France : Face au dépôt de plainte fait par BM, Natacha avance un pion avant le déluge final, sur sa page Facebook, Natacha Rey publie cet avertissement en forme d’énigme…


Face au dépôt de plainte fait par BM, Natacha avance un pion avant le déluge final, sur sa page Facebook, Natacha Rey publie cet avertissement en forme d’énigme…

Publié le 19.11.2021


L’allusion au Pasteur Doucé est tout à fait évidente et n’est certainement pas étranger aux réseaux pédophiles des élites Français trempé dedans jusqu’au cou, JMHT peut-être en tête… Si Natacha Rey n’est pas folle, alors ça devient chaud pour l’exécutif… Ça va être absolument choquant si Natacha livre des infos vérifiées sur les réseaux pédophiles au sein de nos plus hautes administrations, ça va être un véritable traumatisme pour le peuple, mais la vérité et la liberté sont à ce prix, et le nettoyage du marais aussi…

Mais au fait, où est #JeanMichelTrogneux ?…



Qactus a mené l’enquête sur ce jeu de piste et voici cette affaire ci-dessous :

Au-delà de l’affaire Jean-Michel qui en soi n’est rien pour l’Elysée, si nous résumons cela a deux personnes. Mais ce qu’ils craignent par-dessus tout, c’est qu’elle réveille l’affaire Doucé, pasteur ouvertement déviant (auteur de La question transsexuelle (1986), Couples homosexuels et lesbiens : juridique et quotidien (1987)). La pédophilie en question et qui entrainera dans sa chute certainement énormément de personne, nous assistons donc en direct au « Drain the swap a la Française » Drainé le marais tant décrié par D. Trump aux USA, le nôtre en France arrive ici et nous allons assister à ce que nous avons connu depuis trois ans au États-Unis, à savoir la chute, pas forcément que de Macron et JMHT mais de l’ensemble de la classe politique et autres corrompus pédophile.

Pourquoi « tuile aux amandes » vous inspire « financier », dites-moi ? Pour le reste : Macaron = Macron ; pasteurisé = pasteur ; doux c’est = Doucé (pasteur Joseph Doucé) ; lait = On vous laisse deviner. Mais seule Natacha Rey pourrait trancher la question, connaissant la solution…

Et Il ne manquerait plus que l’affaire #jeanmicheltrognieux croise par inadvertance l’histoire jamais éclaircie du #pasteurdoucé pour qu’on en vienne à croire que le #passvaccinal soit un contre-feu d’urgence:

Ça va bien au-delà de l’histoire du #PasteurDouce. Ça concernerait des anciens présidents, des hauts fonctionnaires, des dirigeants de firmes multinationales… Jacques Verges et Trevidic sont cités dans cette affaire. Avocat et juge. Ce pasteur Doucé pouvait faire tomber des pédophiles très puissants. Dans les années 1990. Ce scandale d’État a été étouffé par la justice, et le juge d’instruction Marc Trévidic, qui a prononcé un non-lieu le 24 octobre 2007. Ainsi les assassins et les commanditaires de l’assassinat du Pasteur Doucé sont toujours libres et non identifiés.

Publication rare, datant de 1980 : le CCL, centre du Pasteur Doucé (basé à Paris 17è), avait fait un document plutôt complet pour l’époque sur les Trans, en les soutenant.

Cette corporation mafieuse… Nous n’avons rien n’à attendre de ces criminels au service de l’État. « Boulin pasteur doucé meurtre de lucie september ».


(1988), Le sadomasochisme en question (1989), qui fréquentait les plus hautes sphères du pouvoir. (Rappelons que Brigitte est issue d’une famille « très catholique »)

L’enquête sulfureuse de Bernard Violet sur l’assassinat du pasteur Doucé

BERNARD VIOLET, journaliste indépendant, a rouvert le dossier de l’assassinat de Joseph Doucé, ce pasteur retrouvé mort en juillet 1990 près de Paris. Son livre intitulé «Mort d’un pasteur…», qui paraît cette semaine aux éditions Fayard, fait rebondir l’affaire, restée jusqu’à ce jour une énigme. L’auteur affirme avoir découvert le mobile du meurtre de ce pasteur baptiste qui vouait sa vie à la défense de toutes les minorités sexuelles. Cet homme qui fréquentait également les plus hauts personnages de l’État se trouvait en fait au milieu d’une gigantesque affaire de trafics de photos pédophiles et de chantage. Des éléments totalement inconnus que nous révèle Bernard Violet en répondant aux questions de «l’Humanité».

