France : Condamnation d’un conseiller de Marlène Schiappa : il avait traité La Manif Pour Tous de « conglomérat de sous-merdes ».


Condamnation d’un conseiller de Marlène Schiappa : il avait traité La Manif Pour Tous de « conglomérat de sous-merdes ».

Publié le 22.12.2021 par Emmanuelle Bourdy


Illustration  (DAMIEN MEYER/AFP via Getty Images)
Illustration (DAMIEN MEYER/AFP via Getty Images)

La Manif pour tous a annoncé dans un communiqué

La Manif pour tous a annoncé dans un communiqué ce lundi 20 décembre que le conseiller au cabinet de Marlène Schiappa, Alexandre Dimeck Ghione, avait été condamné pour ses propos injurieux publiés sur Twitter le 6 octobre 2019. Il avait en effet qualifié La Manif Pour Tous de « conglomérat de sous-merdes », la traitant de « même engeance que les salafistes ».  

Le tribunal a condamné un conseiller de Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, pour avoir insulté La Manif Pour Tous, ainsi que le relate un communiqué rendu public lundi 20 décembre dernier par le collectif. « La manière particulièrement ordurière dont il s’était exprimé, de la place qui était la sienne, pour disqualifier La Manif Pour Tous, qui doit également pouvoir s’exprimer dans l’espace public, ne participe d’aucun débat et dépasse les limites admissibles de la liberté d’expression », a expliqué le tribunal.

« Vous êtes de la même engeance que les salafistes »

Le 6 octobre 2019 sur Twitter, le conseiller de Marlène Schiappa avait traité les sympathisants de La Manif Pour Tous de « conglomérat de sous-merdes, pas même bonnes à faire pousser des champignons. Vous êtes de la même engeance que les salafistes, et devez être considérés avec la même crainte ». Des propos que Marlène Schiappa avait par ailleurs liké, ainsi que le précise le communiqué. Cette dernière s’en était d’ailleurs excusée, ainsi que le mentionne un communiqué du collectif datant du 22 février 2019.

Alexandre Dimeck Ghione a donc été condamné à verser une amende assortie du sursis. Il devra également verser au collectif les dommages et intérêts que celui-ci demandait, ainsi qu’une indemnisation au titre des frais de justice, précise le communiqué.

« Tout n’est pas autorisé »

Au nom du respect des familles, La Manif Pour Tous souhaite de plus qu’Alexandre Dimeck Ghione quitte ses fonctions au sein du cabinet de la ministre déléguée à la Citoyenneté, où il est « conseiller exécution des réformes et projets citoyens ».

Ludovine de La Rochère, la présidente du collectif, a souligné dans le communiqué qu’ « avec de telles injures, on voit de quel côté se situe ‘la haine en ligne’ que prétend dénoncer le Gouvernement, qui en réalité va jusqu’à l’encourager, comme l’a fait Marlène Schiappa, quand elle vise ceux qui la gêne ». Elle a ajouté que c’était la raison pour laquelle le collectif avait saisi la justice.

« Le mépris vis-à-vis de millions de familles est condamné sans ambiguïté. Tout n’est pas autorisé », s’est-elle réjouie. « Depuis huit ans, on ne nous a opposé que des injures ou du pathos : les droits de l’enfant et la famille sont trop importants pour que les Français ne bénéficient pas d’un débat digne et raisonnable », a-t-elle conclu.

Source