Q SCOOP – D. Trump promet de rétablir la liberté d’expression en Amérique.


D. Trump promet de rétablir la liberté d’expression en Amérique.

Publié le 5.7.2021 par Melanie Sun


L'ancien président Donald Trump arrive pour tenir un rassemblement à Sarasota, en Floride, le 3 juillet 2021. (Eva Marie Uzcategui/Getty Images)
Le président Donald Trump arrive pour tenir un rassemblement à Sarasota, en Floride, le 3 juillet 2021. (Eva Marie Uzcategui/Getty Images)

L’ancien président américain Donald Trump a averti lors de son deuxième rassemblement « Sauver l’Amérique », qui a eu lieu samedi soir, que les Américains n’ont plus la liberté d’expression, décrivant un puissant système « de censure des médias et en ligne » qui ne présente que la vision de la politique du Parti démocrate, estimant notamment que Trump s’attaque à la démocratie en évoquant de potentielles fraudes électorales.

« Nous avons un système électoral vraiment défaillant, il faut le changer », a déclaré le 45e président à des milliers de partisans réunis dans la Robarts Arena de Sarasota, en Floride.

« Rappelez-vous ceci, je ne suis pas celui qui essaie de saper la démocratie américaine », a-t-il dit en réponse aux médias progressistes et aux affirmations des démocrates. « Je suis celui qui essaie de sauver la démocratie américaine. »

Démocrates et républicains se sont lancé des pointes depuis l’élection chaotique de 2020, au sujet de laquelle Trump a toujours affirmé ne rien concéder ; il attend les résultats d’un audit complet pour le comté de Maricopa, en Arizona, qui a été mené indépendamment du bureau du secrétaire d’État. D’autres audits devraient suivre dans d’autres juridictions.

« Nous ne pouvons pas les laisser nous priver de notre liberté d’expression pour nous empêcher de parler d’élections corrompues. Sinon, vous aurez […] c’est du communisme. C’est ce qu’ils font dans ces pays communistes, vous n’avez pas de voix », a averti M. Trump.

Les États communistes et socialistes comme Cuba et le Venezuela restent embourbés dans des cycles répétitifs d’élections contestées, avec leurs populations divisées entre la reconnaissance de deux chefs d’État, et les deux côtés de la politique accusant l’autre de fraude électorale.

« Les démocrates ont utilisé le Covid pour tricher. Ils ont illégalement changé les règles dans des États clés. Ils ont volé les votes », a poursuivi Trump. « Ils ont supprimé les exigences de vérification des signatures, créé un système puissant pour les médias et la censure en ligne de leurs adversaires, et fait tout ce qui était possible pour faciliter la fraude comme vous le feriez dans un pays du tiers monde. C’est ce qui s’est passé avec cette élection. »

M. Trump a accordé une mention spéciale au Right Side Broadcasting Network (RSBN), dont le live streaming sur leur chaîne YouTube a été suspendu par YouTube pendant une semaine, quelques heures avant le rassemblement. Le média a diffusé les flux des apparitions publiques de Trump depuis juillet 2015. Après la suspension, la société a migré vers la plateforme vidéo Rumble pour diffuser le discours de Trump.

L’ancien président a également mentionné comment des milliardaires de gauche auraient financé des boîtes de dépôt non sécurisées lors de l’élection de 2020. Il a cité Facebook en exemple, faisant référence aux informations selon lesquelles le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, et son épouse, Priscilla Chan, ont financé en partie un organisme à but non lucratif qui a distribué illégalement 350 millions de dollars à près de 2 500 agents électoraux dans 48 États et le district de Columbia, ce qui aurait pu contribuer à augmenter la participation électorale des démocrates.

Une foule écoute l’ancien président américain Donald Trump lors d’un rassemblement à Sarasota, en Floride, le 3 juillet 2021. (Eva Marie Uzcategui/Getty Images)

Fidèle à la mission déclarée de son bureau de campagne « Sauver l’Amérique », Donald Trump a déclaré qu’il continuerait à travailler pour aider à garantir le soutien aux « Républicains ou au projet de redonner sa grandeur à l’Amérique (MAGA) » lors des prochaines élections de 2022, dans le but qu’ils puissent reprendre la Chambre et le Sénat.

Mais pour ce faire, l’homme de 75 ans a déclaré que des actions sont nécessaires pour restaurer la confiance et la transparence de tous les Américains dans les systèmes électoraux de la nation.

