Biélorussie : La guerre ouverte intérieure engagée entre les « cyberguérilleros » et les forces biélorusse redoublent de jour en jour, les adresses des membres de l’OSAM sont apparues sur une « carte noire du Belarusse ».


Biélorussie les Hackers dit les « cyberguérilleros » sont déchaînés et rêve de vengeance suite aux arrestations massives faite, en effet après les membres de la SOBR c’est au tour des agents de l’OSAM d’être ciblé les « cyberguérilleros » divulguent :

« Les adresses des facilitateurs de la migration illégale de l’OSAM sont apparues sur une « carte noire du Belarusse » ». Dixit les « cyberguérilleros »

Nouveau dans l’escalade et la guerre ouverte intérieure engagée entre les « cyberguérilleros » et les forces biélorusses redoublent de jour en jour, vous avez lu notre article ci-dessous, sur les arrestations de « cyberguérilleros » en direct par des membres de la SOBR, en représailles les « cyberguérilleros » ont publié les données personnelles des punisseurs des forces spéciales des frontières, qui sont directement impliqués dans l’organisation de la migration illégale. En outre, les agents de l’OSAM, ont participé à la dispersion de manifestations pacifiques en 2020.

« M. Loukachenko avait blâmé les gardes-frontières, dont le service était autrefois considéré comme prestigieux, mais qui n’est plus associé qu’au sang et à la saleté, dans ses crimes ». Dixit les « cyberguérilleros ».

Toutes les données sont sur blackmap.org (Attention n’oubliez pas le VPN).

Publié le 5.12.2021


Des « cyber-guérilleros » ont divulgué les coordonnées de 114 combattants de la SOBR.

Ces créatures tout en noir (comme les nôtres chez nous qui avaient terrorisé les gilets jaunes pendant les manifestations) qui se sont introduits dans les maisons avec des armes à feu pour débusquer ceux qui ont fait des commentaires sur les médias sociaux, en se cachant sous des masques et des cagoules.

« Maintenant, leurs visages seront vus par tous, et ils trembleront de peur dans l’attente d’une punition imminente pour avoir terrorisé les Biélorusses » Dixit les Cybers-Guérillos.