Le générale MCINERNEY valide les propos de Philippe Argillier et le général Michael Flynn parle de l’État profond.


Le générale MCINERNEY valide les propos de Philippe Argillier et le général Michael Flynn parle de l’État profond.

Publié le 15/10/21


Le Général McInerney confirme le gouvernement occulte qui dirige le Monde appuyé par les révélations imminentes de Mr Philippe Argillier, un entrepreneur français qui a côtoyé certaines personnes de ce milieu.

Cela suit l’interview du Général Flynn sur le même sujet en début de semaine.

“Donc on est de retour et je vais demander au Général McInerney concernant les autres fronts en dehors de “StopTheSteal” (Le mouvement patriote contre la fraude des élections).

Quels sont les autres fronts que l’ennemi attaque et QUI est l’ennemi?

On va parler de ça et on vous écoute Général.
Ce sont des ennemis multiples au niveau national et International?

Général McInerney:
«Oui.
Les meneurs de tout ça,ce sera montré dans votre émission demain par l’intermédiaire d’un milliardaire français qui se nomme Philippe Argillier,c’est ma prononciation française,et Maria Zach.
Il l’a contacté.

Mais il était proche,dès 2015,de gens qui planifiaient le Covid19.

Qui sont les ennemis ?

Covid19 est une attaque biologique délibérée par les Chinois communistes,financé partiellement par Dr Fauci,le CDC et d’autres groupes américains qui l’ont financé.

S’en est suivi cette massive attaque cybernétique par le Parti communiste chinois le jour des elections Le 3 Novembre et la nuit du 3 au 4.
Ce furent des actes délibérés et qui font partie de cette attaque cybernétique sans limite des Chinois…
Et dans cette liste que Mr Philippe Argillier va vous dévoiler demain Sean, il y a des gens comme Bill Gates,Warren Buffet…”

“Et des oligarques milliardaires?”

McInerney:
“Des oligarques milliardaires,qui ont agi pour leurs propres intérêts,il y en a 38,et ils sont le gouvernement de l’ombre qui gère le Monde.
Et ce sont eux qui ont dit en 2018 que Président Trump ne serait pas réélu.

Philippe parlera de ça et combien c’est important pour lui.

Il a des données de ce qu’il appelle “4 banques de données”.
Il en a acheté 3 récemment et il en avait déjà une qui ont toutes ces données.

Et il doit être indiqué au Monde comment ces gens font de l’argent.
Philippe vous parlera de ça demain soir,je ne voudrais pas voler ses déclarations fracassantes.

Mais il va vous montrer comment est fait la direction (de ce Monde).

Ce n’est pas “spontané”…
Que Obama soit largement impliqué avec aussi Clapper,Brennan…et d’autres dans “l’Arnaque russe”
(La théorie que Trump aurait été aidé des Russes pour gagner en 2016)

Clairement le président Xi de Chine est impliqué aussi.

Et l’objectif est de faire des États-Unis un État communiste.

Nous avons Georges Soros impliqué avec ses “frontières ouvertes”(sa fondation “Open Society”)
C’est pourquoi on a ces arrivées massives à notre frontière Sud en violation de nos lois (et Constitution)…”

(N.B: Le Général Flynn a récemment sur FoxNews confirmé qu’il y a un gouvernement “occulte” qui agit sans lois) Voir l’article FoxNews ci-dessous.


Le général Michael Flynn dénonce l’État profond : « Nous avons deux gouvernements distincts ».

Le général à la retraite Michael Flynn parle de l’État profond.

Le lien direct ici et ici

Publié le 12.10.2021 par Charles Creitz


Flynn a déclaré à « Tucker Carlson Today » que l’État de sécurité nationale est devenu « lourd » et parfois politique.
L’ancien conseiller à la sécurité nationale, le général Michael Flynn (retraité), s’est joint à l’émission « Tucker Carlson Today » de Fox Nation pour discuter du pouvoir et de l’autonomie de l’État profond, et de la façon dont, depuis les attaques terroristes du 11 septembre 2001, les tentatives du gouvernement de mieux sécuriser les États-Unis ont essentiellement conduit à un pic de ressources pour cet appareil.

Comme l’a raconté l’animateur Tucker Carlson, le général trois étoiles a passé plus de 30 ans dans les services armés avant que le président Obama ne le nomme à la tête de la Defense Intelligence Agency (DIA), ce qui a été suivi par son bref et tumultueux passage en tant que conseiller à la sécurité nationale dans les premiers jours de l’administration Trump.

Flynn a déclaré à Carlson que le président Ike Eisenhower avait mis en garde les générations futures contre la montée potentielle de l’État profond lorsqu’il a parlé du complexe militaro-industriel.

TUCKER SE JOINT AUX APPELS À ENQUÊTER SUR L’ESPIONNAGE DE LA NSA À SON ÉGARD ET DIT QUE BIDEN « REDÉFINIT » LES DISSIDENTS COMME DES EXTRÉMISTES.

« Si vous avancez rapidement jusqu’à aujourd’hui, en 2021, vous pouvez ajouter une composante à cela », a-t-il dit à propos de l’appareil de sécurité nationale du 21e siècle.

