récits différents qui s’affrontent. »

« Je n’ai jamais vu un groupe de Canadiens aussi diversifié », a déclaré Levant. « Ils sont loin de la violence, les gens veulent ne plus être violés. Justin Trudeau dit que vous êtes extrêmes, mais c’est lui qui a violé nos droits civils. Il pense que nous sommes une ‘frange’, mais c’est une frange sacrément importante. »

Le Guardian avait rapporté vendredi : « Avant la manifestation de samedi à Ottawa, le premier ministre, Justin Trudeau, a rejeté le groupe comme une « petite frange » qui avait des « opinions inacceptables » et ne reflétait pas la majorité des Canadiens. »

« Laissez-moi terminer en disant ceci », a déclaré Levant. « Quelqu’un m’a demandé ce matin : ‘À quoi bon ? Que va-t-il se passer ? Pourquoi nous sommes-nous tous rassemblés à Ottawa ? Va-t-il (Trudeau) écouter ? Va-t-il démissionner ? Est-ce que le gouverneur général va lui demander de se retirer ? ».

« Non, il va s’accrocher au pouvoir aussi fort qu’il le peut », a-t-il affirmé. « Laissez-moi vous dire ce que je pense être le point : Le but est le convoi lui-même. Pour montrer que vous n’êtes pas seul. Pour montrer que vous n’êtes pas le fou, ce sont eux qui le sont. »

« Vous avez déjà atteint votre objectif juste en étant ici », a-t-il affirmé. « Et le fait que des millions de dollars soient arrivés sur le GoFundMe pour les camionneurs, même s’ils l’avaient annulé, c’était quand même un succès, parce que c’était une mesure de l’intérêt des gens. Vous avez réussi rien qu’en étant ici. Bonne chance. Continuez à vous battre. Félicitations aux organisateurs, mais en réalité, ce sont des millions de Canadiens qui se trouvaient sur le chemin, dans le convoi et qui regardent aujourd’hui depuis chez eux : dites-leur ce qui s’est passé, dites-leur ce que vous avez vu, parce qu’ils n’entendront la vérité de personne d’autre. Continuez le combat, tout le monde. Continuez à vous battre pour la liberté ! »


Le mal se cache à la vue de tous. Si vous avez fait vos recherches, vous comprendrez les symboles que les politiciens utilisent pour montrer leur allégeance. Et cette allégeance n’est certainement pas au peuple, regardez le faire avec sa main droite avant de s’asseoir, le signe du 666.

Et @fordnation nous faisant savoir de quel côté il est avec le symbole. Indice : Il n’est pas de notre côté.

Ci-dessous, 666 tout est écrit sous nos yeux.

666 tout est écrit sous nos yeux.