Avez-vous rencontré des difficultés au cours de votre enquête?.

De différentes sortes : des avocats et des magistrats se retranchant derrière le sacro-saint secret de l’instruction, des menaces de pédophiles du style : «Vous mettez les pieds là où il ne faut pas», des menaces de poursuites judiciaires si certains patronymes étaient cités; menaces de faire pression par des «policiers amis»; menaces pour mon intégrité physique. L’ex-inspecteur Dufourg s’est montré particulièrement contrarié que j’enquête du côté de son journal «National Hebdo». Pour ses amis de l’extrême droite, il y avait deux façons de gérer ma pugnacité, «intelligemment et bêtement». Bêtement: ils savent où tu habites… J’ai également reçu un curieux avertissement concernant des écoutes téléphoniques dont j’aurais été l’objet. Il paraît que je dérangeais également du côté du «château», autrement dit à l’Elysée. C’est le capitaine Barril, ex-membre de la fameuse cellule élyséenne, qui me l’a affirmé.

Le pasteur Doucé était-il simplement homosexuel et baptiste, comme il aimait se présenter?

Ce Belge naturalisé français en 1982 était tout cela, mais pas simplement. Créateur à Paris, en 1976, du Centre du Christ libérateur (CCL), il était un homme de foi, sincère dans ses convictions, La suite ici


#jeanmicheltrognieux , 76 ans, 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris. Jusqu’à preuve du contraire. Aucune preuve n’a été apportée, et pourtant si facile. La dernière phrase fait référence à l’affaire « pasteurDoucé » etc.


Vidéo ci-dessous, est-ce Jean-Michel à la table du Pasteur Doucé ?

Plus nous lisons sur le pasteur Doucé et ses réseaux, plus l’on se demande comment l’on peut être à la fois néo-nazi, transphobe et homophobe. Marrant de voir combien les néo-nazis étaient bien représentés dans les milieux gays, transsexuels, pédophiles qui gravitaient autour de Doucé.

Quand Pierre Bergé fut accusé en première page, en 1991 d’avoir fait tuer le pasteur Doucé (qui connaissait les réseaux de grands « amateurs »), non seulement l’intéressé n’a pas porté plainte pour diffamation, mais la presse parisienne s’est écrasée toute entière.

À 10 minutes et 10 secondes, on voit une belle brochette de gens « uniques » de par leur « sexualité »… Le type à droite de Doucé avec son petit foulard n’aurait-il pas une tête de #JeanMichelTrogneux ?!

Émission de l’époque : « Disparition du pasteur Doucé | Faites entrer l’accusé »

Le gars entre Freddie Mercury et le pasteur Doucé, (au-dessus du gars qui a une clope avec son style inimitable et avec son petit foulard cache-pomme d’Adam!!?!). Interrogation ?? Cette Photo est extraite du reportage ci-dessus, sur le meurtre de Doucé. « Disparition du pasteur Doucé | Faites entrer l’accusé » (Faites entrer…Jean-Michel!)

Salon de l’érotisme à l’espace Austerlitz 1988 featuring « PasteurDoucé »

Le Pasteur Doucé militait pour les droits des homos l’agent RG Dufourg inculpé du meurtre, s’est défendu en invoquant l’opération Junon & Jupiter où il espionnait pour Mitterrand : Ministre de la Justice, Président de la RTF, Avocat parisien bien connu en plein ébats #pédocriminels.

  • Jean Hedern Allier ? Juste avant sa mort, tombé de son vélo ??. Il détestait le pouvoir : Mitterrand le psychopathe. Rocard le tocard et Fabius le tueur du sang contaminé qui est toujours en liberté et jouit pleinement de l’argent des Français. Il y a 20 ans, un homme Pierre Bergé, connu pour traîner tout le monde au tribunal est accusé rien dans les journaux sauf « L’idiot International », le journal « Marie Claire » aurait-il voulu s’emparer du sujet ?
  • Evelyne Prouvost ex PDG du Groupe Marie Claire : Petite-fille du patron de presse Jean Prouvost (Le Figaro, RTL, Paris-Match), et patronne du groupe Marie Claire, décédée des suites d’un Accident de vélo à Belle-île en 2017 elle aussi, eut aussi un accident de vélo ??