« L’état de sécurité de ce pays a probablement été multiplié par cinq au cours des 25 à 30 dernières années ».

Flynn a déclaré à Carlson que la DIA comptait environ 3 000 personnes au début des années 2000. Lorsque Obama a nommé Flynn à son poste principal en 2012, il y avait 20 000 personnes.

« Donc en une période de 10 ans, et c’était vraiment — le 11 septembre a probablement été l’impulsion derrière une partie de cela. Mais je pense que ce qui s’est passé, c’est qu’au fil du temps, ce complexe d’État sécuritaire a vraiment rejoint ce complexe militaro-industriel dont parlait Eisenhower », a-t-il dit.

« Et le danger auquel nous sommes confrontés aujourd’hui, c’est que nous avons… ce complexe de l’État de sécurité, ce sont toutes ces agences et activités de la communauté du renseignement que nous avons, dont nous avons tant entendu parler… qui en est réellement responsable, et ensuite quelles sont les autorités ou les choses qu’elles sont capables de faire… Vous l’avez vécu, par le biais de la surveillance de vos appels téléphoniques, n’est-ce pas ? ». a dit Flynn à Carlson.

En juin, Carlson a rapporté qu’un dénonciateur ayant des connaissances ou un lien avec la NSA lui avait communiqué des informations qui n’auraient été reconnaissables que par l’animateur et une personne non identifiée avec laquelle il avait correspondu, au sujet d’un reportage urgent sur lequel travaillait « Tucker Carlson Tonight ».

Après que cette personne se soit manifestée, M. Carlson a déclaré à l’époque que son équipe avait essayé à plusieurs reprises de contacter le général Paul Nakasone, le chef de l’agence nommé par M. Trump. La NSA a ensuite publié une déclaration niant que l’animateur ait jamais été « une cible des services de renseignement ».

M. Flynn a ajouté que la DIA, la NSA, la CIA et d’autres agences relèvent du directeur du renseignement national, notant que ce responsable est nommé par le pouvoir politique – il s’agit des anciens représentants John Ratcliffe, R-Texas et Daniel Coats, R-Ind. sous Trump, d’Avril Haines sous le président Biden et de l’actuel analyste de CNN James Clapper sous le président Obama.

« Ce sont de grandes structures. Et elles sont peu maniables », a-t-il dit, ajoutant que leur comportement peut être influencé par les opinions politiques de la Maison-Blanche ou les leurs :

« Quand on parle des sommes extraordinaires, extraordinaires, qui passent par le Congrès et qui alimentent ces agences de renseignement et les activités qu’elles mènent dans le monde – donc la… grande image, la CIA est censée être internationale, le FBI est une grande organisation, est censé être domestique, et s’occuper de toutes ces choses. Et ils sont censés coopérer sur différents aspects de ce qui se passe, vous savez, de l’étranger aux questions intérieures. »

Cette ligne proverbiale est désormais « floue » et plus encore, a déclaré Flynn.

« [Un sujet] est repéré par l’Agence nationale de sécurité. La CIA le suit à la trace. Et puis il parle à quelqu’un à l’intérieur des États-Unis, le FBI est censé être un relais propre et agréable », a-t-il dit à propos d’un cas hypothétique. « Donc ce qui s’est passé, c’est que ces lignes n’existent plus. Elles ne sont même pas floues. Elles n’existent tout simplement plus. »

Dans ce royaume, Flynn a plus tard affirmé que lorsque l’État profond a semblé s’en prendre à lui après que Trump l’ait nommé à ce poste, ils auraient décidé de l’utiliser comme un moyen d' »atteindre » le nouveau président.

« Le peuple américain, il a vu clair dès le début, car il ne s’agissait pas de Mike Flynn. Il ne s’agissait même pas de Donald Trump. Il s’agissait d’eux. Et lorsque la gauche et les médias ont commencé à attaquer la présidence des États-Unis d’Amérique, le peuple américain a vu que, hé, c’est une attaque contre nous », a-t-il déclaré plus tard.

« Si les gens voulaient vraiment, vraiment creuser dans l’affaire contre Mike Flynn, et tous les dépôts, et toutes les choses qui sont sorties. Même maintenant – même, nous voyons encore des choses sortir maintenant avec cette mise en accusation de Sussman, et certaines des autres choses que je pense que Durham est en fait va probablement commencer à regarder… Et je pense que ce que vous apprenez est que nous avons deux gouvernements distincts. »

« Nous avons celui qui est effectivement élu et qui entre en fonction. Et puis vous avez un gouvernement à l’intérieur de Washington DC qui ne fonctionne sous aucune règle, aucune autorité autre que la leur », a déclaré Flynn au sujet du « deuxième » gouvernement – le Deep State.

« Je dirais que c’est, dans une certaine mesure, ce avec quoi nous fonctionnons aujourd’hui. Donc, quand les gens parlent de l’État profond… Je ne décris pas vraiment l’État profond comme un groupe de [politiciens] – vous savez, de Nancy Pelosi, ou de Chuck Schumer, ou de certaines des personnes qui sont élues. Ils en font partie, mais ils ne sont pas vraiment l’État profond. »

Source