Suisse : Pourquoi Anticrim et qu’allons-nous faire ? Explication [vidéo].


Nous vous avons présenté : L’association apolitique suisse, composée de bénévoles, Anticrim voit le jour en Suisse romande et nous allons vous expliquer son mode de fonctionnement.

Publié le 27.12.2021



Pourquoi Anticrim et qu’allons-nous faire ?

Publié le 18.12.2021 par Anticrim, initiative citoyenne et apolitique

Investigations sur les conflits d’intérêts existants si existants entre les médias ; les médecins de plateau de télévision ; les décideurs politiques et les laboratoires pharmaceutiques

Suite aux répétitions d’appels à la haine contre ceux qui refusent l’inoculation d’un produit expérimental (politiciens et médias) ;
– à la désinformation absolue sur la réalité factuelle de l’épidémie ;
– à la censure sur la réalité des manifestations ;
– à la propagande totale avec des communiqués provenant des services commerciaux des laboratoires ;
– à la corruption évidente des décideurs, médecins et médias ;
– et à des actions d’intimidations de certains médias de propagande : (Heidi News de Serge Michel)

Anticrim s’intéresse aux conflits d’intérêts présumés entre les laboratoires pharmaceutiques ; leurs lobbyistes et les médecins de plateau de télévision et quelques médias.



L’association Anticrim a été créé pour défendre les victimes de ces pratiques honteuses et pénalement répréhensibles.

L’association apolitique suisse basée en Suisse Romande est composée de bénévoles. Elle est animée par des médecins et par des citoyens venant de divers horizons, elle entend dénoncer auprès des autorités compétentes les abus de nos médias (appels sournois et répétés à la haine contre les non-vaccinés ; communication de chiffres sans mentionner les sources ; diffusion d’informations aléatoires et la désinformation).

La dernière vidéo postée par le média en ligne Heidi news, par exemple, entre dans ce spectre, mais ce n’est pas la seule.

Le journal en ligne Heidi News a publié des dizaines d’articles à charge contre des militants, des politiciens, des médias et de simples citoyens qui ne suivent pas la ligne désirée des laboratoires pharmaceutiques qui participent sans aucun doute au financement de ce média.

Ce média salit l’honneur et la réputation des personnes attaquées sans respect de la charte du journalisme de Munich, sans aucune éthique, sans aucune vérification des sources et en collaborant avec des délinquants (sur internet, les trolls du sociopath club poursuivis pour calomnie, atteinte à l’honneur, le vol et l’utilisation de documents privés).

Agora TV a fait les frais de cette campagne de haine et de mensonges dans deux séries « les complotistes et complotistes saison 2 », en compagnie de Francois de Siebenthal (qu’ils n’hésitent pas à poursuivre en justice pour diffamation pour avoir critiqué leur « média » alors qu’il était insulté), Chloé Frammery (ils ont activement favorisé ses ennuis professionnels) et d’autres personnes pour décrédibiliser leur combat contre les placements abusifs d’enfants et la pédocriminalité. Ils protègent ainsi des coupables et des accusés d’un média national dont il faut taire le nom).

Le lynchage d’un ex-employé de la télévision qui dénonce son entreprise alors que le procès est toujours en cours et que des faits de pédophilie dans cette société sont reconnus ailleurs nous interpelle, surtout au moment des fêtes de Noël.

Le comble, c’est qu’ils se font de l’argent en vendant des livres sur le complotisme sans rien verser en droit d’images et en droit d’auteurs. Certes, leurs livres ne se vendent pas, ils sont distribués dans les banques et dans les grandes entreprises. Pour quelle raison ?

Saluons donc l’initiative d’Anticrim et leurs futurs succès.

anticrim2030@gmail.com

Le Comité d’Anticrim PA François Meylan Case postale 1110 Morges 2

Source 1

Source 2 Agora TV NEWS