Q SCOOP – URGENT : USA, Wells Fargo annonce à ses clients la fermeture de toutes les lignes de crédit personnelles.


Voilà nous vous en parlions et nous avions encore raison, les banques aux USA, commencent leurs blocages, protéger vous, car cela vient très bientôt en France.

Wells Fargo, la troisième plus grosse banque américaine, annonce qu’elle va fermer les marges de crédit personnelles de ses clients au cours des prochaines semaines, soit des marges de prêts permettant de payer des cartes de crédit surchargées, des travaux d’urgence ou de couvrir des paiements qui passent dans le compte courant.


Nous vous avions annoncés dans cet Article les agissements de Wells Fargo voir l’article ci-dessous.


C’est une catastrophe puisque de très nombreuses familles arrivent à manger et payer le strict nécessaire grâce à ce type de produit financier qui offrait une marge entre 3000 et 100 000$.

Publié le 8.7.2021 par @HUGH_SON

En plus, la banque a informé ses clients que la fermeture des marges de crédit allait entraîner des conséquences sur leur cote de crédit ! « Nous nous excusons pour les inconvénients que cette fermeture de ligne de crédit causera”, a déclaré la banque. “La clôture du compte est définitive.” Les clients ont reçu un préavis de 60 jours indiquant que leurs comptes seront fermés et que les soldes restants nécessiteront des paiements minimums réguliers à un taux fixe, selon le communiqué. Au moment de leur offre, les lignes de crédit avaient des taux d’intérêt variables allant de 9,5% à 21%.

Merci bonsoir, crevez en enfer chers clients !

Conseil : si la 3ème plus grosse banque américaine coupe l’herbe sous le pied des plus pauvres, attendons-nous à ce que d’autres banques suivent le pas pour renflouer les salaires et bonus de leurs dirigeants et actionnaires ! Cessez de vous endetter, nous devons revenir aux besoins primaires de la pyramide de Maslow: se nourrir, s’abriter et se vêtir parce que l’hiver s’annonce très intense.


La banque ferme toutes les lignes de crédit personnelles existantes dans les semaines à venir et ne propose plus ce produit, selon des lettres de clients examinées par CNBC.

Les lignes de crédit renouvelables, qui permettaient généralement aux utilisateurs d’emprunter de 3 000 à 100 000 dollars, étaient présentées comme un moyen de consolider des dettes de cartes de crédit à taux d’intérêt élevé, de payer des travaux de rénovation ou d’éviter les frais de découvert sur les comptes courants liés.

Wells Fargo a averti ses clients que les fermetures de comptes « peuvent avoir un impact sur votre score de crédit », selon une section de la lettre consacrée aux questions fréquemment posées.

Wells Fargo met fin à un produit de prêt à la consommation très populaire, ce qui a provoqué la colère de certains de ses clients, a appris CNBC.

La banque va fermer toutes les lignes de crédit personnelles existantes dans les semaines à venir et a cessé de proposer le produit, selon des lettres de clients examinées par CNBC.

Les lignes de crédit renouvelables, qui permettaient généralement aux utilisateurs d’emprunter de 3 000 à 100 000 dollars, étaient présentées comme un moyen de consolider les dettes de cartes de crédit à taux d’intérêt élevé, de payer des rénovations domiciliaires ou d’éviter les frais de découvert sur les comptes courants liés.

« Wells Fargo a récemment revu ses offres de produits et a décidé de ne plus proposer de nouveaux comptes de ligne de crédit personnels et de portefeuille et de fermer tous les comptes existants », a déclaré la banque dans la lettre de six pages. Cette décision permettra à la banque de se concentrer sur les cartes de crédit et les prêts personnels, précise-t-elle.

A man walks past a Wells Fargo Bank branch on a rainy morning in Washington.
Un homme passe devant une agence de la banque Wells Fargo, un matin pluvieux à Washington.

Le PDG de Wells Fargo, Charles Scharf, a été contraint de prendre des décisions difficiles pendant la pandémie de coronavirus, en se délestant d’actifs et de dépôts et en se retirant de certains produits en raison des limitations imposées par la Réserve fédérale. En 2018, la Fed a interdit à Wells Fargo d’accroître son bilan jusqu’à ce qu’elle corrige les lacunes de conformité révélées par le scandale des faux comptes de la banque.