La dissuasion nucléaire & la bombe à retardement.


Flashback Pasteur Doucé 1990

Réseau du Pasteur Doucé – Centre du christ Libérateur

Joseph Doucé est un pasteur baptiste (excommunié) belge, diplômé en psychologie-sexologie à l’université protestante d’Amsterdam, naturalisé français en 1982.

Il fonde en 1976 le Centre du Christ Libérateur (CCL) à Paris.

Le CCL est un des membres fondateur de l’IPCE, “International Pedophile and Child Emancipation organization”, fédération internationale d’association pro-pédophilie basée en Hollande, crée dans les années 90 et dissoute “officiellement” en 2011.

IPCE-news-1

Le CCL se voulait être un espace d’accueil et de parole pour les croyants appartenant aux minorités sexuelles : homosexuels, transsexuels, sado-masochistes et même pédophiles.



Selon le livre de Bernard Violet “Mort d’un pasteur”, Joseph Doucé fréquentait des patrons de revues pédophiles. 

Il était, selon son compagnon, surveillé par la sous-direction des Renseignements Généraux de la Préfecture de Police de Paris (RGPP).


Pour le jeu de piste, écouté aussi le podcast RTL du 4 mars dernier et bien écouté les paroles de C. Canses à la 26 ème mn…. Après vous chercher soldats…

Meurtre du pasteur Doucé : affaire d’Etat ?

L’INTÉGRALE – Mort du pasteur Doucé : affaire d’État ?

Publié le 19.7.1990 par Jean-Alphonse Richard, Marie Bossard

Écouter ici

Le 19 juillet 1990, vers 20 heures 30, deux hommes sonnent au domicile de Joseph Doucé, le pasteur Doucé. Il a été exclu de l’église baptiste française, depuis quelques années, et a été rayé de l’annuaire de la Fédération protestante. Il vit en couple avec son ami Guy Bondar. Ce soir-là, le séminariste Arnaud, un jeune religieux est également présent. Lorsque Joseph Doucé ouvre la porte, les deux hommes lui demande de les suivre. Persuadé qu’il s’agit de policiers, il s’exécute.

Le pasteur Doucé était suivi de près par la police pour ses liens avec la communauté gay parisienne et la librairie qu’il a ouverte depuis peu « Autres Cultures » qui accueille toute une littérature concernant les minorités sexuelles. Il est soupçonné d’être en lien avec un groupe pédophile.

Dans les jours qui suivent, la disparition du pasteur Doucé va défrayer la chronique et des scénarios toujours plus spectaculaires vont se dessiner. La police judiciaire prend sa disparition très au sérieux. Le 18 octobre, le cadavre en décomposition de Joseph Doucé est retrouvé en forêt de Rambouillet.

Source


Au sujet du Pasteur Joseph Doucé et des réseaux pédophiles.

Joseph Doucé, icône gay et avocat de la pédophilie

– 

« Étouffer ou amortir. L’oreiller ou l’édredon. On ouvre des instructions judiciaires lorsque l’on ne peut plus faire autrement, en sachant pertinemment que l’on dispose de différents moyens pour édulcorer ou enterrer la procédure. Des moyens qui ont largement fait la preuve de leur efficacité, y compris dans les affaires politico-financières qui en ont largement bénéficié. Soit on saucissonne l’affaire en de multiples procédures qui ne permettront jamais de rendre compte de la magouille dans son ensemble. Ou bien l’inverse. On concentre toutes les plaintes entre les mains d’un unique magistrat instructeur, qui se retrouve investi d’un pouvoir écrasant et considérable sur un dossier monstrueux ».1

Le pasteur Joseph Doucé est né en Belgique, dans le sillage de sa naissance la paix était instaurée en 1945. Le messie gay accomplissait déjà des miracles. Puis il disparaissait étrangement le 19 juillet 1990 emmené par des individus restés non identifiés. Son corps a été retrouvé nu dans un état de décomposition avancé, en forêt de Rambouillet, au mois d’octobre 1990.2 Cet assassinat est resté non élucidé mais les activités et les fréquentations du pasteur Doucé ont obligatoirement un lien avec cette fin sordide. Le pasteur Joseph Doucé est le premier religieux en France à avoir assumer son homosexualité et à célébrer des mariages gay de manière officieuse. Il sera radié de l’ordre religieux en 1975 car il ne désirait plus garder le secret de son homosexualité, sans compter ses velléités d’activiste qui ne concordaient pas avec le dogme religieux.

