Manifestation à Capesterre en Guadeloupe contre le pass sanitaire, l’obligation vaccinale et les mauvaises conditions de vie.


Manifestation à Capesterre en Guadeloupe contre le pass sanitaire, l’obligation vaccinale et les mauvaises conditions de vie.

Publié le 4.12.2021


Le 2 Décembre: Déblocage des barrages de Saint-Joseph en #Martinique à l’aide des unités d’élites du RAID et du GIGN.

Le 2 décembre : Barrages et affrontements pour la troisième journée consécutive sur la partie française de l’île de Saint-Martin contre les mauvaises conditions de vie.

Importante manifestation à Nouméa en Nouvelle-Calédonie contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale qui doit entrer en vigueur le 31 décembre pour l’ensemble des habitants.

Grande manifestation à Nouméa en Nouvelle-Calédonie contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire générale de la population qui doit entrer en vigueur le 31 décembre alors que le Congrès examine depuis hier un texte visant à abroger cette obligation.

Obligation vaccinale : les débats au congrès reprendront mardi – Nouvelle-Calédonie la 1ère

Publié le 4.12.2021 par ©NC la 1 ère

L’examen du texte visant à annuler l’obligation vaccinale a été suspendu ce vendredi 3 décembre, faute de consensus entre les élus du congrès. Les travaux doivent reprendre mardi.

Congrès

Après des auditions vendredi matin et des travaux en commission l’après-midi, les élus du congrès ont décidé de suspendre l’examen du texte proposant l’annulation de l’obligation vaccinale.

Le texte avait été déposé le 19 novembre dernier par cinq élus du congrès agissant ne nom propre : Virginie Ruffenach, Milakulo Tukumuli, Omayra Naisseline, Pierre-Chanel Tutugoro et Guy-Olivier Cuénot.

« On espère trouver un consensus très rapidement sur ce sujet », assurait ce vendredi Milakulo Tukumuli.

Sensibilisation des personnes à risque

Les dépositaires du texte estiment que la couverture vaccinale est aujourd’hui suffisamment importante pour permettre la levée de l’obligation : « Nous ne voulons pas que ce sujet créé plus de divisions qu’il ne le mérite, explique Virginie Ruffenach. Il faut continuer à faire vacciner les personnes à risques, c’est pour cela que nous avons déposé un vœu qui demande au gouvernement de sensibiliser et d’aller vers ces personnes. Par contre l’obligation générale mérite d’être levée aujourd’hui pour apaiser les tensions et les divisions au sein des familles qu’elle suscite. »

L’obligation vaccinale avait été adoptée à l’unanimité des élus du congrès le 3 septembre dernier.

Source