Danemark : Que se passe-t-il, ont ils peur ? Ou la fin de la partie est-elle terminée ? : « Retour à une vie normale d’ici à deux mois au Danemark ».


Danemark : Que se passe-t-il au Danemark ont ils peur ? Ou la fin de la partie est-elle terminée ? : « Retour à une vie normale d’ici à deux mois au Danemark ».

Selon la responsable danoise de la santé, omicron marque la fin de la pandémie et « nous retrouverons une vie normale dans deux mois ».

Pour Tyra Grove Krause, Omicron parachève l’immunité collective de la population de manière « naturelle », et considère désormais la covid comme n’importe quelle autre maladie infectieuse ordinaire.

Le Danemark ne réintroduira plus de nouvelles mesures de restrictions sanitaires, seules seront maintenues des recommandations sur les gestes barrières et continuera de « conseiller » la vaccination pour les personnes les plus âgées et les plus fragiles, sans obligation.

Publié le 4.1.2022


SSI : Nous pouvons retrouver une vie normale dans deux mois.
Laura Byager Rabøl
Omicron pourrait être la variante qui nous permettra de sortir de la pandémie, selon le directeur professionnel de SSI.

Le risque d’hospitalisation est deux fois moins élevé pour la variante Omicron que pour la variante Delta. Et potentiellement, nous pouvons retrouver nos vies normales en deux mois.

C’est la nouvelle encourageante que Tyra Grove Krause, directrice de l’Institut danois des sérums (SSI), a pu donner dans une interview à l’émission « Go’ morgen Danmark » sur TV 2.

À la question de savoir combien de temps le coronavirus aura un impact décisif sur la vie des Danois, la réponse est la suivante :

  • Je pense qu’il aura les deux prochains mois, puis j’espère que l’infection commencera à s’estomper et que nous retrouverons une vie normale.

Nous devons faire un effort en janvier, parce qu’il sera difficile de passer…

Tyra Grove Krause, SSI
Omicron peut nous aider
Selon Tyra Grove Krause, la variante infectieuse Omicron pourrait devenir notre auxiliaire dans la lutte contre le coronavirus.

  • Omicron est là pour rester, et il va provoquer une contagion massive dans le mois à venir. Quand ce sera terminé, nous serons dans une meilleure position qu’avant », dit l’évaluation.

Selon elle, la variante infectieuse Omicron est plus douce et de nombreuses personnes seront infectées sans conséquences graves. Et cela fournira une bonne immunité à la population.

Les prévisions du directeur du SSI pour la période à venir sont les suivantes :

  • Le pic d’Omicron sera atteint à la fin du mois de janvier et, en février, nous assisterons à une diminution des taux d’infection et de la pression sur les services de santé. Mais nous devons faire un effort en janvier car il sera difficile de passer à travers », dit-elle.

Par « faire des efforts », Tyra Grove Krause entend continuer à suivre les mesures de prévention des infections désormais bien connues, à savoir une bonne hygiène, garder ses distances et rester à la maison si l’on est fatigué.

La forte propagation attendue de l’infection exercera une pression accrue sur les services de santé.

  • C’est clairement le défi à relever pour les années à venir », dit-elle.

OMS : 2022 pourrait être la fin
Cette évaluation intervient trois jours après que le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a fait une annonce tout aussi positive.

Dans un discours prononcé vendredi, il a déclaré que 2022 pourrait être l’année où nous nous débarrasserons de la pandémie au niveau mondial, si nous parvenons à surmonter les inégalités en matière de vaccins. En effet, de grandes parties du monde non occidental sont toujours privées de vaccins.

  • Si nous mettons fin aux inégalités, nous mettons fin à la pandémie et au cauchemar mondial que nous vivons tous », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Toutefois, plusieurs experts danois de l’époque ont jugé cette évaluation plutôt optimiste.

À long terme, nous sommes dans une situation où le coronavirus est là, mais où nous l’avons apprivoisé.

Tyra Grove Krause
Le professeur Lars Østergaard, médecin en chef du département des maladies infectieuses de l’hôpital universitaire d’Aarhus, a déclaré à Ritzau le 1er janvier que si le coronavirus ne peut plus être qualifié de pandémie, cela ne signifie pas qu’il va disparaître.

  • Je pense que nous ne dirons jamais adieu à la Corona. Mais nous aurons une si bonne immunité dans la population – en partie grâce aux nouveaux vaccins, en partie parce que les gens ont été infectés – que nous pourrons la traiter comme une autre des infections que nous connaissons, qui surviennent surtout pendant les mois d’hiver, a déclaré Lars Østergaard à Ritzau.

Tyra Grove Krause est d’accord avec cette évaluation :

  • À long terme, nous sommes dans une situation où le coronavirus est là, mais nous l’avons apprivoisé et seules les personnes particulièrement vulnérables doivent être vaccinées jusqu’à la prochaine saison d’hiver, déclare Thyra Grove Krause, SSI.

Source


Très bizarre, suivant les dires de notre sinistre de la santé O. Vereux, il y a des morts partout… Il est devenu complètement dingue, la loi des dingue sera certainement appliqué pour lui, pas de soucis maintenant il faut l’enfermer celui-là et le juger ensuite.

Covid-19 : «pas loin» de 300 000 cas en 24 heures, annonce Olivier Véran

Depuis l’Assemblée nationale où le débat sur le passage au pass vaccinal a lieu, le ministre de la Santé a annoncé que près de 300 000 cas de Covid-19 ont été enregistrés en France ces dernières 24 heures soit un nouveau record.

▪️ La hausse des cas recensés s’explique en partie par un nombre sans précédent de tests : huit millions la semaine dernière, selon Olivier Véran la suite ici sur RT


Écouter le Pr Raoult qui prends 5 petites minutes pour rassurer tous les Flippés de la télé…

Didier Raoult : « Le vaccin est devenu une religion. Il y a des prêtres, des militants, un DG de l’assistance publique qui passe son temps à intervenir dans la presse, des gens qui disent que ceux qui ne se vaccinent pas sont des assassins… On a l’impression d’assister à une guerre de religion ! »


Nombreux sont les médecins du même diagnostic. Nous allons tous perdre des membres chers de nos familles, nous ne devons pas les laisser tranquilles…