Joseph Doucé se convertit à l’église baptiste et fut consacré pasteur au cours de l’année 1971. Le courant protestant est plus ouvert sur la question des minorités sexuelles mais il reste aussi insignifiant en Europe que puissant aux États-Unis. Après avoir obtenu une bourse d’études durant les années 1974 et 1975 il étudia la sexologie à l’université protestante d’Amsterdam. Le pasteur Doucé, surnommé le « pasteur porno », devenu psychologue et sexologue, était aussi éditeur et homosexuel pratiquant. C’est d’ailleurs son obsession pour la communauté gay qui a entraîné sa radiation en 1975 de la Fédération des Églises évangéliques baptistes de France (FEEBF). En 1976 il déclarait officiellement être homosexuel et le 10 octobre, à Paris, il fondait le Centre du Christ Libérateur (CCL) au sein duquel il accueillait les minorités sexuelles telles que les homosexuels, les lesbiennes, les transsexuels, les travestis, les sadomasochistes et les pédophiles. La réunion consacrée aux pédophiles était programmée le dimanche une fois par mois. La maison de Dieu ne refuse personne même ceux qui n’ont pas la foi. Tout commence ici, à Paris, dans le CCL devenu l’un des relais du réseau pédophile mondial.

Les prouesses militantes du pasteur Doucé
L‘année 1978 fut marquée par la naissance de l’International Gay Association (IGA) dont le CCL fut l’un des membres fondateurs comme le souligne Joseph Doucé dans son ouvrage traitant de la pédophilie. Le CCL appartenait également à l’Internationale Pédophile (IPCE) et participait à ses meetings internationaux. L’appartenance à ce club, exclusivement réservé aux pédophiles et à leurs associations, offrait un accès direct au cœur du réseau. Le CCL est l’une des associations à avoir participé au groupe de travail relatif à la pédophilie au sein de l’ILGA.3 Enfin, en 1989, le pasteur Doucé entra dans l’histoire du mouvement LGBT pour avoir été l’instigateur de la recommandation 1117 au parlement européen, La suite ici


Joseph Doucé

Joseph Doucé, né le 13 février 1945 à Saint-Trond en Belgique et mort probablement le 19 juillet 1990 dans la forêt de Rambouillet, est un pasteur baptiste (excommuniébelge, diplômé en psychologie-sexologie à l’université protestante d’Amsterdam, naturalisé français en 1982.

Biographie

Né dans une famille paysanne néerlandophone, après avoir servi comme volontaire dans une division de l’OTAN à Limoges (où il reçoit le grade de caporal), il fait des études dans un séminaire catholique en Belgique[1]. Juste après ses années de Latin et Humanités, il est accepté dans l’Europa Seminär Stenonius à Maastricht en 1965, une institution placée sous la houlette de l’évêché catholique de Roermond, avec des élèves de différentes provenances : Malte, Espagne, Belgique, Hollande, États-Unis , etc. L’année suivante, il se convertit au protestantisme baptiste[1]. Il fonde le 10 octobre 1976[1] le Centre du Christ Libérateur (CCL) à Paris où il réside depuis 1964. Ce Centre du Christ Libérateur est un espace d’accueil et de parole pour les croyants appartenant aux minorités sexuelles et de genre : homosexuelstransgenres[2]sado-masochistes et pour des pervers sexuels ou les pédophiles. Naturalisé français en 1982[1], il crée une maison d’édition 3 rue ClairautLumière et Justice, qui publie sous sa direction les ouvrages collectifs La question transsexuelle (1986), Couples homosexuels et lesbiens : juridique et quotidien (1987), La pédophilie en question (1988) « dans lequel il développe des thèses scabreuses et explique vouloir dépénaliser la pédophilie[3] », et Le sadomasochisme en question (1989). Doucé gère également les abonnements du magazine Gaie France ; revue de pornographie d’adolescents dirigé par le néonazi Michel Caignet[4]. En mars 1990 Claude Bardon, directeur des RG parisiens, ordonne la surveillance de Joseph Doucé, soupçonné d’animer un réseau de pédophilie depuis sa librairie[5]. L’ex-pasteur accueille en effet des groupes de parole pédophiles le dimanche soir[3].

