USA : Kelly Slater Onze fois champion du monde de surf, sur l’affaire Djokovic, « Tant de haine et de lavage de cerveau ».


USA 

PLUS ON AVANCE PLUS LES TÉMOIGNAGES TOMBENT.

Kelly Slater Onze fois champion du monde de surf, sur l’affaire Djokovic, « Tant de haine et de lavage de cerveau ».

Publié le 07.01.2022

Onze fois champion du monde de surf, KELLY SLATER, n’est pas vacciné et dans un avenir pas trop lointain, il devrait également se rendre dans le pays océanique pour disputer l’étape australienne du Championship Tour of the Ligue mondiale de surf. 

Dans ce contexte, il a décidé de commenter la publication du New York Times sur l’affaire DJOKOVIC en disant ceci :

« Peut-être que le syndrome de Stockholm peut être renommé Melbourne Syndro / Australie. C’est très triste de voir comment les « vertueux » vaccinés célèbrent la division.

  • Si vous êtes vacciné, pourquoi vous inquiétez-vous du statut d’un autre ?
  • Bien sûr, le « vaccin » ne vous protège pas. Peut-être avez-vous peur d’attraper la Covid ou êtes-vous en colère de vous être vacciné ?
  • Trop de lavage de cerveau et de haine dans le cœur des gens concernant la vaccination ».

De toute évidence, les réponses n’ont pas tardé à venir et Kelly Slater est entré dans la spirale en disant des choses comme :

« Cinq connaissances sont décédées dans les deux semaines suivant la réception du vaccin, 👉deux ont été autopsiées et les familles en sont convaincues, mais les médecins disent ce qui est pure coïncidence ».

Kelly Slater sur l’affaire Djokovic : « Tant de haine et de lavage de cerveau ».

Le joueur de tennis serbe Novak Djokovic s’est rendu en Australie pour défendre le titre qu’il a remporté à l’Open d’Australie l’année dernière. Il l’a fait en dépit du fait qu’il n’a pas été vacciné contre la Covid-19 et des restrictions qui empêchent ceux qui ne sont pas vaccinés d’entrer dans le pays. Mais il l’a fait avec un certificat qui lui permettait théoriquement de le faire. Après plusieurs heures de détention, les autorités ont refusé de le laisser entrer, mais le différend se poursuit ce lundi.

Ce bref résumé de l’affaire permet d’introduire que le onze fois champion du monde de surf, Kelly Slater, n’est pas non plus vacciné et que, dans un avenir assez proche, il devrait également se rendre dans le pays océanien pour participer à l’étape australienne du Championship Tour de la World Surf League.

Dans ce contexte, le natif de Floride a décidé de commenter la publication du New York Times sur l’affaire Djokovic pour dire ce qui suit :

« Le syndrome de Stockholm pourrait peut-être être rebaptisé « Syndromes de Melbourne/Australie ». Il est très triste de voir comment les « vertueux » vaccinés célèbrent la division. Si vous êtes vacciné, pourquoi vous préoccuper du statut d’un autre ? À moins, bien sûr, que le vaccin ne vous protège pas. Peut-être avez-vous peur d’attraper la Covid ou êtes-vous fâché d’avoir été vacciné ? Il y a tellement de lavage de cerveau et de haine dans le cœur des gens à propos de la vaccination ».

Évidemment, les réactions n’ont pas tardé et Kelly Slater est intervenu en disant des choses comme « cinq personnes que je connais sont mortes dans les deux semaines qui ont suivi l’administration du vaccin, deux ont été autopsiées et leurs familles en sont convaincues, mais les médecins disent que c’est une pure coïncidence » ; que « j’ai le droit de remettre en question tout ce qui concerne mon corps, surtout avec quelque chose qui a touché plusieurs amis et en a même tué certains » ; qu’il peut parler de tout ce qu’il veut parce que non seulement il le fait depuis la position d’une personne sans risque, mais que « mon partenaire est immunodéprimé » ; ou que « la gauche déteste apparemment la logique, la pensée rationnelle ou l’analyse de quelque chose par elle-même. Et je ne suis pas un républicain ».

Source