Q SCOOP – News de la Covid dans le Monde en Bref.


Moderna reconnaît que les vaccinées sont bien des cobayes !

Écoutez ce qu’ils disent, c’est vraiment du LOURD !!!!


Ci-dessous, cette déclaration est alarmante de la part d’un ancien vice-président de pfizer.

Protégez vos enfants des vaccins de la mort covid


L’ancien footballeur d’Uruguay, Robert LIMA, 49 ans mort le 19 juin d’un arrêt cardiaque pendant un jeu avec ses amis. Il diffusait la photo de sa vaccination quelques jours avant. Son ex-femme et mère de ses enfants également subitement décédée 24h après lui. Fraîchement vaccinée aussi…


Ci-dessous, le deuil dans le monde du volontariat. Ivano Damonte, volontaire du comité de la Croix-Rouge italienne de Diano Marina, est décédé subitement à l’âge de 56 ans. Damonte laisse une femme et un fils. D’après ce que l’on sait, il a eu un malaise et s’est effondré sur le volant de son véhicule alors qu’il effectuait son travail de livraison de colis.



Interrogation des médias ! Retournement de veste ? Comment est-ce possible ?

Royaume-Uni : plus de la moitié des morts du variant delta (indien) ont été vaccinés



En évaluant les cas de myocardite, l’ACIP n’a pas mis en balance les risques Vs les bénéfices de la 2ème dose de vaccins contre la Covid (Medium.com)

Le 23 juin, le Comité consultatif sur les pratiques d’immunisation (ACIP) s’est réuni avec les CDC pour discuter des rapports en cours sur la #myocardite chez les jeunes, en particulier les jeunes hommes, après la deuxième dose de vaccins ARNm. La suite ici


Depuis qu’on vaccine, la mortalité moyenne quotidienne COVID-19 a été multipliée par deux dans le monde

 Publié le 05 juin 2021 par Gabriel Faugloire et Frédéric Gobert

Parmi 13 nouveaux pays étudiés, 11 d’entre eux présentent une mortalité moyenne quotidienne attribuée à la COVID-19 plus importante depuis que la vaccination a commencé : CHILI, QATAR, Allemagne, Espagne, Italie, Portugal, SUÈDE, France, DANEMARK et JAPON. Et dans le monde la mortalité a même doublé !

Par exemple, à la date du 25/05/21, en Allemagne (40% de la population ayant reçu au moins une dose), la mortalité moyenne quotidienne est multipliée par 3,8 ; au Portugal par 3,2 (35% de la population ayant reçu au moins une dose) ; au Danemark par 2,3 (32% de la population ayant reçu au moins une dose).

Depuis qu’on vaccine, la mortalité moyenne quotidienne COVID-19 a été multipliée par deux dans le monde

Le graphe ci-dessus représente les moyennes de décès/jour/million d’habitants avant (bâtonnet bleu) et après vaccination (bâtonnet orange), trié de gauche à droite du pays qui a le % de population vaccinée le plus fort (le Chili) au moins fort (le Japon). Le % de population vaccinée (courbe grise) se lit sur l’échelle de droite ; la moyenne de décès quotidienne (bâtonnets bleu et orange) sur l’échelle de gauche.

Source


Une étude révèle les répercussions de la Covid-19 sur les neurones

Une étude néerlandaise avance que le Covid-19 peut infecter les neurones en déclenchant des réponses immunitaires locales qui pourraient être à l’origine de complications neurologiques et psychiques.

La propagation du virus s’arrête rapidement et se limite à quelques cellules du cerveau, mais cette infection minimale entraîne une réaction des « cytokines », les messagers entre les cellules immunitaires, jouant un rôle dans l’inflammation locale, a indiqué l’étude publiée dans la revue américaine mSphere, spécialisée en microbiologie.

« Ce que nous avons vu est cohérent avec le fait que l’infection par le SARS-CoV-2 conduit rarement à une encéphalite sévère parce que le virus se propage de manière incontrôlable dans le cerveau », a expliqué la chercheuse en virologie à l’hôpital Erasmus MC de Rotterdam, Debby van Riel.

« Mais le fait que le SARS-CoV-2 puisse éventuellement pénétrer dans le cerveau via le nerf olfactif et infecter localement les cellules, ce qui entraîne à son tour une réponse inflammatoire, peut certainement contribuer à des troubles neurologiques », a-t-elle ajouté.

En plus de ce qu’indique l’étude, le système immunitaire joue probablement aussi un rôle, relève la chercheuse Femke de Vrij, du département de psychiatrie de l’hôpital Erasmus, notant que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour en apprendre davantage sur les « effets d’une infection virale sur les structures cérébrales à court et à long terme ».

Depuis le début de la pandémie, des malades du monde entier ont signalé des troubles neurologiques et psychiatriques, tels que des problèmes de mémoire, des maux de tête, des psychoses rares et même des encéphalites (inflammation du tissu cérébral).

Une personne sur trois qui a surmonté le Covid-19 a eu un diagnostic de troubles neurologiques ou psychiatriques dans les six mois suivant l’infection, avait indiqué en avril une large étude publiée dans le journal spécialisé The Lancet Psychiatry.

La suite ici


Eric Clapton : parler de la « douleur et de l’agonie » causées par le vaccin AstraZeneca a conduit à l’aliénation et à des amitiés brisées !

Le célèbre guitariste anglais Eric Clapton a osé parler des très lourds effets indésirables causés par le vaccin anti covid AstraZeneca ! Il doit du coup le payer très cher car ça n’a pas plu à la Doxa et il a dû également s’embrouiller avec certains de ses amis et proches totalement lobotomisés par cette même Doxa.

En résumé, nous n’avons même plus le droit de se plaindre d’effets indésirables très douloureux et handicapants qui durent des semaines entières sans solution ni traitement ! C’est désormais interdit ! C’est nouveau mais c’est ainsi que fonctionne la nouvelle médecine post covid !

Bravo à ce géant de la guitare anglaise, ce génie du blues, qui démontre qu’il est courageux et débout face à cette folie générale. Eric Clapton est également signataire de l’appel de Great Barrington.

La suite ici