« Nous les avons pris par surprise en 2016. Et ensuite, ils ont travaillé pendant quatre ans pour s’assurer que cela ne se reproduise pas », a déclaré Trump à propos des démocrates, les accusant de fraude électorale.

Il a de nouveau remis en question le décompte des voix du président Joe Biden, affirmant qu’il avait du mal à croire que Biden ait obtenu plus de voix des Afro-Américains que le président Barack Obama. Trump a déclaré que, comme beaucoup d’autres choses, y compris la théorie de la fuite du laboratoire du virus de Wuhan et ses politiques frontalières, il croit que ses affirmations sur une « élection truquée » seront confirmées.

« Je me demande sur quoi on va me donner raison la prochaine fois. Peut-être que ce sera l’élection, peut-être », a-t-il déclaré.

Trump a déclaré que les républicains de toute la nation s’unissent autour d’efforts visant à sécuriser les futures élections, en faisant progresser la législation pour exiger l’identification des électeurs, la vérification universelle des signatures, la confirmation de la citoyenneté, les contrôles d’intégrité de la chaîne de possession des documents et la mise à jour des listes électorales.

« Ça [aurait dû être fait] avant les élections, pas après les élections », a ajouté M. Trump, alors qu’il critiquait les mesures adoptées par les démocrates avant l’élection de 2020 pour élargir l’accès aux électeurs qui, selon lui, réduisaient en fait la sécurité des électeurs au nom de la nécessité de permettre aux gens de voter de chez eux pendant la pandémie.

Il a déclaré que les républicains « rétabliront à nouveau le droit à la liberté d’expression aux États-Unis d’Amérique », ajoutant : « Que nous n’avons pas ».

Des centaines de partisans de Trump avaient fait la queue pour l’événement pendant la nuit, et une grande foule est restée jusqu’à plus de 20 heures pour le discours de Trump, malgré un orage précédant la tempête tropicale Elsa.

Trump a fait remarquer que si les électeurs américains avaient confiance dans l’intégrité de l’élection de 2020, il n’y aurait pas autant de personnes qui assisteraient encore à ses rassemblements.

« Si nous avions perdu les élections […] je n’aurais pas une foule à perte de vue, qui reste dans un orage », a-t-il dit à propos de la foule.

Il a ensuite plaisanté sur le fait que certaines des femmes présentes étaient « en pagaille » à cause de la pluie battante, ajoutant « mais la vérité est que vous êtes plus belles maintenant que lorsque vous êtes allées au salon de beauté… Vous êtes vraies, c’est génial ».

Des gens attendent que l’ancien président américain Donald Trump prenne la parole lors d’un rassemblement à Sarasota, en Floride, le 3 juillet 2021. (Eva Marie Uzcategui/Getty Images)

Il a également rejeté les efforts juridiques lancés par les procureurs de New York pour porter des accusations contre sa société, la Trump Organization, et son directeur financier Allen Weisselberg pour des « avantages sociaux ».

« Cela s’appelle vraiment de la mauvaise conduite des procureurs. C’est une chose terrible, terrible », a déclaré M. Trump au sujet des efforts juridiques, les comparant à des affaires de meurtre et de trafic d’êtres humains qui, selon lui, n’ont pas été poursuivies dans toute leur ampleur par les procureurs. Weisselberg a plaidé non coupable aux accusations.

Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, ne s’est pas joint à Trump lors du rassemblement après que tous deux ont décidé que le chef de l’État resterait dans le sud de la Floride pour superviser les efforts de récupération après l’effondrement des condominiums à Surfside et les préparatifs pour Elsa, selon le président du Parti républicain de l’État, le sénateur Joe Gruters, ont rapporté les médias locaux.

Le discours de Trump a été suivi d’un feu d’artifice pour célébrer le Jour de l’Indépendance.

« 56 courageux patriotes à Philadelphie ont fièrement déclaré notre indépendance et proclamé avec audace la vérité éternelle que nous sommes tous rendus égaux par la main toute-puissante de notre créateur », a déclaré Trump.

« Avec l’esprit du 4 juillet 1776 qui anime nos âmes […] Nous rendrons nos élections libres et sécuritaires à nouveau, nous rendrons l’Amérique puissante à nouveau, nous rendrons l’Amérique riche à nouveau, nous rendrons l’Amérique forte à nouveau, nous rendrons l’Amérique fière à nouveau, nous rendrons l’Amérique sûre à nouveau, et nous rendrons l’Amérique grande à nouveau », a-t-il déclaré dans son discours de clôture.


Source