Son assassinat

Joseph Doucé est assassiné dans des circonstances non élucidées. Le 19 juillet 1990, peu avant 21 heures, deux hommes se présentant comme policiers, sonnent à son domicile, rue Clairaut, et le somment de les suivre. Vingt-quatre heures plus tard, inquiet, son concubin, Guy Bondar, alerte la police et quatre jours plus tard, porte plainte pour enlèvement et séquestration arbitraire. Le pasteur est retrouvé mort dans la forêt de Rambouillet le 24 octobre de la même année. L’autopsie suggère qu’il a pu être étranglé peu après sa disparition[6].

Cet assassinat mystérieux a donné lieu à de nombreuses rumeurs[7]. Selon le livre de Bernard Violet Mort d’un pasteur[8], Joseph Doucé fréquentait des patrons de revues pédophiles. Il était, selon son compagnon, surveillé par la sous-direction des Renseignements Généraux de la Préfecture de Police de Paris (RGPP). L’inspecteur des RGPP chargé de sa surveillance (Jean-Marc Dufourg, chef de groupe à la cellule des RG des GER, Groupe des enquêtes réservées) est interrogé par la police car soupçonné du meurtre ; il prend pour avocat Jacques Vergès. L’enquête ne permet pas de l’impliquer mais il est révoqué en 1991 pour une autre affaire[9]. Il est condamné le 24 février 1998, en correctionnel, pour « faux en écritures privées et usage » (à cause de ses rapports mensongers et antidatés sur la surveillance du pasteur), à huit mois de prison avec sursis, une amende de 20 000 francs, et 20 000 francs de dommages et intérêts pour Guy Bondar. Il fait appel et est relaxé le 16 décembre 1998 par la cour d’appel de Paris[10]. L’enquête est close au niveau judiciaire depuis le 24 octobre 2007, lorsque le juge Marc Trévidic signe une ordonnance de non-lieu[11].

Notes et références

  1. ↑ Revenir plus haut en : a b c et d La question transsexuelle, Lumière & justice, 1986, p. 256.
  2.  Hommage à Joseph Doucé [archive] sur un syndromedebenjamin.free.fr.
  3. ↑ Revenir plus haut en : a et b Christophe Hondelatte« L’étrange disparition du pasteur Doucé : « Il y a peu de chances que l’on connaisse un jour la vérité » » [archive], sur europe1.fr, 14 janvier 2019.
  4.  Michaël Prazan, « Barbarie et antijudaïsme. Du massacre de Lod aux connexions pornographiques », Pardès, no 38,‎ 2005, p. 49 à 64 (DOI 10.3917/parde.038.0049).
  5.  Gaetner Gilles, « Le pasteur victime des brebis galeuses » [archive], sur lexpress.fr, 4 avril 1996.
  6.  Jérôme Pierrat, Grandes énigmes de la police, First Éditions, 2010, p. 142.
  7.  « L’enquête sulfureuse de Bernard Violet sur l’assassinat du pasteur Doucé » [archive] Article de Rémi Darne publié le 18 mai 1994 dans L’Humanité
  8.  Mort d’un pasteur Bernard Violet ed. Fayard
  9.  La disparition du pasteur Doucé [archive], documentaire diffusé le 27 février 2005 dans l’émission Faites entrer l’accusé sur France 2.
  10.  Gilbert Abas, Les coups tordus des services secrets français, Companyëtquen Editions, 2014, p. 200.
  11.  Fabrice Arfi, La République sur écoute, Don Quichotte, 2015, p. 89.

[modifier | modifier le code]

Bibliographie

  • Histoire des transsexuels en France, Maxime Foerster, essai H&O, 2006.
  • Mort d’un pasteur, l’affaire DoucéBernard VioletFayard, 1994.
  • Section manipulation : De l’antiterrorisme à l’affaire Doucé, Jean-Marc Dufourg, Michel Lafon, 1991.
  • Le Scandale d’une disparition, vie et œuvre du pasteur DoucéFrançoise d’Eaubonne, éditions du libre arbitre, 1990.
  • Pasteur J. Doucé, Le sadomasochisme en question, Lumière & Justice, 1989
  • A. Toet e.a., Voor alles pastor, de zorg van Joseph Doucé voor sexuele minderheden, Aalsmeer 1993.

Documentaire télévisé

Source