Le plafonnement des actifs a finalement coûté à la banque des milliards de dollars de manque à gagner, si l’on se base sur la croissance du bilan de ses rivaux, notamment JPMorgan Chase et Bank of America, au cours des trois dernières années, selon les analystes.

Cette situation a également affecté les clients de Wells Fargo : L’année dernière, le prêteur a annoncé à son personnel qu’il arrêtait toute nouvelle ligne de crédit hypothécaire, rapporte CNBC. Quelques mois plus tard, la banque s’est également retirée d’un segment du marché des prêts automobiles.

Dans sa dernière décision, Wells Fargo a averti ses clients que les fermetures de comptes « peuvent avoir un impact sur votre score de crédit », selon une partie de la lettre intitulée « Questions fréquemment posées ».

Une autre partie de la FAQ affirmait que les fermetures de compte ne pouvaient pas être révisées ou annulées : « Nous nous excusons pour les désagréments que cette fermeture de ligne de crédit va causer », disait la banque. « La fermeture du compte est définitive. »

La sénatrice Elizabeth Warren, qui critique souvent le secteur bancaire, a dénoncé la décision de Wells Fargo de retirer les lignes de crédit.

Simplifier les offres

Wells Fargo n’a pas répondu directement aux questions sur le rôle éventuel du plafonnement des actifs de la Fed dans sa dernière décision.

La banque a fait cette déclaration : « Dans un effort pour simplifier nos offres de produits, nous avons pris la décision de ne plus proposer de lignes de crédit personnelles, car nous pensons pouvoir mieux répondre aux besoins d’emprunt de nos clients par le biais de cartes de crédit et de produits de prêts personnels. »

Après la publication de cet article, un porte-parole de Wells Fargo a fait des remarques supplémentaires : « Nous sommes conscients que le changement peut être gênant, surtout lorsque le crédit des clients peut être affecté », a déclaré la banque, ajoutant qu’elle était « engagée à aider chaque client à trouver une solution de crédit qui correspond à ses besoins. »

Les clients ont reçu un avis de 60 jours indiquant que leurs comptes seront fermés, et les soldes restants nécessiteront des paiements minimums réguliers à un taux fixe, selon la déclaration. Lorsqu’elles étaient proposées, les lignes de crédit étaient assorties de taux d’intérêt variables allant de 9,5 % à 21 %.

Cette décision est étrange compte tenu de la nécessité pour le secteur bancaire de relancer la croissance des prêts.

Après une explosion de prêts commerciaux pendant les premiers jours de la pandémie, la croissance des prêts a été difficile à rassembler. Les entreprises ont utilisé les fonds levés lors de l’émission d’actions et de titres de créance pour retirer les lignes de crédit bancaires, et les consommateurs bloqués chez eux avaient moins de raisons d’utiliser les cartes de crédit.

En fait, l’année dernière, les grandes banques ont connu la première baisse globale des prêts en plus de dix ans, selon Jason Goldberg, analyste bancaire chez Barclays. Parmi les quatre plus grandes banques américaines, Wells Fargo a connu la pire baisse.

Après que les banques aient constaté que les emprunteurs résistaient bien mieux qu’elles ne l’avaient craint au départ, le secteur a récemment commencé à commercialiser de nouvelles cartes de crédit assorties d’importantes primes à l’inscription, dans le but de relancer les prêts.

Faire le changement

Wells Fargo ne révèle pas combien de clients ont utilisé les lignes de crédit qu’elle élimine. En mars, elle avait 24,9 milliards de dollars de prêts dans une catégorie appelée « autres consommateurs », soit 26 % de moins que l’année précédente.

Un client a déclaré que ce changement l’incitait à changer de banque après plus de dix ans passés chez Wells Fargo. Tim Tomassi, un programmeur de Portland (Oregon), a déclaré qu’il utilisait une ligne de crédit personnelle liée à son compte chèque pour éviter les coûteux frais de découvert.

« C’est un peu contrariant », a déclaré Tomassi dans une interview téléphonique. « C’est une grande banque, et je suis une petite personne, et j’ai l’impression qu’ils prennent des décisions pour leur résultat net et non pour les clients. Beaucoup de gens sont dans ma situation, ils ont besoin d’un coussin de temps en temps grâce à une ligne de crédit. »

Tomassi a dit qu’il envisageait d’ouvrir un compte chez Ally ou Chime, des acteurs bancaires qui ne facturent pas de frais de découvert.


Source